L'histoire par l'image | L’histoire analysée par l’image

Restez

informés !

Abonnez-vous à notre

newsletter

Cliquez-ici

L'histoire par l'image


Ce jour-lÀ : 5 décembre
1804
Napoléon et sa légitimité de guerrier
Emblème déjà des armées romaines, des empereurs allemands, puis de la Prusse, de la Sicile et des Etats-Unis, l’aigle est adoptée en juin 1804 comme emblème de l’empire sur décision de Napoléon. Après la cérémonie du...
Accéder à l’analyse

Nos grandes thématiques

Nouvelles études

Ce mois-ci l’Histoire par l’image s’attarde sur les mythes gréco-romains qui ont été réinterprétés et instrumentalisés à travers les siècles pour servir la construction des figures du pouvoir. Ainsi le mythe d’Héraclès a-t-il été utilisé de manière récurrente dans l’héroïsation des hommes « politiques  » à des fins de propagande. D’Henri IV à Napoléon Ier, les souverains se sont fait représenter sous les traits d’Héraclès. La force de la mythologie peut également être utilisée dans des images révolutionnaires.

En ligne également notre album sur des figures de criminels au XIXe siècle. Notre animation est consacrée à un pamphlet contre l'aristocratie en 1789-1790.

Un portrait mythologique dans un contexte de guerres civiles

Ces deux tableaux, malgré leur écart chronologique de deux siècles, sont des portraits officiels du roi Henri IV représenté comme le héros Héraclès-Hercule vainqueur du monstre mythologique l’hydre de Lerne. Le tableau aux accents maniéristes (théâtralité de la scène, recours au symbolisme, contraste entre la figure royale et l’arrière-plan)  conservé au Louvre est une...
Voir l'étude complète
Henri IV en Hercule écrasant l'hydre - Entourage de Toussaint Dubreuil
Henri IV terrassant l’hydre