L'histoire par l'image | L’histoire analysée par l’image

Restez

informés !

Abonnez-vous à notre

newsletter

Cliquez-ici

L'histoire par l'image


Ce jour-lÀ : 21 avril
1845
La réception du musée indien de George Catlin
D’un continent à l’autreAprès avoir parcouru les États-Unis entre 1831 et 1838 afin de rencontrer les tribus amérindiennes, de peindre leurs membres et leurs coutumes, et de recueillir des objets, George Catlin...
Accéder à l’analyse

Nos grandes thématiques

Nouvelles études

A l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris l’Histoire par l’image revient sur cette insurrection parisienne qui dura 71 jours du 18 mars au 28 mai 1871.En ligne également un album sur Eugène Atget qui photographia Paris au tournant du XXe siècle. Enfin notre animation est consacrée à la prise de la Bastille.

Le 26 janvier 1871, l’armistice franco-allemand est conclue dans la douleur et l’humiliation. Le peuple parisien qui a lutté durant quatre mois contre les soldats prussiens pendant le siège de Paris se sent trahi. Les Prussiens défilent dans la capitale le 1er mars et le peuple gronde. Le gouvernement d’Adolphe Thiers composé de monarchistes et de conservateurs décide de siéger à Versailles. Il prend des mesures économiques qui ancre plus encore le peuple dans la pauvreté. La situation est explosive. 

Le 18 mars 1871, Adolphe Thiers, chef du gouvernement, envoie l’armée récupérer les canons de Paris entreposés sur la butte Montmartre. Ces canons avaient été payés par les Parisiens avec des souscriptions pour défendre Paris contre des Prussiens et ils vivent très mal cette décision. Les Parisiens font barrage et les soldats refusent de tirer sur la foule. Les barricades sont érigées dans la ville et Thiers s’enfuit à Versailles.

Les Parisiens organisent alors des élections. La Commune est proclamée le 26 mars place de l’Hôtel de Ville et est composée d’ouvriers, d’artisans, d’employés, de journaliers… Ils sont républicains, socialistes, anarchistes.

Le 21 mai 1871, les troupes versaillaises conduites par les généraux Mac Mahon et Galliffet entrent dans la ville pour la reprendre aux insurgés (appelés aussi fédérés) . C’est le début de la « Semaine sanglante » qui s’achève le 28 mai 1871 et compte plus de 20 000 victimes et près de 38 000 arrestations. 

Les barricades de la Commune
Parmi les images de la Commune s’impose souvent celle de la barricade avec ses tas de pavés derrière lesquels sont retranchés des insurgés. Ces fortifications populaires, éminemment liées à l’imaginaire révolutionnaire parisien depuis les journées...
Voir l'étude complète
Barricade du boulevard Puebla.
Barricade du boulevard Puebla.