Aller au contenu principal

L'année 1779 analysée et décryptée en images et œuvres historiques par les experts de l'histoire par l'image

Il n'y a pas de résultat à afficher pour cette date.

Revenir à l'accueil

Naissances en 1779

François-Regnault NITOT , Fils du joaillier Marie-Étienne Nitot, François-Regnault lui succède à la tête de la maison Étienne Nitot et fils. Il est le joaillier de Napoléon Ier : il livre plusieurs parures à l'impératrice Marie-Louise. Ses successeurs Fossin et Morel s'associe à Joseph Chaumet en 1885. La Maison Nitot est l'ancêtre de l'actuelle Maison Chaumet, place Vendôme à Paris.

Décès en 1779

Jean Siméon CHARDIN , Fils de maître menuisier parisien, les revenus modestes de Jean Siméon Chardin ne lui permettent pas d'accéder aux études académiques qui mènent au Grand genre, la peinture d'histoire. Il suit les cours notamment de Pierre Jacques Cazes et de Noël Nicolas Coypel et entre à l'Académie de Saint Luc. Enfin, il présente à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1728 La Raie, il y est recu dans la genre mineur des natures mortes. Les critiques avec Diderot, et amateurs apprécient l’attention qu’il porte à « la vie silencieuse des objets ». Il peint aussi des scènes de la vie quotidienne, des portraits et autoportraits pris sur le vif.

Découvrir la période
1774-1788

Accéder à l’ensemble des études de la période