Aller au contenu principal
Portrait d'Arthur Rimbaud

Portrait d'Arthur Rimbaud

"Les Hommes d'aujourd'hui" - Arthur Rimbaud

Portrait d'Arthur Rimbaud

Portrait d'Arthur Rimbaud

Date de création : 1872

Date représentée : 1872

Photographie.

Domaine : Photographies

Bibliothèque Nationale de France - Domaine public © Gallica

Lien vers l'image

N-2 (RIMBAUD, ARTHUR)

  • Portrait d'Arthur Rimbaud

Rimbaud, jeune à jamais

Date de publication : Janvier 2024

Auteur : Alexandre SUMPF

Inoubliable

À 43 ans, Étienne Carjat (1828-1906) réalise l’un de ses plus célèbres clichés – le portrait d’Arthur Rimbaud (1854-1891), âgé de 17 ans. Issu des couches populaires, ayant appris le dessin, Carjat s’est hissé au sein de la bohême parisienne en tant que caricaturiste. Depuis le début des années 1860, comme Nadar, il multiplie les portraits photographiques d’artistes ; le fond neutre est sa marque de fabrique. Début 1888, Rimbaud revient en haut de l’affiche à l’initiative de Paul Verlaine, son ami, qui rédige sa biographie pour la revue Les Hommes d’aujourd’hui. Trois ans avant son décès précoce, le poète qui a abandonné l’écriture en 1875 est à Harar, ville de l’est de l’Éthiopie où il fait du commerce plus ou moins licite. Il ne sait même pas que ses Illuminations et sa Saison en enfer ont paru en 1886. La couverture illustrée, gravée par Charles Decaux, est dessinée par Manuel Luque (1854-1924). Andalou installé à Paris depuis 1881, auteur de soixante-huit portraits de Une pour le périodique fondé par Félicien Champsaur.

Iconique

Le portrait réalisé par Carjat est le plus connu de Rimbaud. Le poète prend la pose pour attester son statut de poète (pas encore maudit) : les cheveux savamment décoiffés, la cravate de travers, le regard perdu au loin. Mais il y a aussi ce qu’il ne peut pas cacher : la rondeur encore poupine de son visage, la douceur presque féminine de ses traits, son habit qui sent le bourgeois.

La caricature livrée par Luque joue de fait de la jeunesse du poète, représenté dans une layette bleue à collerette, les jambes prises dans des bas rouges, les pieds dans des petits chaussons blancs. Luque s’amuse aussi à reprendre le motif de Carjat : la tête à l’ovale parfait et les cheveux ébouriffés sont dessinés en finesse, dans un souci de réalisme accentué par l’usage de la pointe sèche. La référence au sonnet Voyelles (composé en 1871 et publié en 1883) permet de croquer l’enfant-poète jouant avec des lettres et faisant des coloriages.

L’enfant terrible

Fulgurante, la carrière de poète de Rimbaud a marqué d’abord un homme – Verlaine – et un milieu : en 1888, tout le monde à Montmartre se souvient encore de l’insupportable aplomb du blanc-bec venu de Charleville, beaucoup propagent encore avec une mauvaise joie la chronique de ses frasques londoniennes avec Verlaine. Il a blessé légèrement Carjat d’un coup de canne-épée lors d’un dîner du 8 mars 1872. Reste que ses œuvres paraissent au goutte-à-goutte, et attestent de son immense talent. Il n’est que le 318e des 469 personnages mis en lumière par les Hommes d’aujourd’hui entre 1878 et 1899, mais il est l’un des 27 (y compris lui-même) célébrés par Verlaine entre 1885 et 1893. Luque reprend le même motif en 1888 pour un médaillon illustrant Les Poètes maudits de Verlaine.

La démission de Rimbaud, son départ volontaire et son silence total alimentent le mythe du poète scandaleux, anarchiste, libre. Quand il meurt en 1891, sa sœur Isabelle horrifiée de découvrir sa réputation à Paris décide de truquer son image pour la postérité. Le cliché de Carjat, qui respire l’innocence enfantine, sert ses desseins. Pour ses contemporains, et à jamais, Rimbaud a 17 ans.

Verlaine et Rimbaud : deux poètes inspirés par la passion, une vidéo de France Culture, Culture Prime

Adrien Cavallaro, Yann Frémy, Alain Vaillant (dir.), Dictionnaire Rimbaud, Paris, Classiques Garnier, 2021.

Claude Jeancolas, Rimbaud, Paris, Flammarion, 1999.

Jean-Jacques Lefrère, Face à Rimbaud, Paris, Phébus, 2006.

Symbolisme : Mouvement littéraire et artistique de la fin du XIXe siècle dont les adeptes préféraient l’évocation du monde de l’esprit à la description de la réalité.

Alexandre SUMPF, « Rimbaud, jeune à jamais », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 24/02/2024. URL : histoire-image.org/etudes/rimbaud-jeune-jamais

Découvrez Rimbaud photographe en Afrique : Rimbaud, photographe en Abyssinieune vidéo de France Culture, Culture Prime.

Arthur Rimbaud, Les Essentiels, BNF, Gallica

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur