Aller au contenu principal
Compagnie Générale Aéropostale. Poste aérienne

Compagnie Générale Aéropostale. Poste aérienne

Aéropostale. L'Afrique du Nord par avion

Aéropostale. L'Afrique du Nord par avion

Compagnie Générale Aéropostale. Poste aérienne

Compagnie Générale Aéropostale. Poste aérienne

Date de création : 1030

H. : 60 cm

L. : 80 cm

Domaine : Affiches

Bibliothèque Nationale de France - Domaine public © Gallica

Lien vers l'image

  • Compagnie Générale Aéropostale. Poste aérienne

L’Aéropostale

Date de publication : Juillet 2023

Auteur : Alexandre SUMPF

À votre Poste !

Poste aérienne et L’Afrique du Nord par avion sont deux affiches datant du début des années 1930, alors que l’Aéropostale vit ses dernières heures. Malgré ses succès, la Compagnie générale aéropostale fondée en avril 1927 par Marcel Bouilloux-Lafont est mise en liquidation judiciaire en 1931, avant d’être reprise par l’État en 1933. Dans l’intermède, en pleine crise de 1929, l’entrepreneur investit toute sa fortune personnelle afin de sauver les lignes africaines et sud-américaines (reliées en 1928), et lance une campagne publicitaire d’envergure. C’est dans ce contexte que l’auteur anonyme de Poste aérienne réalise un placard informatif destiné à être affiché dans toutes les agences postales, et que Jean des Gachons (1871-1951) dessine L’Afrique du Nord par avion. Cet illustrateur connu pour ses affiches annonçant des courses automobiles a déjà collaboré avec le milieu des transports, notamment avec les Messageries maritimes. Des Gachons et Bouilloux-Lafont entendent sans doute profiter de l’attrait renouvelé pour le Maghreb, à la suite de l’exposition coloniale de 1931 au bois de Vincennes et de la célébration en grande pompe du centenaire de l’Algérie française.

La conquête des continents

De format horizontal et de grande taille, Poste aérienne est un placard de série destiné à être adapté aux conditions de chaque agence postale. Les trois couleurs du drapeau français sont mises à contribution – non seulement pour parer les ailes encadrant le nom complet de l’entreprise, mais par l’usage du fond blanc, des lignes bleues et rouges, et de certaines précisions en rouge. La composition en triptyque développe trois types d’information : à gauche, un tableau fixe le prix du service en fonction de la distance ; à droite, les cases vides doivent accueillir les jours et horaires des levées dépendant de chaque étape. Au milieu apparaît une carte centrée sur l’Atlantique médiane et sud. La ligne rouge qui rejoint différents points en France métropolitaine (Paris, Bordeaux, Toulouse, Biarritz, Marseille), Espagne, Afrique du Nord et Amérique du Sud (Brésil, Argentine et Chili) matérialise la conquête française des airs. Pour la Corse et Tunis, le service est assuré par la compagnie Air Union.

Le format vertical choisi pour L’Afrique du Nord par avion permet à des Gachons de jouer de la hauteur pour donner un tour grandiose à la scène de survol d’une tour mauresque. Sur fond orangé signalant la fin du jour, un avion à hélice blanc se détache seul dans le ciel. Il tutoie le sommet de la plus haute tour de la cité déjà plongée dans l’ombre de la nuit tombante. Des cyprès tentent eux aussi de s’élancer aussi haut que le minaret de la Koutoubia à Marrakech (1199). Dans un moment d’exotisme croisé se rencontrent la modernité européenne et le patrimoine historique arabe, la foi dans la science et la foi religieuse. Le temps d’une seule journée, le courrier embarqué le matin arrive déjà le soir au cœur du Maghreb.

Un crash mythique

La conquête des continents se double de la conquête des airs, sur fond de concurrence acharnée avec la Lufthansa et la Pan-Am, aux finances mieux soutenues par leur gouvernement respectif. La promotion de l’efficacité brute, développée par Poste aérienne, se lie au recours à la passion européenne pour l’exotisme et française pour les colonies. Malgré l’échec de la première initiative lancée par l’avionneur toulousain Georges Latécoère en 1918, Bouilloux-Lafont risque tout pour que ses 72 pilotes desservent le maximum de destinations en un minimum de temps. Les pilotes prennent des risques avec un matériel fiable, mais vite usé, des tribus rebelles en Afrique, un océan à traverser et les Andes à franchir. L’exploit sportif et technique passionne le public, qui connaît déjà bien l’aventure de l’Aéropostale grâce aux écrits d’Antoine de Saint-ExupéryCourrier Sud (1929) et surtout Vol de nuit (1931) – ou de Joseph Kessel avec Vent de sable (1929) (1).

Cependant, si la campagne promotionnelle imaginée par Bouilloux-Lafont fait peut-être rêver les Français, elle ne convainc ni les hommes politiques, ni les banques. L’Affaire de l’Aéropostale, l’un des nombreux scandales financiers de la Troisième République, éclabousse Maurice Bouilloux-Lafont, vice-président de la Chambre des Députés. Elle ruine surtout son frère, qui a à la fois engrangé d’énormes profits, détourné des fonds, dilapidé les subventions de plus en plus lourdes de l’État, et corrompu bien des intermédiaires étrangers. La liquidation de l’Aéropostale permet à l’État de réunir sous sa coupe toutes les sociétés de transport aérien de l’époque sous le nom d’Air France (7 octobre 1933).

Camille Allaz, La grande aventure de la poste et du fret aérien du XVIIIe siècle à nos jours, ITA, Paris, 1998.

Guillemette de Bure, Les Secrets de l’Aéropostale. Les années Bouilloux-Lafont, 1926-1944, Privat, Toulouse, 2006.

Les Hommes de l’Aéropostale. Témoignages, Omnibus, Paris, 2013.

1- Joseph Kessel (1898-1979) : fils d'émigrés juif russe en France, il devient un journaliste et écrivain français. Engagé volontaire en 1916, il est versé dans l'aviation. Après guerre, il est naturalisé français à sa demande. Il parcourt le monde comme reporter pour les grands journaux français dont Paris-Soir et commence à publier des romans et nouvelles. Pendant la Seconde guerre mondiale, il entre en Résistance et rejoint les Forces Francaises Libres. Il est l'auteur avec son neveu du Chant des Partisans. Après guerre, il continue son métier de reporter et assiste au procès d'Eichmann. En 1963, il est élu à l'Académie Française. Il est l'auteur de L'Armée des Ombres et du Lion. 

Un entretien avec Joseph Kessel au sujet de Vent de sable

Alexandre SUMPF, « L’Aéropostale », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 13/04/2024. URL : histoire-image.org/etudes/aeropostale

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur