Exposition coloniale internationale. Paris 1931. Le tour du monde en un jour.

Exposition coloniale internationale. Paris 1931. Le tour du monde en un jour.

Date de création : 1931

Date représentée : 1931

H. : 0

L. : 0

Affiche en couleur

© Collections La Contemporaine

"Le tour du monde en un jour", une exposition coloniale

Date de publication : Avril 2008

Auteur : Stéphanie CABANNE

La constitution de l’empire colonial français

Depuis les années 1890, la constitution de l’empire colonial français ne rencontre plus de résistance dans l’opinion. Des manifestations régulières, telles les Expositions universelles, évoquent les possessions d’outre-mer. Bientôt naît l’idée de leur consacrer des expositions spécifiques. Les premières ont lieu à Marseille en 1906 et 1922. En 1931 se tient à Vincennes l’Exposition coloniale internationale. Comme les précédentes, elle se présente comme un « magnifique livre d’images » destiné à célébrer les vertus du commerce colonial.

Une lecture anthropologique

Desmeures a placé au centre de l’affiche quatre représentants du monde tel qu’il peut être parcouru en quelques heures par les visiteurs. Ces silhouettes rappellent l’iconographie ancienne des « quatre parties du monde ».
On note le caractère anonyme des figures, réduites à des stéréotypes facilement identifiables : raffinement de l’Asie, caractère « primitif » du Noir et de l’Indien, élégance du Nord-Africain. Il est frappant de relever la présence d’un Indien d’Amérique, continent sans rapport avec l’empire colonial français. L’Océanie en est absente bien que la France possède Tahiti et la Nouvelle-Calédonie depuis le XIXe siècle. Ce sont donc les colonies les plus fortes symboliquement qui sont montrées.
Le costume de l’Asiatique renvoie aux robes des « lettrés » chinois, présentes dans les images depuis le XIXe siècle, signe d’un degré de civilisation avancé. Le visage dissimulé par un turban, le Nord-Africain est aussi conforme aux illustrations du XIXe siècle, évoquant le tempérament réputé « mystérieux », « rusé », voire « fourbe » des Maghrébins. Sa position dominante dans l’image traduit les conceptions anthropologiques des années 30, qui assimilent les Africains du Nord à la race blanche et leur confèrent une supériorité sur les autres peuples colonisés. Elle tient également au fait que l’Algérie française, dont on a célébré avec faste le centenaire un an auparavant, est un département, la Tunisie et le Maroc n’étant que des protectorats. En comparaison, l’Indien et le Noir présentent un dénuement frappant, à rapprocher du statut de l’Afrique-Equatoriale française, terre coloniale.
A l’arrière-plan on distingue deux pavillons. A droite, le temple d’Angkor Vat, présent dans les expositions depuis 1889, légitime la présence française en Asie, considérée comme l’héritière de la civilisation khmère que la paix française réhabilite. A gauche, la silhouette d’un minaret surmonté du drapeau tricolore illustre la vision d’un Maghreb français, cher au maréchal Lyautey.

La propagande par l’image


Le succès que remportera l’Exposition coloniale est contenu dans cette affiche promettant « le tour du monde en un jour ». Elle rassure le visiteur sur l’état de l’empire placé sous la bannière protectrice et civilisatrice d’une France qui peut affirmer universellement ses valeurs. A la même époque, la publicité recourt aux mêmes représentations et reprend le discours dominant malgré quelques oppositions, comme l’exposition La Vérité sur les colonies des surréalistes et des communistes en 1925. Même si elle ne résume pas, à elle seule, la situation de la fin du colonialisme en France, l’affiche de Desmeures est donc très représentative du rôle propagandiste joué par les images à cette époque.

Collectif Exposition coloniale internationale et des pays d’outre-mer , Paris, 1931, rapport général présenté par le gouverneur général à l’ExpositionParis, Imprimerie Nationale, 1933-1934, 7 tomes, 9 volumes. Collectif Catalogue de l’exposition Images et colonies , musée de l’Histoire contemporaineParis, BDIC-ACHAC, 1993. Charles-Robert AGERON « L Exposition coloniale de 1931 » in Pierre NORA (sous la direction de) Les Lieux de mémoire , tome I « La république »Gallimard, 1984, rééd.coll.« Quarto », 1996. BOUCHE Denise, Histoire de la colonisation française, Paris, Fayard, 1991. HODEIR Catherine et PIERRE Michel, L’Exposition coloniale Bruxelles, Editions Complexe, 1991. GIRARDET Raoul, L’Idée coloniale en France rééd.Paris, Hachette coll. « Pluriel », 1986.

Stéphanie CABANNE, « "Le tour du monde en un jour", une exposition coloniale », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/tour-monde-jour-exposition-coloniale

Anonyme (non vérifié)

Plutôt que :
"Il est frappant de relever la présence d’un Indien d’Amérique, continent sans rapport avec l’empire colonial français".

Il aurait mieux val écrire à mon avis :
"La présence d’un Indien d’Amérique évoque autant la Guyane qu'elle rappelle que les manuels scolaires de l'époque se lamentaient sur la perte du Canada"

jeu 14/07/2011 - 11:25 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L'Empereur accorde la grâce à la tribu des Flittas - Alfred Darjou

Voyage de Napoléon III en Algérie, 1865

Napoléon III et l’Algérie

Conquis progressivement à partir de la prise d’Alger du 5 juillet 1830, les territoires algériens sont devenus…

Ali Ben Ahmed, calife de Constantine, lors de la conquête française de l'Algérie

Les yeux tournés vers l’Orient.

Depuis 1830, le pays s’est lancé dans la conquête de l’Algérie. Inaugurée par Charles X, poursuivie par Louis-…

École de jeunes filles en Algérie

Un intérêt croissant pour l'Algérie

Après la prise d’Alger par les Français le 5 juillet 1830, la monarchie de Juillet, un temps hésitante,…

La bataille de Poitiers

Au secours de la patrie en danger

Si l’histoire de Charles Martel (688-741) est relativement mal connue des Français encore aujourd’hui, il n’en…

Juive d’Alger

Après la campagne d’Égypte de Bonaparte (1798-1801) et le début de la conquête de l’Algérie (1830), la France et la Grande-Bretagne étendent…

Femmes d’Alger dans leur appartement de Delacroix

En 1832, Eugène Delacroix fait un unique voyage au Maroc et en Algérie. Il y accompagne le comte de Mornay, envoyé spécial de Louis-Philippe…

Prise-smalah-Abd-El-Kader-VERNET

La conquête de l’Algérie

La conquête de l'Algérie

En juin 1830, la prise d'Alger décidée par Charles X est une opération de prestige conduite à des fins de politique…

La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie

Juives d'Alger au balcon de Chassériau

Élève de Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867), mais plus tard fortement influencé par Paul Delaroche (1797-1856) et Eugène Delacroix (1798-1863…

Alger, « capitale » de la France Libre

Séance inaugurale de l’Assemblée consultative provisoire d’Alger

Le 8 novembre 1942, l’opération Torch (nom de code du débarquement allié en…

Le cardinal Lavigerie

Évêque de Nancy, Charles Martial Allemand Lavigerie fut nommé archevêque d’Alger en 1867. Il créa alors les Pères blancs (1868) et les Sœurs…