Îles Chausey

Îles Chausey

Madame Georges Hugo, de face, toque et cigarette

Madame Georges Hugo, de face, toque et cigarette

Îles Chausey

Îles Chausey

Auteur : ANONYME

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1899-1900

Date représentée : 1899-1900

H. : 12,2 cm

L. : 8,5 cm

Sous-titre : Trois femmes fumant sur le pont du bateau.

Collection de la famille des chocolatiers Menier.

Aristotype.

© RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Lien vers l'image

PHO 1986 129 1 176 - 09-568622

Femmes à la cigarette à la Belle Époque

Date de publication : Septembre 2011

Auteur : Didier NOURRISSON

Les années 1900

La période d’avant la Grande Guerre passe pour un âge d’or. Bien sûr, c’est le cas uniquement pour l’élite sociale du pays. Par les affaires ou par la rente, la bourgeoisie s’enrichit alors considérablement. Par leur tenue et avec leurs activités de loisir, ses femmes donnent le ton à toute la société et marquent le temps : fêtes, saisons balnéaires, salons plus ou moins littéraires, s’enchaînent au fil de l’année et dans un mouvement de paraître qu’accélère le développement des médias qui disent la mode et les célébrités.

La new woman fume

La reine Victoria meurt en 1901, et c’est toute la génération bourgeoise compassée qui disparaît avec elle. La femme de vingt ans des années 1900 – on ne parle évidemment que d’une élite de la fortune – est résolument « moderne ». Cette modernité passe par l’adoption et la mise en bouche d’un drôle de petit cylindre de tabac, la « cigarette ». Fabriquée par les machines de la révolution industrielle depuis les années 1870, proposée par la Régie des Tabacs dans des « bondons » de vingt modules de divers tabacs (américain, français, levantin), la cigarette a déjà gagné l’estime des consommateurs masculins quand les femmes de la bonne société l’adoptent dans les années 1900.

Voguant au large des îles Anglo-Normandes, ces dames pratiquent le dernier « sport » à la mode, le yachting (le Yachting Club anglais date de 1815). Vêtues de blanc comme les membres de l’équipage, elles ont adopté une tenue à la fois élégante et commode : canotier, chemisier, boléro, jupe ajustée. Elles font partie de la riche famille des chocolatiers Menier. Tandis que les trois frères Henri, Gaston, et Albert développent l’usine de Noisiel (Seine-et-Marne), leurs dames et demoiselles prennent du plaisir marin. Elles goûtent l’air, le soleil, la liberté, cigarette en main ou aux lèvres.

Croquée par Paul César Helleu, dandy lui aussi adepte de yachting et grand portraitiste de jeunes bourgeoises, Mme Georges Hugo pose sur un canapé. Petite-fille de Frédéric Dorian, industriel et ministre de la République, elle a épousé le petit-fils de Victor Hugo. Cheveux courts, petit chapeau rond, bottines et gants, veste cintrée à large col et manches bouffantes, elle regarde le spectateur avec une véritable insolence de classe. Le dessin rappelle étrangement La Lionne aux hortensias bleus ou l’Élégante au chapeau, et encore Mme Helleu sur son yacht, l’Étoile, tous tableaux du même peintre mondain. La cigarette qu’elle arbore à la bouche confirme cette vanité et objectivise son audace.

L’insouciance de la Belle Époque cesse quelques années plus tard. L’âge d’or se termine avec la guerre. Mais les tenues féminines, plus confortables et plus pratiques, vont rester, cette fois afin de faciliter les déplacements et le travail. La cigarette, jusque-là objet de plaisir, de repos, va commencer une carrière d’objet d’accompagnement du travail et de détente sociale.

Christine BARD, Les Femmes dans la société française au XXe siècle, Paris, Armand Colin, 2001.

Kate CAMBOR, Belle Époque, Paris, Flammarion, 2009.

Marylène DELBOURG-DELPHYS, Le Chic et le look. Histoire de la mode féminine et des mœurs de 1850 à nos jours, Paris, Hachette, 1981.

Dominique LEJEUNE, La France de la Belle Époque (1896-1914), Paris, Armand Colin, 2011 (6e édition).

Didier NOURRISSON, Cigarette. Histoire d’une allumeuse, Paris, Payot, 2010.

Didier NOURRISSON, « Femmes à la cigarette à la Belle Époque », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 27/01/2023. URL : histoire-image.org/etudes/femmes-cigarette-belle-epoque

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L’haussmannisation

Bien que survenue quarante ans après celle de Londres, la brutale métamorphose de Paris sous le Second Empire a frappé l’opinion nationale et…

L’haussmannisation
L’haussmannisation
L’haussmannisation
Chevaux de course devant les stands. DEGAS Edgar

La mode des courses de chevaux

C’est sous le Second Empire que les premiers grands champs de courses sont créés.

Dans ses Mémoires, le baron et préfet de la Seine…

Les citadins à la campagne

Au XIXe siècle, le terme de « banlieue » fait naître un certain nombre d’impressions négatives : on imagine volontiers la saleté des…

La naissance de l’alpinisme

Quel est l’intérêt de la montagne, terroir non agricole au climat si rude ?

Pendant longtemps, les sommets demeurent un territoire interdit, où…

La naissance de l’alpinisme
La naissance de l’alpinisme

Vision de la servitude paysanne

A la fin du XIXe siècle, la France demeure un pays largement rural. Les crises successives de l’agriculture ont certes contribué à dépeupler les…

La sociabilité urbaine au début du XIXe siècle

La civilisation urbaine au début du XIXe siècle

Si le monde citadin, durant le premier tiers du XIXe siècle, reste encore…

La sociabilité urbaine au début du XIX<sup>e</sup> siècle
La sociabilité urbaine au début du XIX<sup>e</sup> siècle

Le bal, une pratique sociale

Le siècle de la « dansomanie »

Au XIXe siècle, le bal fait partie, selon des modalités variées, des loisirs de toutes les couches de la…

Le bal, une pratique sociale
Le bal, une pratique sociale
Le bal, une pratique sociale

Eugène Scribe, le plus grand auteur dramatique du XIXe siècle

Une carrière exceptionnelle

À la fin de 1857, quand il commande au peintre Jules Héreau six panneaux muraux retraçant sa vie afin de les placer…

Eugène Scribe, le plus grand auteur dramatique du XIX<sup>e</sup> siècle
Eugène Scribe, le plus grand auteur dramatique du XIX<sup>e</sup> siècle
Eugène Scribe, le plus grand auteur dramatique du XIX<sup>e</sup> siècle
Eugène Scribe, le plus grand auteur dramatique du XIX<sup>e</sup> siècle
Balançoires que tout ça Kupka Frantisek (1871-1957). Numéro spécial L'Argent du journal l'Assiette au Beurre (n° 41, 11 janvier 1902)

Kupka et l’Assiette au beurre : L’Argent

L’Assiette au beurre

Après la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, les interdictions qui frappent les journalistes, dessinateurs…

Vue d'une partie du port et des quais de Bordeaux : dit Les Chartrons et Bacalan

Entre 1804 et 1807, le port de Bordeaux connaît une période relativement faste en comparaison des années sombres de la Révolution. Sous la…