Speed, dit aussi Vitesse.

Speed, dit aussi Vitesse.

Auteur : DEMACHY Robert

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1903

Date représentée : 1903

H. : 12,4

L. : 17,9

Photographie exposée en juin 1903 au Salon du Photo-Club de Paris, reproduite dans Camera Work, en juillet 1904 tirage à la gomme bichromatée

© Photo RMN - Grand Palais - P.Schmidt

http://www.photo.rmn.fr

97CE14832/Pho1981-23-25

De la vitesse… !

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Chantal GEORGEL

En France, en Europe, dans le monde, tout va vite, beaucoup plus vite au tournant du XIXe siècle, un siècle de « prodigieux essor scientifique et économique » ! La terre se rétrécit, le monde connu, apprivoisé, colonisé, se déploie sans cesse, grâce aux nouveaux moyens de transport, et de plus en plus vite, en particulier grâce au chemin de fer… et à l’automobile. La révolution automobile débute en France à la fin des années 1880 – 300 voitures y circulaient en 1895, 1 200 en 1897, 17 000 en 1904. En 1914, la France, qui est le deuxième producteur mondial, compte plus de 150 constructeurs dont les plus importants se nomment Renault, de Dion-Bouton, Panhard et Levassor… Cet essor de l’automobile frappe d’autant plus les esprits qu’elle induit une notion nouvelle : la vitesse. Celle-ci atteint 100 km/heure en 1900, et les esprits chavirent. De plaisir, elle devient névrose. La « vitesse, en quelque sorte névropathique […] emporte l’homme à travers toutes ses actions et ses distractions […] Il passe en trombe, pense en trombe, sent en trombe, aime en trombe et vit en trombe », affirme Mirbeau (in La 628-E8, Paris, Librairie Charpentier, 1908, p. 6-è.).

Robert Demachy, issu d’une famille de riches banquiers, épris très jeune de photographie, membre fondateur en 1888 du Photo-Club de Paris, réalise en 1903 la photographie d’une « automobile qui roule sur une route ». C’est l’année de la grande course automobile Paris-Madrid, interrompue à Bordeaux en raison des nombreux accidents.
Le cliché, simple de fait, s’intitule pourtant Vitesse. Ce titre témoigne du sentiment qu’a le photographe de ce phénomène – la vitesse – qui fait défiler le temps toujours plus vite et justifie le traitement même de l’image. L’épreuve a été tirée sur un papier préparé à la gomme bichromatée, au rendu plus pictural, restituant le « flou » cher aux pictorialistes. Ceux-ci – dont Demachy qui en fut l’un des théoriciens – ont en effet cherché à promouvoir un art photographique qui ne soit pas simple enregistrement du réel, mais « transcription et non copie de la nature », sans rivaliser avec la peinture : « Inutile de nous écraser sous les noms de Rembrandt, de Van Dyck, de Rousseau ou de Millet. Nos visées sont plus modestes », écrit Demachy en 1896. Elles consistaient, entre autres, à rendre compte de la vie moderne.

La vitesse a donné lieu à de nombreux écrits, à de nombreuses représentations, photographiques mais aussi picturales. Sa traduction en termes purement picturaux apparut en Angleterre, avec Pluie, vapeur et vitesse de Turner, pour qui la vitesse et la lumière étaient le prétexte d’une peinture de formes indistinctes enfouies dans la matière colorée. On la retrouve sous le pinceau de nombreux impressionnistes également avides de saisir l’éphémère, l’instantané – pensons au Pont d’Argenteuil de Monet (1874) ; elle sera surtout promue par les futuristes qui, au début du XXe siècle, font l’éloge du dynamisme. Le héros moderne est pour eux supérieur, parce qu’il va vite : « La vitesse, c’est l’espérance de l’Occident », et ses objets représentent la beauté future : « Nous déclarons que la splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté de la vitesse. Une automobile de course avec son coffre orné de gros tuyaux tels des serpents à l’haleine explosive… Une automobile rugissante, qui a l’air de courir sur de la mitraille, est plus belle que la Victoire de Samothrace. »(Marinetti, « Manifeste du futurisme », in Le Figaro, 20 février 1909).

Robert BIED (dir.) L’Aventure de la vitesse, de la monarchie de Juillet à l’entre-deux-guerres , dossier pédagogiqueParis, CNDP-Musée d’Orsay, 1986.Françoise HEILBRUN Camera Work-Paris Centre national de la Photographie, 1983, n° 12.MARINETTI « Manifeste du futurisme »in Le Figaro , 20 février 1909.Octave MIRBEAU La 628-E8 Paris, Librairie Charpentier, 1908, p.6-è.Michel POIVERT Robert Demachy Paris, Nathan, coll. « Photo-poche », n° 71, 1997.

Chantal GEORGEL, « De la vitesse… ! », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 18/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/vitesse

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Les Croisières de Citroën : publicité et colonialisme dans l'entre-deux-guerres

La Croisière noire, relevant à la fois de l’aventure coloniale, du raid automobile et de l’opération publicitaire, est née de la volonté d’un homme,…
Les Croisières de Citroën : publicité et colonialisme dans l'entre-deux-guerres
Les Croisières de Citroën : publicité et colonialisme dans l'entre-deux-guerres
Les Croisières de Citroën : publicité et colonialisme dans l'entre-deux-guerres

Les taxis de la Marne

Des taxis parisiens aux taxis de la Marne

La Compagnie Française des Automobiles de Place, plus tard dite « G7 » (du fait que ses véhicules étaient…

Les taxis de la Marne
Les taxis de la Marne
Les taxis de la Marne

L'aide américaine en Picardie

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en Europe, de nombreux volontaires américains traversent l’Atlantique pour venir en aide aux alliés…
L'aide américaine en Picardie
L'aide américaine en Picardie
L'aide américaine en Picardie

Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918

La ruine de l’Europe en guerre

De 1914 à 1918, la Grande Guerre fait rage aux quatre coins du globe, se concentrant en France sur une bande de 800…

Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918
Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918
Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918

Les premières compétitions automobiles

C’est dans les deux dernières décennies du XIXe siècle que débuta l’essor de l’automobile. Rendus audacieux par les prodigieux progrès…

Les premières compétitions automobiles
Les premières compétitions automobiles
Les premières compétitions automobiles

Les Dames Goldsmith au bois de Boulogne en 1897 sur une voiturette Peugeot

Au XVIIIe siècle déjà, il était du dernier chic pour une élégante de conduire elle-même un léger phaéton ou un cabriolet attelé d’un ou de…

Les voitures Renault

Renault, les débuts du succès (1898-1905)

En 1898, Louis Renault (1877-1944) ajoute une quatrième roue, une boîte à trois vitesses et une…

Les voitures Renault
Les voitures Renault
Les voitures Renault
Les voitures Renault

La bicyclette « militaire »

Les premières compagnies cyclistes de l’armée française

Dès la fin des années 1880, les ventes et la pratique de la bicyclette connaissent un essor…

La bicyclette « militaire »
La bicyclette « militaire »

La Croisière jaune, une conquête de l’Orient pour conquérir l’Occident

1931, année des colonies en France

Trois semaines avant l’ouverture officielle de l’Exposition coloniale de Paris, André Citroën donne le signal du…

La Croisière jaune, une conquête de l’Orient pour conquérir l’Occident
La Croisière jaune, une conquête de l’Orient pour conquérir l’Occident

Intervention des États-Unis dans la Première Guerre mondiale

« La Fayette, nous voilà », les premières participations américaines à la Première Guerre mondiale

Le don de matériel en provenance des États-Unis…

Intervention des États-Unis dans la Première Guerre mondiale
Intervention des États-Unis dans la Première Guerre mondiale
Intervention des États-Unis dans la Première Guerre mondiale