Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940 au petit matin

Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940 au petit matin

Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940

Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940

Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940 au petit matin

Visite d'Hitler à Paris le 23 juin 1940 au petit matin

Date de création : 1940

Date représentée : 23-juin-40

H. : 16 cm

L. : 11 cm

Photographie. Après la visite de la Tour Eiffel. Au premier rang de gauche à droite : Karl Wolff, Hermann Giesler, Albert Speer, Adolf Hitler, Arno Breker

© ADAGP, Paris © BPK, Berlin, Dist. RMN - Grand Palais / image BPK

Lien vers l'image

14-553514

Hitler à Paris

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Alexandre SUMPF

La « Blitz Besuch » (visite éclair)

L’armistice franco-allemand est signé le 22 juin 1940. La moitié nord et la côte atlantique du territoire français deviennent la « zone occupée », où l’Allemagne exerce désormais « les droits de la puissance occupante ».

C’est donc en territoire conquis qu’Hitler évolue quand il se rend à Paris au petit matin du 23 ou du 28 juin 1940 (la date reste aujourd’hui discutée) pour une visite éclair (« Blitz Besuch ») qui commence à 6 h et s’achève dès 8 h 15. Accompagné du sculpteur Breker, de l’architecte Speer et d’officiers de la Wehrmacht, le Führer se rend dans plusieurs lieux emblématiques de la capitale déserte comme l’Opéra, la Concorde, l’Arc de triomphe, les Invalides, le Panthéon, Notre-Dame, le Louvre, mais aussi le Trocadéro, où il pose devant la tour Eiffel, comme le montrent les deux photographies étudiées ici.

Pris lors du tournage du film hebdomadaire d’actualités Die Deutsche Wochenschau, ces deux clichés sont l’œuvre de Heinrich Hoffmann (1885-1957), photographe du parti nazi depuis ses origines et alors iconographe attitré d’Hitler. Réalisées par la propagande nazie, les images mondialement diffusées véhiculent de nombreuses significations à la portée symbolique, politique et historique.

Prise de guerre et prises de vue

La première photographie représente Hitler à la tête d’un groupe d’hommes qui l’accompagnent dans sa visite. Entouré (de gauche à droite) par Karl Wolff, Hermann Giesler, Albert Speer et Arno Breker au premier plan, il parcourt l’esplanade du Trocadéro, suivi d’officiers (au second plan). À l’arrière-plan, la tour Eiffel émerge d’une épaisse brume matinale qui la masque jusqu’au premier étage. Conférant une atmosphère presque fantastique à la scène, son opacité fait ressortir les silhouettes sombres (notamment les couvre-chefs) des visiteurs.

La seconde image est le détail agrandi d’une photographie prise alors qu’Adolf Hitler, Arno Breker et Albert Speer posent devant la tour Eiffel pour un reporter des actualités. Si l’intention première d’Hoffmann était de montrer Speer, Hitler et Breker en train d’être filmés, c’est le détail montrant Hitler seul qui devient un cliché à part entière. En tenue militaire, Hitler pose devant le monument. Le visage impassible, il semble, du fait de l’agrandissement, occulter la tour et le paysage parisien encore brumeux du petit matin.

La victoire par l’image

Le film d’actualités et les photographies immortalisent la victoire allemande qui clôt la bataille de France. Comme la guerre éclair qu’elle vient couronner, la visite éclair déploie une geste militaire dont elle symbolise l’efficacité, la rigueur et l’organisation. La seconde image montre ainsi un Führer qui, en chef de troupe, mène la marche victorieuse sur la Ville lumière d’un pas décidé. À travers une mise en abyme (la tour Eiffel pour Paris et Paris pour la France), c’est bien l’invasion de toute la France qui est signifiée ici.

Victoire d’une armée et surtout de son chef, comme le démontre la première photographie, où l’image du dictateur vient s’inscrire et masquer celle du monument, suggérant son importance historique et presque mythologique.

Mais cette visite recèle une dimension un peu différente. En posant avec Breker et Speer, deux « artistes », Hitler s’associe aussi à la Ville lumière, capitale de la culture. Il signale ainsi la maîtrise allemande d’un symbole culturel encore important en Europe, y compris parmi les élites allemandes.

Enfin, la brume peut symboliser la morosité d’un Paris occupé, loin de l’image de fête, de légèreté et de lumière qui lui est généralement associée. Tout en se pliant au parcours « touristique », Hitler y imprime la marque austère de son régime et montre qu’il prend « possession » de la ville.

AZEMA, Jean-Pierre, De Munich à la Libération, 1938-1944, Paris, Éditions du Seuil, 1979.

AZEMA, Jean-Pierre et WIEVIORKA, Olivier, Vichy, 1940-1944, Paris, Perrin, 1997.

BLOCH, Marc, L’Étrange Défaite, Paris, Franc-tireur, 1946.GRUAT, Cédric, Hitler à Paris.Juin 1940, Paris, Editions Tirésias, 2010.

PAXTON, Robert, La France de Vichy, 1940-44, Paris, Éditions du Seuil, 1973.

Alexandre SUMPF, « Hitler à Paris », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 27/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/hitler-paris

Anonyme (non vérifié)

D’après le journal de Goebels (1939-1942 p. 166) le jour du 2/7/40 il est à Paris où Hitler l’avait précédé de 4 jours soit le 28/6/40.
Albert Speer qui accompagna le Führer à Paris situe également la visite « Trois jours après l’entrée en vigueur de l’armistice » (25/6/1940), il y a concordance pour la date. Réf.: Albert Speer - Au Coeur du troisième Reich - p 245

ven 23/08/2019 - 15:02 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La menace communiste dans la France de l'entre-deux-guerres

Au début des années 1920, les esprits sont marqués par les révolutions russes de février et d’octobre 1917. Lors du deuxième congrès de l’…
La menace communiste dans la France de l'entre-deux-guerres
La menace communiste dans la France de l'entre-deux-guerres
Hitler combatif -Heinrich Hoffmann

Le charisme de Hitler

La conquête du pouvoir par Hitler

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, rien ne semblait prédestiner Adolf Hitler (1889-1945) à devenir le…

Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler

Hitler à Paris

La « Blitz Besuch » (visite éclair)

L’armistice franco-allemand est signé le 22 juin 1940. La moitié nord et la côte atlantique du territoire…

Hitler à Paris
Hitler à Paris

Hitler dresse le cousin russe

Le pacte germano-soviétique en France

Le 23 août 1939, l’URSS et le IIIe Reich concluent le Traité de non-agression entre l’Allemagne…

Pierre Laval, le collaborateur en chef

Une réunion assez exceptionnelle

Le 19 décembre 1942, Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, rencontre Hitler dans son Wolfsschanze («…

Faute de main

Sport et propagande

Le 15 mai 1938, certains journaux allemands et britanniques consacrent leur une à un événement sportif dépassé par son enjeu…

Tentatives d’assassinat contre Hitler

Attentats et propagande

Si plusieurs attentats ont été organisés contre Hitler de 1938 à 1945, les deux plus marquants sont incontestablement…

Tentatives d’assassinat contre Hitler
Tentatives d’assassinat contre Hitler

La propagande hitlérienne

L’arrivée de Hitler au pouvoir en Allemagne

Dans les années 1920 en Allemagne, le refus des conditions imposées par les vainqueurs lors du traité…

La propagande hitlérienne
La propagande hitlérienne

L'exposition d'art dégénéré en 1937

La condamnation de l’art moderne par les nazis

Pris lors de l’exposition Entartete Kunst organisée en 1937 à Munich par les nazis, ce cliché du mur…

L'homme aux couteaux entre les dents, revisité

La Section française de l’Internationale communiste (S.F.I.C.) est née en novembre 1920 de la scission entre socialistes et communistes, lors du…