Aller au contenu principal

Découvrir la vie de Bernhardt (Sarah) au travers d'œuvres et d'images d'archive

Rosine Bernard dit Sarah Bernhardt (1844-1923), surnommée par Victor Hugo La voix d'or et connue aussi comme La Divine est une tragédienne française. 

Fille d'une modiste pauvre, Sarah Bernhardt étudie l’art dramatique pendant deux ans au Conservatoire puis entre à la Comédie-Française où elle fait ses débuts en septembre 1862. Mais elle la quitte rapidement et joue au Théâtre de l'Odéon Le Passant de François Coppée en 1869 qui est son premier grand succès. Victor Hugo lui confie le rôle de la reine dans Ruy Blas qu'il décide de remonter lors de son retour d'exil : la première le 19 février 1872 est un triomphe. Elle retourne alors à la Comédie-Française et est nommée sociétaire en 1875. Elle y jouera Phèdre (Racine), Hernani (Victor Hugo)...

Elle rompt avec fracas avec la Comédie-Française en 1880 pour créer sa propre troupe. Elle se lance dans de grandes tournées à travers le monde entier. En octobre 1880, elle s’embarque pour son premier voyage aux États-Unis puis en Angleterre, en Russie...Jusqu’à la fin de sa vie, Sarah Bernhardt ne cessera de parcourir le monde.

La comédienne est millionnaire, elle est probablement la première première artiste à atteindre le statut de star internationale, elle  sait modeler son image d’une femme excentrique et légendaire. Pour Jean Cocteau, elle est un monstre sacré.

En 1893, elle prend la direction du Théâtre de la Renaissance, mais son goût pour les mises en scène fastueuses la ruine. De nouvelles tournées la renfloue.  En 1898, elle fonde le Théâtre Sarah Bernhardt (l'actuelle Théâtre de la Ville) où elle joue a Dame aux camélias et crée L'Aiglon d'Edmond Rostand en 1900, puis Lorenzaccio de Musset (réputé injouable). Amputée d'une jambe en 1915 à la suite d'une maladie, elle continue de jouer (assise) notamment sur le front pour les soldats.

On le sait moins, mais Sarah Bernhardt s'est aussi intéressée au cinéma muet naissant : on la voit dans une dizaine de films de cinéma, parfois dans des adaptations de pièces de théâtre. Jacques Feyder rapporte ces propos de Sarah Bernhardt, lors de la projection de L’Atlantide en 1921 : « Quel dommage que le cinéma n’ait pas été inventé plus tôt ! Quelle carrière j’y aurais faite ! ». 

A 76 ans, elle monte Athalie de Racine. 

Sarah Bernhardt s'est également initiée à la peinture et à la sculpture. Elle achète un fort à Belle-Île en mer où elle accueille tous les étés pendant 30 ses amis et ses proches dont son fils Maurice.

Sarah Bernhardt

Sarah Bernhardt, Nadar © GrandPalaisRmn (musée d'Orsay) / Patrice Schmidt

Toutes les études

Sarah Bernhardt en blanc assis sur un canapé avec un chien

La naissance du vedettariat

Les transformations de la vie théâtrale

Le dernier tiers du XIXe siècle est marqué en France par une profonde modification des structures de la…

Gismonda. Sarah Bernhardt. Théâtre de La Renaissance Mucha Alphonse (1860-1939)

Mucha et le théâtre

Mucha entre en scène

Lorsque Alfons Mucha (1860-1939) arrive à Paris, il est âgé de vingt-sept ans. L’artiste tchèque, encore inconnu du grand…

Liane de Pougy - Atelier Nadar

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque

La métamorphose d’une mère de famille en « grande horizontale »

Depuis le Second Empire, le portrait photographique connaît un véritable essor,…

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy - Paul Nadar

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque

La métamorphose d’une mère de famille en « grande horizontale »

Depuis le Second Empire, le portrait photographique connaît un véritable essor,…

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy - Atelier Nadar

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque

La métamorphose d’une mère de famille en « grande horizontale »

Depuis le Second Empire, le portrait photographique connaît un véritable essor,…

Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque
Liane de Pougy et le charme de l’ambiguïté à la Belle Époque

La Dame aux camélias

Marie Duplessis, muse de Dumas

Le dessin à l’aquarelle de Camille Roqueplan représente Marie Duplessis, qui fut probablement la toute première…

La Dame aux camélias
La Dame aux camélias

La Dame aux camélias

Marie Duplessis, muse de Dumas

Le dessin à l’aquarelle de Camille Roqueplan représente Marie Duplessis, qui fut probablement la toute première…

La Dame aux camélias
La Dame aux camélias
Accoudée à une colonne, les épaules nues, elle est drapée dans un ample burnous blanc qui rappelle le goût de l’époque pour l’Orient.

Sarah Bernhardt par Nadar

Inventée par Nicéphore Niepce au début des années 1820, perfectionnée par les inventions de Daguerre et de Talbot, la photographie est de toutes…

Fragments de frise du pavillon de la Bosnie-Herzégovine

Mucha, l’esprit 1900

De Prague à Paris : Alfons Mucha

Omniprésents sur le site de l’Exposition universelle de Paris en 1900, l’Art nouveau et l’illustrateur tchèque…

Mucha, l’esprit 1900
Mucha, l’esprit 1900
L'Autriche à l'Exposition Universelle de Paris de 1900

Mucha, l’esprit 1900

De Prague à Paris : Alfons Mucha

Omniprésents sur le site de l’Exposition universelle de Paris en 1900, l’Art nouveau et l’illustrateur tchèque…

Mucha, l’esprit 1900
Mucha, l’esprit 1900
Entrée du village suisse. Chocolat Suchard

La publicité à l’Exposition universelle de 1900

Le monde en miniature

La carte-réclame Entrée du Village suisse est l’une des multiples vues dessinées ou photographiées que le visiteur de l’…

La publicité à l’Exposition universelle de 1900
La publicité à l’Exposition universelle de 1900
Phono-Cinéma-Théâtre

La publicité à l’Exposition universelle de 1900

Le monde en miniature

La carte-réclame Entrée du Village suisse est l’une des multiples vues dessinées ou photographiées que le visiteur de l’…

La publicité à l’Exposition universelle de 1900
La publicité à l’Exposition universelle de 1900
Tanagra - Jean-Léon Gérôme

"Tanagra" par Jean-Léon Gérôme

Une œuvre inspirée par la mode des « Tanagra »

A la fin des années 1860, les habitants de plusieurs villages de Béotie proches de l’antique cité…

Retour à la liste