Le conte : entre oralité et écriture