La « propagande par le fait » s'attaque au sommet de l'Etat