Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824.

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824.

Lieu de conservation : musée du Louvre (Paris)
site web

Date de création : 1825

Date représentée : 15 Janvier 1825

H. : 173 cm

L. : 256 cm

huile sur toile

© RMN - Grand Palais (musée du Louvre) / Philippe Fuzeau

Lien vers l'image

INV 5313 - 15-532301

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Nathalie de LA PERRIÈRE-ALFSEN

A la mort de Louis XVIII le 16 septembre 1824, son frère, le comte d’Artois, accède au trône sous le nom de Charles X. N’ayant renoncé à aucune des traditions monarchiques de l’Ancien Régime, il se fait sacrer à Reims en 1825.
Lors de sa visite au Salon de 1824, Charles X souligne l’importance qu’il entend donner aux beaux-arts car « en se distinguant dans leur art [les artistes] servaient l’Etat et leur souverain ». S’il perpétue la tradition royale, Charles X prolonge également la politique de Napoléon en procédant comme lui la distribution de médailles et de décorations.
Ce jour-là, la Légion d’honneur est décernée à François-Joseph Heim, qui reçoit la commande de ce tableau qui devait immortaliser la cérémonie.

Il s’agit d’une composition de type panoramique donnant à voir de nombreux tableau exposés. Selon l’usage, les toiles sont accrochées côte à côte, dans le Salon carré comme dans la Grande Galerie sur laquelle ouvre la porte de droite. On peut reconnaître certaines œuvres : Le Vœu de Louis XIII d’Ingres, le portrait de Charles X par Gros, la Jeanne d’Arc de Paul Delaroche, le Philippe V et le portrait de Ducis par Gérard.
Au centre du groupe des personnalités, le roi remet le cordon de Saint-Michel à un homme qui s’incline, c’est le sculpteur Pierre Cartellier (1757-1831).
Les artistes du « grand genre » (peinture d’histoire et statuaire) pouvaient être récompensés par le cordon de Saint-Michel. Cette marque de reconnaissance la plus haute, abolie en 1789, avait été rétablie par Louis XVIII en 1816.
Le peintre Carle Vernet (1758-1836) vient de recevoir la même décoration.
Parmi les hommes illustres qui se tiennent près de Charles X, on peut citer le vicomte Sosthène de La Rochefoucauld, chargé du département des Beaux-Arts, et le comte de Forbin, directeur des Musées. A gauche, la statue de Charles X par Jean-Pierre Cortot.
Dans le public, une centaine d’artistes sont représentés, notamment Ingres, Isabey père et fils, Horace Vernet, Gros, Gérard, Bosio, Boilly, Ducis, Drolling, Elisabeth Vigée-Lebrun ainsi que les compositeurs Boëldieu, Rossini, Cherubini… On remarque que les uns et les autres ne portent pas la même attention à la remise des récompenses : les visages traités en portraits précis se tournent, comme pour vérifier qui est présent. Il est à noter que la plupart sont des artistes officiels ayant obtenu la consécration. Un jeune peintre comme Eugène Delacroix qui expose cette année-là Les Massacres de Scio en est absent bien que l’œuvre ait beaucoup fait parler d’elle.

C’est à l’initiative de Colbert que l’on doit le premier Salon en France en 1667. Les expositions organisées dans le Salon carré du Louvre présentaient des œuvres exécutées par des artistes vivants. Conscients du parti qu’ils pouvaient tirer d’une « politique culturelle » adroite, les princes se sont souvent fait représenter entourés d’artistes leur servant de faire-valoir. Charles X, dans cette représentation emblématique, reprend la tradition de ses aïeux du trône de France.

Marie-Claude CHAUDONNERET L’Etat et les artistes de la Restauration à la monarchie de Juillet (1815-1833) Paris, Flammarion, 1999.Antoine de BAEQUE et Françoise MELONIO Histoire culturelle de la France , tome III « Le temps des Lumières XVIII-XIXes siècles »Paris, Seuil, 1998.Emmanuel de WARESQUIEL et Benoît YVERT Histoire de la Restauration : naissance de la France moderne Paris, Perrin, 1996.

Liste des personnages représentés : 1, Charles X sert la main d'un artiste au milieu d'une foule d'artistes hommes et femmes et des murs du salon tapissé de tableaux. Sculpture. 2, J.F.Lancrenon, peintre; 3, F.-A. Boïeldieu, compositeur; 4, G. Rouget, peintre; 5, N.Taunay, peintre; 6, G.Rossini, compositeur; 7, le vicomte S. de la Rochefoucauld, chargé du département des Beaux-Arts; 8, J.-F.Lesueur, compositeur; 9, L.-S. Chérubini, compositeur; 10, le duc de Maillé; 11, N.Gosse, peintre; 12, le comte A.de Forbin, directeur des Musées et peintres; 13, J.-V. Bertin, peintre; 14, Paulin Guérin, peintre; 15, R.-T.Berthon, peintre; 16, A. de Cailleux, secrétaire général des Musées; 17, P.-C.F.Delorme, peintre; 18, J.-B. Gassies, peinre; 19, CH.-R.Laitié, sculpteur; 20, J.-P.-M.Jazet, graveur; 21, D.Saint, peintre; 22, le marquis d'Autichampt, gouverneur du Louvre; 23,le baron A.-G.-L. Desnoyers-Boucher, graveur; 24, R.Gayrard, sculpteur; 25, P.-J.Redouté, peintre; 26, J.-B. Isabey, peintre; 27, L.Cogniet, peintre; 28, J.Bidauld, peintre; 29, A.Couder, peintre; 30, L.-E.Watelet, peintre; 31, E.Isabey, peintre; 32,David d'Angers, sculpteur; 33,A.-J.-M. Guenepin, architecte; 34,J.-A. Constantin, peintre; 35, G.Lethière, peintre; 36, L.-H. Lebas, architece; 37, L.-L. Boilly,peintre; 38, Larribe; 39,E.-B.(?) Garnier, peintre (?); 40, Abel de Pujol, peintre; 41, J.-A.-D. Ingres, peintre; 42, V.Schnetz, peintre, 43, F.-L. Dejuine, peintre; 44, Dupaty, sculpteur et peintre; 45, Garneray, peintre, 46, J.-.L. De Marne, peintre; 47, le baron F.F. Lemot, sculpteur; 48, Mme Haudebourt-Lescot, peintre; 49,Mme Ancelot, peintre et femme de lettres; 50,A.-C.Quatremère de Quincy, archéologue; 51, P.-A. (?) Tardieu, graveur (?); 52, E.-M.-J.Bra, sculpteur; 53, N.-B.Raggi, sculpteur; 54, M.-M.Drôlling, peintre; 56, J.-M.Langlois, peintre; 57, J.-F. Van Daël, peintre; 58, Giraud, sculpteur; 59,L.-J.-M. Daguerre, peintre; 60, L.Petitot, sculpteur; 61, J.De Bay, sculpteur; 62, J.-M.-A.-H. Simon, graveur en médailles; 63, J.-O. Gatteaux, sculpteur; 64, F.-J.Heim, peintre auteur du tableau ; 65, J.-P.Cortot, sculpteur; 66, Mme Jacquotot, peintre; 67, Ch.Steuben, peintre; 68, L. Ducis, peintre; 69, J.-J.-E.-A. Ansiaux, peintre; 70, P.Cartellier, sculpteur; 71,Bourgeois, peintre; 72, J.-P. Lesueur, sculpteur; 73, A.-L.-T. Vaudoyer, architecte et graveur; 74, Mlle Godefroid, peintre; 75, C.Vernet, peintre; 76, E.Labarre, architecte; 77, J.-N.Huyot, architecte; 78, Ch.Thévenin, peintre; 79, P.-N. Tiolier, sculpteur, 80, Ch. Meynier, peintre; 81, Mme de Mirbel, peintre; 82, le baron F.-J. Bosio, sculpteur; 83, F.-E. Picot, peintre; 84, le baron Athalin, aide du camp du roi; 85, P.Delaroche, peintre; 86, J.Alaux, peintre; 87, J.Pradier, sculpteur; 88, Ch.Nodier, littérateur; 89, H.Vernet, peintre; 90, T.Gudin, peintre; 91, Mme Vigée-Le-Brun, peintre; 92, le baron A.-J. Gros, peintre; 93, Ch.-M. Bouton, peintre; 94, le baron Taylor, peintre, graveur, écrivain; 95, A.Galle, graveur en médailles; 96, L.Dupré, peintre; 97, C.Ramey, sculpteur; 98, le comte L.-T. Turpin de Crissé, peintre; 99, P.-L.-Ch. Cicéri, peintre et décorateur; 100, J.-B. Mauzaisse, peintre; 101, le baron J.-B. Regnault, peintre; 102, L.Hersent, peintre; 103, Mme Hersent, peintre; 104, J.-T.Richomme, graveur; 105, M.-J.Blondel, peintre; 106, Ch.Percier, architecte; 107, le baron F.Gérard, peintre; 108, P.-F.-L. Fontaine, architecte.

Sources : https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010065951

Salon : Au XVIIIe siècle les expositions des membres de l’Académie royale de peinture et de sculpture se tenaient dans le Salon carré du Louvre. Le terme « Salon » désigne par la suite toutes les expositions régulières organisées par l’Académie.

Nathalie de LA PERRIÈRE-ALFSEN, « Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 17/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/charles-x-distribuant-recompenses-artistes-fin-salon-1824

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824

Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824

Un décor modifié

Commandé à Gros par Napoléon, le décor de la coupole du Panthéon devait être composé de quatre groupes symbolisant les régimes…

Louis XVI et l’inoculation de la variole : quatre bulletins de santé royaux (24, 25, 26 et 29 juin 1774)

De la variole naturelle de Louis XV à la variole artificielle de Louis XVI

Le 24 juin 1774, date du premier bulletin de santé, Louis XVI est roi…

Louis XVI et l’inoculation de la variole : quatre bulletins de santé royaux (24, 25, 26 et 29 juin 1774)
Louis XVI et l’inoculation de la variole : quatre bulletins de santé royaux (24, 25, 26 et 29 juin 1774)
Louis XVI et l’inoculation de la variole : quatre bulletins de santé royaux (24, 25, 26 et 29 juin 1774)
Louis XVI et l’inoculation de la variole : quatre bulletins de santé royaux (24, 25, 26 et 29 juin 1774)

Charlemagne

La renaissance carolingienne

Quand, en 768, Charles le Grand reprend la couronne de son père de Pépin le Bref, il confirme le passage des…

Charlemagne
Charlemagne

Le sacre de Charles X

Né à Versailles le 9 octobre 1757, Charles X était le petit-fils de Louis XV, et le frère cadet des rois Louis XVI et Louis XVIII. Jusqu’à son…

Charles X, continuation de l'Ancien Régime

La mémoire de Louis XVI

Ayant défait les armées impériales, les Alliés remettent sur le trône de France les Bourbons émigrés : Louis XVIII puis,…

Le dernier des Bourbons

Le successeur de Louis XVIII

Depuis 1814, le comte d’Artois, futur Charles X, était considéré comme le chef du parti ultra, hostile à la Charte et…

Alphonse de Lamartine

Alphonse de Lamartine

Homme de lettres, homme politique

Alphonse de Lamartine, issu d’une famille de petite noblesse du Mâconnais, avait connu une célébrité immédiate…

La première d'Hernani. Avant la bataille

Après Martignac, plus libéral que Villèle, Charles X charge en août 1829 le prince de Polignac de former un nouveau ministère sans tenir compte de…

La chute des Bourbons

Devenu roi le 24 septembre 1824 à la mort de son frère Louis XVIII, Charles X inaugure son règne par quelques mesures libérales, dont l’abolition…

La chute des Bourbons
La chute des Bourbons
La chute des Bourbons

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du Salon de 1824

A la mort de Louis XVIII le 16 septembre 1824, son frère, le comte d’Artois, accède au trône sous le nom de Charles X. N’ayant renoncé à aucune…