Henri Rochefort.

Henri Rochefort.

Auteur : RODIN Auguste

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1884 - 1898

H. : 71,5 cm

L. : 41,4 cm

bronze. Fonte Alexis et Eugène Rudier

© RMN - Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Lien vers l'image

LUX 162, RF 4067, S 1084 - 98-010673

Henri de Rochefort

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Frédérique LESEUR

Portrait d’un rebelle

Lorsqu’il pose en 1884 pour Rodin, Henri Rochefort (1831-1913), aristocrate converti au socialisme, est célèbre pour son art de la polémique et ses écrits. Fondateur en 1868 de La Lanterne, périodique très irrévérencieux à l’égard du Second Empire, il connaît l’exil à Bruxelles, où l’accueille Victor Hugo, puis la prison sous le gouvernement d’Emile Ollivier, avant d’être nommé ministre du gouvernement de Défense nationale en 1870 et de participer à la Commune.
Condamné en 1871 à la déportation en Nouvelle-Calédonie, Rochefort parvient à s’évader en 1874 (événement que salue Manet dans L’Evasion de Rochefort, musée d’Orsay) pour mener une vie d’exil à Bruxelles. L’amnistie de 1880 lui permet de revenir à Paris et de fonder L’Intransigeant. Elu député en 1885, Rochefort devient l’un des principaux partisans du général Boulanger.

“ Le modelé, c’est le reflet de la vie ”

“ La physionomie réside presque entièrement dans le développement prodigieux du crâne et du front, et dans l’acuité du regard. […] Immédiatement, nous sommes dans l’action personnelle de l’écrivain. C’est lui qui a été représenté, sans que le sculpteur ait négligé aucune des curieuses discordances de ce visage aux joues creuses, au nez arrondi en bec d’oiseau, à la mâchoire sans signification, et au menton sans accent. Il les a notées, mais ne leur a donné qu’une place subordonnée. Peut-être le portrait a-t-il été trop vrai, et trop expressif, au gré de Rochefort. ” (Léon Maillard, Auguste Rodin statuaire, Paris, Floury, 1898, p. 110)
En 1882, Edmond Bazire, ancien communard, républicain ardent et rédacteur de L’Intransigeant, présente Rochefort à Rodin. Celui-ci pensait avoir dépassé la stricte étude anatomique, pourtant indispensable, pour accéder à “ un peu plus de grandeur, une sorte d’exagération ” dans ce buste. “ En sculpture, il faut accentuer la saillie des faisceaux musculaires, forcer les raccourcis, creuser les trous, ça donne de la vigueur et de l’ampleur […]. Le modelé, c’est le reflet de la vie, c’est la vie même, le public ne le comprend pas, il confond l’art avec la propreté. ” (Judith Cladel, Auguste Rodin, pris sur le vif, Paris, 1903, p. 39)
Rochefort ne perçut pas la force de cette œuvre et la remisa dans son grenier. Le sculpteur ne s’en étonna pas ; il savait que les portraits du polémiste par Courbet, Manet et d’autres avaient connu le même sort ou avaient été rapidement vendus.

“ Le chef-d’œuvre d’un artiste, la page d’un historien ! ”

Selon les mots de Gustave Geffroy, “ la pensée voltige sur ces traits mobiles, sur cette face courageuse du pamphlétaire. Extraordinaire portrait qui restera à la fois comme le chef-d’œuvre d’un artiste et comme la page d’un historien ! ” (in “ Rodin ”, La Justice, Paris, 11 juillet 1886), ajoutant : “ C’est M. Henri Rochefort, avec son beau crâne de César romain qu’avilit un ricanant toupet de clown. Toute l’histoire de l’illustre pamphlétaire est racontée en cet extraordinaire morceau de plâtre.”
Ce portrait ne fut pas seulement admiré par les critiques, qui voyaient en Rodin l’initiateur d’une statuaire nouvelle, mais aussi par des artistes comme Henri Matisse, qui en acheta un plâtre au marchand Ambroise Vollard en 1899.
Quelques années plus tard, le musée du Luxembourg en fit l’acquisition : “ Ce n’est pas pour moi que l’Etat achète mon buste, mais bien parce qu’il est de Rodin ! ”, déclara Rochefort à la presse. “ Ce que je crains le plus, c’est que mon buste […] ne soit détérioré au Luxembourg, non par des apaches[1], mais par l’un des sénateurs qui m’ont condamné avec le général Boulanger à la déportation et qui ne me le pardonnent pas. ” (in La Patrie, 5 novembre 1907).

Ruth BUTLER Rodin, la solitude du génie . Première édition Rodin. The Shape of Genius , Londres, Yale University Press, 1993. Trad. de l’anglais par Dennis CollinsParis, Gallimard-Musée Rodin, 1998.Henri ROCHEFORT Les Aventures de ma vie , éd. abrégée présentée par Jean Guichard-MeiliParis, Ramsay, 1980.

1. Synonyme de voyou ou de malfaiteur dans les années 1900. 

Frédérique LESEUR, « Henri de Rochefort », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 12/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/henri-rochefort

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Zola, écrivain et ami des peintres

Considéré comme le peintre de la rupture avec la peinture officielle au milieu du XIXe siècle, Manet n’a qu’une célébrité de scandale[1…

L’ouvrière au début du XXe siècle

Peindre l’ouvrière au début du XXe siècle: du militantisme à l’académisme ?

En 1905, la population ouvrière est estimée à plus de quatre…

L’ouvrière au début du XX<sup>e</sup> siècle
L’ouvrière au début du XX<sup>e</sup> siècle

La monarchie de Juillet ou le triomphe de la bourgeoisie

Louis-François Bertin a d’abord été le secrétaire du duc de Choiseul. Partisan de la Révolution en 1790 puis de la monarchie constitutionnelle, sa…

Les frères Goncourt - Nadar Jeune

Un Goncourt en cache un autre

Au cœur du Paris artiste des années 1850 à 1880

Les frères Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) de Goncourt, fameuses figures du milieu…

Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre

Nattier et le portrait en toute intimité de Marie Leszczynska

Marie-Charlotte-Sophie-Félicité Leszczynska est la fille du roi détrôné de Pologne, Stanislas Leszczynski. Née en 1703, elle est mariée en 1725 à…

Julius Meier-Graefe

La vie intellectuelle à Berlin au tournant du XXe siècle

Nés respectivement en 1858 et 1867, Lovis Corinth et Julius Meier-Graefe sont deux…

Marchand d'art moderne

Au service de l’art moderne

Lorsqu’au début de la guerre, Paul Guillaume ouvre sa première galerie, il bénéficie des conseils éclairés d’un poète…

Le Prince Napoléon (1822-1891)

Le prince Napoléon, surnommé « Plon-Plon » par son entourage, était le fils de Jérôme, roi de Westphalie, et de sa seconde épouse, la princesse…

Portrait du Prince impérial

Au zénith lors du Congrès de Paris de 1856, le prestige de la France en Europe n’était déjà plus qu’un lointain souvenir en 1870. Le 3 juillet 1866,…
Naissance de Vénus - Cabanel

L'Art pompier, un art officiel

Le système des beaux-arts

Au XIXe siècle, le système académique en place depuis le règne de Louis XIV continue à régenter la vie…

L'Art pompier, un art officiel
L'Art pompier, un art officiel
L'Art pompier, un art officiel
L'Art pompier, un art officiel