Athènes, l'Acropole vue de la colline de L'Olympéion

Athènes, l'Acropole vue de la colline de L'Olympéion

Auteur : PAPETY Dominique

Lieu de conservation : musée du Louvre (Paris)
site web

Date de création : Vers 1846-1847

Date représentée :

H. : 28,5 cm

L. : 44,6 cm

Mine de plomb et aquarelle sur papier blanc.

© RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Thierry Le Mage

Lien vers l'image

RF  1773.91 recto / 06-502588

Papety, un artiste français en Grèce vers 1846

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Guillaume NICOUD

Étudier les antiquités de Grèce

Prix de Rome en 1836, Papety séjourne en Italie de 1836 à 1841 où sa production est fortement marquée par Ingres. Il y fait la également la connaissance de François Sabatier avec qui il devient ami. Dès 1845, les pensionnaires de l’École française de Rome peuvent gagner Athènes pour y étudier les antiquités grecques. Un an plus tard, Dominique Papety et François Sabatier se rendent donc en Grèce. Papety y étudie les sites antiques, les monastères orthodoxes et divers traits pittoresques et contemporains de la jeune nation grecque. Il y retourne en août 1847 et peint la toile Le duc de Montpensier visitant les ruines d’Athènes en compagnie du roi Otton en 1845 (Versailles). De son dernier séjour, Papety revient malade ; il décède des suites de cette maladie à Marseille, sa ville natale, en 1849.

Une précision archéologique

Athènes, l’Acropole est une étude préparatoire à l’arrière-plan de l’œuvre achevée en 1848. L’intense et limpide lumière baignant la scène unifie reliefs, architectures et personnages à peine dessinés au premier plan. Le dessin, d’une grande pureté, est légèrement rehaussé de couleurs pour marquer reliefs et ombres.
L’Acropole est représenté du sud-est, depuis le site de l’Olympéion, grand temple corinthien élevé par Hadrien et dont Papety a esquissé à gauche, au premier plan, les vestiges d’une colonne. La vue, certes générale, se veut toutefois d’une précision archéologique, comme en témoigne la représentation de la porte d’Hadrien à droite.

Les prémices d’une archéologie grecque

À Rome, Papety avait tenté de reconstituer idéalement le quotidien de la Grèce classique avec un souci de simplicité et de vérité archéologique. Ces recherches rejoignent celles d’Ingres et du groupe des néogrecs parisiens – le Combat de coqs de Gérôme (musée d’Orsay) date de 1846. Il partage son goût pour le dessin d’architecture et son intérêt pour la reconstitution de monuments antiques avec les pensionnaires architectes qui, comme Baltard, s’intéressent aux découvertes faites dès 1831 par Hittorff sur la polychromie des architectures antiques en étudiant les sites de Grande-Grèce.

Les relevés archéologiques sont encore le fruit d’architectes Prix de Rome. Le Centre culturel ne devient véritablement scientifique que dans les années 1850 ; l’École entreprend alors ses premières fouilles au pied de l’Acropole et se dote d’une section des beaux-arts.

François-Xavier AMPRIMOZ, « Les Femmes à la fontaine de Papety et le style néo-grec », Revue du Louvre, iii (1984), p. 196-203.

Guillaume NICOUD, « Papety, un artiste français en Grèce vers 1846 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/papety-artiste-francais-grece-1846

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Les fouilles de Khorsabad

Paul-Émile Botta, l’inventeur de l’assyriologie

En 1842, lorsque Louis-Philippe ouvre une nouvelle agence consulaire à Mossoul, le poste de…

Les fouilles de Khorsabad
Les fouilles de Khorsabad

Auguste Mariette

Riche de trois millénaires d’histoire, l’Égypte voit son antique culture s’effacer peu à peu à la suite des conquêtes grecque et romaine. Le triomphe…

La seconde mission française à Khorsabad

Une seconde mission française à Khorsabad

En 1851, l’Assemblée nationale vote un crédit pour la poursuite des fouilles menées en 1843-1844 par…

La seconde mission française à Khorsabad
La seconde mission française à Khorsabad

La Croisière jaune entre science et marketing

À la découverte de l’Asie centrale

La France de l’entre-deux-guerres se passionne pour son empire, dont hommes et ressources ont contribué à sa…

La Croisière jaune entre science et marketing
La Croisière jaune entre science et marketing
Athènes, l'Acropole - Dominique Papety

Papety, un artiste français en Grèce vers 1846

Étudier les antiquités de Grèce

Prix de Rome en 1836, Papety séjourne en Italie de 1836 à 1841 où sa production est fortement marquée par Ingres…

Napoléon Bonaparte et l'Egypte

En avril et juillet 1795, les traités de Bâle mettent fin à la première coalition des puissances européennes dressées contre la France…

Napoléon Bonaparte et l'Egypte
Napoléon Bonaparte et l'Egypte
Sphinx de Gizeh avec le drapeau français

Auguste Mariette et le grand sphinx de Gizeh

Situé en Basse-Égypte, en amont du delta du Nil et à l’ouest du Caire, le plateau de Gizeh abrite un site archéologique de l’Ancien Empire avec…

Auguste Mariette et le grand sphinx de Gizeh
Auguste Mariette et le grand sphinx de Gizeh
Auguste Mariette et le grand sphinx de Gizeh
Tanagra - Jean-Léon Gérôme

"Tanagra" par Jean-Léon Gérôme

Une œuvre inspirée par la mode des « Tanagra »

A la fin des années 1860, les habitants de plusieurs villages de Béotie (carte géographique)…

Scribe accroupi

Les découvertes de Saqqarah

Située sur un plateau à l’ouest de Memphis, la nécropole de Saqqarah est non seulement la plus vaste d’Égypte mais aussi la plus ancienne. Ses…

Les découvertes de Saqqarah
Les découvertes de Saqqarah
Les découvertes de Saqqarah
Les découvertes de Saqqarah

Frontispice de la Description de l’Égypte

La Description de l’Egypte

Dix ans après le coup d’Etat du 18 Brumaire, Napoléon décide de publier l’ensemble des documents recueillis par la…