Pont Saint-Bénézet.

Pont Saint-Bénézet.

Pont Saint-Bénézet.

Pont Saint-Bénézet.

Pont Saint-Bénézet.

Pont Saint-Bénézet.

Date de création : 1825

Date représentée :

H. : 0

L. : 0

Plan dressé par Caristie, ingénieur de l'arrondissement, présentant le pont, ses quatre arches et sa chapelle en l'état.Plan, couleurs. Échelle : 10 cm pour 40 m

© Archives départementales de Vaucluse

Le pont d’Avignon sauvegardé au XIXe siècle

Date de publication : Novembre 2003

Auteur : Françoise CHAUZAT

Un pont légendaire

Par la vertu d’une ronde enfantine, le pont Saint-Bénézet est sans doute le monument le plus célèbre de la Provence médiévale.

Selon la légende, c’est en 1177 qu’un jeune berger appelé Bénézet et se disant envoyé de Dieu vint à Avignon pour construire un pont sur le Rhône. Moins de dix ans après, le pont était utilisable. Performance d’exécution – vite attribuée à l’intervention divine ! – qui prenait appui sur les piles de pierre d’un pont romain du Bas Empire, surmontées d’un tablier en bois. Au siècle suivant, les Avignonnais jouissent d’un pont entièrement en pierre, sur le modèle de celui que nous connaissons.

Grande voie de circulation nord-sud, de Lyon à Marseille, le fleuve est une frontière sur laquelle depuis l’Antiquité les hommes se sont efforcés de maintenir une circulation transversale. L’installation de la papauté à Avignon au XIVe siècle entraîne un mouvement incessant de voyageurs, un afflux de population et un gonflement des échanges qui provoquent le développement fulgurant de la ville.

Victime des conflits des hommes mais plus encore des crues du fleuve, le «

Plans de consolidation



Les deux plans datés du 20 février 1825 ont été dressés par Caristie, ingénieur d’arrondissement. Le premier présente, en l’état, le pont avec les quatre arches restantes, la chapelle Saint-Nicolas et la tour du Châtelet située à l’extrémité de l’ouvrage. Le second les reconstitue tels qu’ils pourraient être après restauration.

Que faire du vieux pont médiéval ? Certains avaient bien rêvé de le reconstruire ou de le ressusciter, mais la priorité était d’empêcher la ruine complète des quatre arches restantes dont la chute aurait inéluctablement barré la navigation sur le petit bras du Rhône. Une consolidation, sinon une véritable restauration, s’imposait, et très vite. Dans un ordre de service du samedi 19 mai 1827 à sept heures du matin, à cause de la pluie violente, il est demandé à l’entrepreneur de dresser une tente au-dessus de la lézarde de la deuxième pile « de manière à empêcher la pluie de pénétrer » et « d’y couler du bon béton, de faire travailler les ouvriers jusqu’à la nuit et le dimanche, et même aux flambeaux s’il y a nécessité ».

Les travaux décidés ne correspondent pas forcément à un souci archéologique ou esthétique, ils sont entrepris et poursuivis dans l’urgence pour éviter l’écroulement du pont.

De la ruine au monument


Jusqu’à l’ouverture, en 1820, d’un nouveau pont enjambant le Rhône au sud du vieux pont roman, c’est au moyen de bacs à traille que le commerce franchit le fleuve. En ruines depuis près de deux siècles, le vieux pont roman gagne alors sa survie. Des plans aquarellés de Caristie en 1825 aux premières vraies restaurations d’octobre 1828, le destin du « pont d’Avignon » s’affirme : désormais fermé au trafic, il restera la belle image d’une chanson. Matériellement comme sentimentalement il ne pouvait plus disparaître, et sa protection au titre des monuments historiques était assurée, dès 1840, avec l’ensemble des monuments d’Avignon. La logique touristique d’aujourd’hui confirme la pertinence du choix passé.

« Saint-Bénézet : dossier publié à l’occasion de l’exposition », in Mémoires de l’Académie de Vaucluse, p.97-210.1984 Passages d’une rive à l’autre, catalogue de l’exposition des Archives départementales de Vauclusejuin 2000-avril 2001.BRETON (Alain)« Les restaurations du pont Saint-Bénézet », in Annuaire de la Société des amis du palais des Papes et des monuments d’Avignon, p.87-94.1986-1987 MERIMEE ProsperNotes d’un voyage dans le midi de la France, p.102.Paris, rééd.Adam Biro, 1989.PERROT (R.), GRANIER (J.) et GAGNIERE (S.)« Contribution à l’étude du pont Saint-Bénézet », in Mémoires de l’Académie de Vaucluse, p.67-93.1971

Françoise CHAUZAT, « Le pont d’Avignon sauvegardé au XIXe siècle », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 03/10/2022. URL : histoire-image.org/etudes/pont-avignon-sauvegarde-xixe-siecle

Anonyme (non vérifié)

bonjour,qui est l'architecte du pont d'Avigno?Bénézet ou Jean de Tensanges si c'est ce dernier je ne trouve rien sur lui.Pourriez vous m'aider merci.

mer 07/01/2015 - 21:23 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

L'architecte du Pont d'Avignon (appelé également pont Saint-Bénézet) est bien Bénézet.
Jean de Tensanges a lui aussi été l'architecte d'un pont, mais il s'agit du pont du Saint Esprit.

Juliette

jeu 16/04/2015 - 18:16 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour.

Je cherche plus de renseignement sur l'architecte. Jean de Thianges ou Jean de Tensanges ? année de naissance et de décès, biographie, ...

Merci
Lionel.

mer 20/01/2016 - 09:32 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Je suis à la recherches des dimensions du pont en l'état actuel mais je ne trouve aucun sites les mentionnant. Je dois réaliser un profil en long et un profil en travers. Savez vous les valeurs des épaisseurs des piles, la tailles des arches, du tirant d'air, les dimensions de la chapelle. Merci.

sam 20/03/2021 - 17:41 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le pont Neuf et la Samaritaine au XVIIIe siècle

Le peintre de Paris

Cette vue du Pont Neuf et de la Samaritaine est datée et signée par l’artiste, avec une mention inscrite dans l’ombre du coin…

La genèse de la Mission héliographique de 1851

Née sous la Révolution française autour de l’abbé Grégoire et d’Alexandre Lenoir, la notion de monument historique s’impose dans le courant de la…

La genèse de la Mission héliographique de 1851
La genèse de la Mission héliographique de 1851
La genèse de la Mission héliographique de 1851

Charles Marville : photographies d'un patrimoine monumental restauré

La restauration des édifices : une science en plein essor

Les destructions monumentales survenues au cours de la période révolutionnaire, la…

Charles Marville : photographies d'un patrimoine monumental restauré
Charles Marville : photographies d'un patrimoine monumental restauré
Charles Marville : photographies d'un patrimoine monumental restauré

La restauration du Mont-Saint-Michel

En 1872, l’architecte Édouard Corroyer (1835-1904) est chargé par la direction des Beaux-Arts de la restauration du Mont-Saint-Michel, et…

La restauration du Mont-Saint-Michel
La restauration du Mont-Saint-Michel

La création du Grand Louvre

Le musée du Louvre, une création révolutionnaire

L’idée d’installer les collections royales dans la Grande Galerie du Louvre, siège de l’Académie…

La création du Grand Louvre
La création du Grand Louvre
La création du Grand Louvre
La création du Grand Louvre

Des Médicis aux Pinault : la bourse de commerce à Paris

La halle aux blés, peinte vers 1810 et photographiée environ un siècle plus tard, fait partie du paysage parisien depuis le XVIIIe siècle. La…

Des Médicis aux Pinault : la bourse de commerce à Paris
Des Médicis aux Pinault : la bourse de commerce à Paris

L’Occupation en symbole

Le château de Chambord sous l’Occupation

Dès avant le début de la Seconde Guerre mondiale, le château de Chambord est choisi pour mettre de…

Les destructions de la guerre de 14-18

Une guerre iconoclaste

La guerre de 1914-1918 causa de très graves dommages au patrimoine bâti, l’armée allemande ayant bombardé, voire…
L'Illustration, 29 août 1914 : " Leur façon de faire la guerre "

Images de l'Allemand

Entre 1914 et 1918, l’usage intensif d’images représentant la « cruauté de l’ennemi » sous diverses formes (dans les livres, les journaux, les…

Images de l'Allemand
Images de l'Allemand

La statue de Jeanne d'Arc à Versailles

Cousin de Louis XVI, fils de Philippe Égalité qui vota la mort du roi en 1793, Louis-Philippe devient roi des Français à la suite des journées…