Convoi funèbre de Napoléon.

Convoi funèbre de Napoléon.

Date de création : 1835

Date représentée : 09 mai 1821

H. : 40,5

L. : 62,5

bois de fil (colorié au pochoir) sur papier vergéEpinal ? Imagerie Pellerin (éditeur, imprimeur)Dépôt légal : 24 mars 1835.

© Photo RMN - Grand Palais - J.-G. Berizzi

http://www.photo.rmn.fr

03CE797/53.12.28 D

Le convoi funèbre de Napoléon

Date de publication : Novembre 2004

Auteur : Nathalie JANES

Captif sur l’île de Sainte-Hélène, Napoléon Ier décède le 5 mai 1821. Après moulage de son visage, autopsie et exposition de sa dépouille, le défunt est mis en bière le 8. Les obsèques sont célébrées le lendemain matin en présence des autorités de l’île et de civils. Il est inhumé à Longwood sous des roulements de tambour et des salves d’artillerie. La dépouille de Napoléon restera là jusqu’au 15 octobre 1840, date à laquelle elle sera transférée en France, aux Invalides.

Dans le deuxième codicille de son testament, Napoléon commence par : « Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé »( Extrait de la relation du Docteur Antomarchi. Dayot A., p. 443). Son souhait ne sera exaucé qu’au moment du retour des cendres en 1840, car le gouverneur anglais sir Hudson avait reçu l’ordre de garder la dépouille de Napoléon sur l’île. Ainsi, ne pouvant rapatrier le corps, les Français le firent enterrer dans une vallée où l’empereur aimait se promener, près d’une source dont les eaux le soulageaient. Elle portera dès lors le nom de « vallée du Tombeau ».

Cette image la représente comme un lieu aride, escarpé, presque menaçant. Les ombres portées provenant des pauvres rayons d’un soleil mourant ajoutent à la dramaturgie de la scène. L’image est volontairement dépouillée, l’auteur ayant renoncé à représenter l’ensemble du cortège, plus imposant en réalité (Antomarchi parle de foule. Op cit, p. 447), pour mettre l’accent sur la fin pathétique d’un homme qui fut et reste, au moment de l’exécution de cette planche, l’un des chefs d’Etat les plus adulés.
Tous les regards se tournent vers le caveau. Cette fosse béante est en réalité le personnage principal de la scène et non le cercueil qui arrive, porté par les grenadiers. Il symbolise à lui seul la destinée humaine, l’abandon, la chute. L’œil du spectateur est amené à s’y porter, à s’y attarder pour méditer sur l’œuvre de la mort. Véritable punctum de cette image, il n’est pas sans rappeler L’Enterrement à Ornans. Dans ce tableau qu’il peindra une dizaine d’années après la création de cette image, Courbet n’hésitera pas à placer le spectateur au niveau de la fosse mortuaire, avec l’ensemble des figures face à lui. Dans la toile se retrouvent le dépouillement de la scène, la simplicité de la composition et les tonalités sourdes de l’image d’Epinal, mais avec les dimensions propres à la grande peinture d’Histoire.

Cette gravure, atypique dans la production spinalienne, révèle une grande maîtrise de la composition au service du message qu’elle énonce. Attestant de l’ampleur du choc qu’occasionna la mort de l’Empereur, elle témoigne aussi du renouveau que connut le culte de Napoléon dans les années 1830.
Issue d’une série de planches illustrant la vie de Napoléon Ier, celle-ci diffère des récits des grandes batailles. Epurée, dotée d’une dramaturgie jouant subtilement sur les ombres et les plages colorées, elle fait partie de ces images qui, beaucoup diffusées, ont suscité une réflexion qui va au-delà de leur sujet. En cela, elle ouvre la voie à une conception de la représentation que Courbet fera entrer dans le monde artistique sous le terme de réalisme.

Armand DAYOTNapoléon raconté par l’image d’après les sculpteurs, les graveurs et les peintresParis, Hachette, 1895.Jean-Marie DUMONTLes Maîtres graveurs populaires, 1800-1850Epinal, Pellerin, 1965.Nicole GARNIERL’Imagerie populaire françaisetome II « Images d’Epinal gravées sur bois », Paris, RMN, 1996.Bernard HUINL’Imagerie populaire française au musée d’EpinalEpinal, Musée départemental des Vosges, 1988.Jean LUCAS-DUBRETONLe Culte de Napoléon.1815-1848Paris, Albin Michel, 1960.Jean MISTLER, François BLAUDEZ et André JACQUEMINEpinal et l’imagerie populaireParis, Hachette, 1961.Jean TULARD (dir.)Dictionnaire NapoléonParis, Fayard, 1989.Jean TULARDLe Mythe de NapoléonParis, Armand Colin, 1971.Bernard MENAGERLes Napoléons du peupleParis, Aubier, 1988.

Nathalie JANES, « Le convoi funèbre de Napoléon », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 08/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/convoi-funebre-napoleon

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le coup d'Etat du 18 brumaire

L’échec du Directoire (désordre financier, impuissance des assemblées, vénalité du haut personnel politique) rendait probable un changement de…

Le convoi funèbre de Napoléon

Captif sur l’île de Sainte-Hélène, Napoléon Ier décède le 5 mai 1821. Après moulage de son visage, autopsie et exposition de sa dépouille, le défunt…

Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe

« Toujours lui ! Lui partout ! », s’exclamait Victor Hugo dans Les Orientales (1829), à quoi Auguste Barbier répondait dans « L’idole » (Les…

Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe
Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe
Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe

La bataille d’Eylau

Après la création de la Confédération du Rhin (12 juillet 1806) qui réunit seize princes allemands sous la présidence de Murat, grand-duc de Berg…

Napoléon en Hercule

Un portrait mythologique

Ce dessin fait partie d’une série exécutée entre 1802 et 1814 pour illustrer l’ouvrage dirigé par le baron Vivant Denon,…

Napoléon au combat

Formé à l’Ecole militaire de Brienne puis à l’Ecole militaire de Paris, Napoléon Bonaparte en sortit sous-lieutenant d’artillerie en 1785. Homme…

Napoléon au combat
Napoléon au combat

L'aura napoléonienne

Tous les tableaux napoléoniens déclinèrent les faits et gestes de l’Empereur, décrivant tous les aspects de sa personnalité, celle d’un souverain…

L'aura napoléonienne
L'aura napoléonienne

Bonaparte glorifié

Le coup d’État de Bonaparte les 18 et 19 brumaire an VIII s’étant réalisé dans le contexte particulièrement difficile des guerres de la deuxième…

Galanterie de Napoléon

Lors de certaines entrevues avec des souverains ou de grands personnages, Napoléon eut l’occasion, lorsqu’il s’agissait de femmes, de manifester à…

Galanterie de Napoléon
Galanterie de Napoléon

Le retour de Napoléon

1815, 1836, deux contextes distincts

Après son abdication du 6 avril 1814, Napoléon Bonaparte a reçu la souveraineté sur l’île d’Elbe. Pensionné…