La Terre par Émile Zola.

La Terre par Émile Zola.

Engrais Joudrain et Cie

Engrais Joudrain et Cie

La Terre par Émile Zola.

La Terre par Émile Zola.

Auteur : CHÉRET Jules

Lieu de conservation : musée de la Publicité (Paris)
site web

Date de création : 1889

Date représentée :

H. : 247

L. : 88

Lithographie couleur sur papier

© Musée de la Publicité, Paris - Tous droits réservés

Inv 12888

Le monde rural

Date de publication : Avril 2005

Auteur : Emmanuelle GAILLARD

Le monde rural

Le monde rural

Alors que le Second Empire est synonyme de prospérité pour l’agriculture française, les années 1875 à 1890 sont celles de la récession. Une tendance générale de baisse des prix s’amorce (32 à 39 % entre 1871 et 1896), dans un climat de développement des échanges internationaux que favorise l’amélioration des moyens de transport. La France subit la concurrence des pays neufs qui produisent des denrées agricoles en quantité croissante et à des prix peu élevés. La céréaliculture est la plus fortement touchée, particulièrement le blé qui atteint alors ses prix les plus bas (24,31 F/hl en 1874 contre 16,80 F/hl en 1885).

C’est en 1887 qu’Émile Zola publie le quinzième volume du cycle des Rougon Macquart, La Terre. Désireux de montrer la crise contemporaine de l’agriculture – anachronisme volontaire manifeste puisque son épopée retrace « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire » –, l’écrivain souhaite « faire pour le paysan avec La Terre ce [qu’il a fait] pour l’ouvrier avec Germinal ».

En 1889, Jules Chéret, chef de file de « l’affichisme » publicitaire en vogue dans la France de la Belle Epoque, signe la couverture de l’édition illustrée. S’inspirant des premières lignes du roman, il en décrit fidèlement la scène d’ouverture. Le héros, Jean Macquart, « un semoir de toile bleue noué sur le ventre », contemple « en soufflant une minute » la campagne alentour, « perdue au seuil de la Beauce » Fourbu, l’homme est maigre sous ses vêtements usés ; la fatigue et la lassitude se lisent sur son visage émacié, comme elles semblent peser sur les épaules du charretier qui laboure au loin. A ses pieds gisent d’antiques outils : faux, faucille, herse, instruments de son esclavage, évoquant, comme l’écrit G.Robert, « la tragique fatalité clouant le paysan à la terre, à laquelle il doit jusqu’à sa forme d’âme ». La palette de couleurs froides s’ajoute au trait aigu caractéristique du dessinateur, pour rendre plus sensible la rudesse du labeur. A l’inverse, l’or des blés inonde l’affiche publicitaire réalisée en 1895 par Hugo d’Alesi pour les engrais Joudrain.

L’image est une promesse d’agriculture prospère, où le progrès scientifique se met au service d’un travail ancestral – noter la confrontation entre l’engrais, artifice moderne, et le geste éternel du moissonneur. S’apparentant à l’imagerie créée par Millet quarante ans plus tôt, le dessinateur glorifie le paysan, dont la tâche est grandie par la noblesse et l’abondance des cultures, blé et vigne, qui feront sa fortune. Réalité d’un côté, virtualité de l’autre, l’illustration de Chéret et l’affiche d’Alesi se répondent comme un constat d’échec et sa solution miraculeuse.

Au cœur de la crise agricole qui touche l’ensemble de la France, la région de la Beauce, dite aussi « pays à blé » du fait de sa spécialisation céréalière, fut plus sensible aux fluctuations du marché. L’agriculture beauceronne fut contrainte de réagir face à la concurrence des blés importés d’Amérique du Nord. En plus des mesures de protectionnisme mises en place par le gouvernement Méline, la réaction à la crise passe par une extension des surfaces cultivées et une amélioration des techniques qui déboucheront sur une agriculture plus intensive. Ainsi met-on en place une diversification des cultures, où le recul de la culture des céréales et des terres en jachère permet le progrès des cultures industrielles. L’usage des engrais chimiques, qui jusque-là demeurait exceptionnel, se généralise, de même que la sélection des semences. Enfin, l’outillage agricole se développe avec la mécanisation des travaux liés à la récolte (moissonneuses, batteuses à manège) et à la préparation de la terre (semoir mécanique, brabant).

Georges DUBY et Armand WALLON (dir.)Histoire de la France rurale, Apogée et crise de la civilisation paysanne de 1789 à 1914tome III, Paris, Seuil, 1976, rééd.coll. « Points Histoire », 1992.Jean-Claude FARCYLes Paysans beaucerons au XIXe siècleChartres, Société archéologique d’Eure-et-Loir, 1989.Émile ZOLALes Rougon-MacquartParis, Gallimard, 1966, édition intégrale publiée sous la direction d’Armand Lanoux, études, notes et variantes établies par Henri Mitterand.

Emmanuelle GAILLARD, « Le monde rural », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 01/10/2022. URL : histoire-image.org/etudes/monde-rural

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L’Argent de Zola

La finance a pignon sur rue

Le XIXe siècle est pour la France celui de la révolution industrielle, dont une des composantes est le…

Ernest Renan

Dans les deux dernières décennies du XIXe siècle, Ernest Renan (1823-1892)  était devenu un savant, un professeur et un écrivain célèbre. Il…

Ernest Renan
Ernest Renan
Ernest Renan
Les frères Goncourt - Nadar Jeune

Un Goncourt en cache un autre

Au cœur du Paris artiste des années 1850 à 1880

Les frères Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) de Goncourt, fameuses figures du milieu…

Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre

Pasteur par Albert Edelfelt (1885)

La découverte du vaccin contre la rage

Au début des années 1880, le chimiste français Louis Pasteur (1822-1895) a atteint le sommet d’une longue…

L'antisémitisme au cœur de l'Affaire Dreyfus

L’Affaire Dreyfus, la cristallisation de la haine antisémite en France

Au moment de la réalisation de ces documents, la France est marquée depuis…

L'antisémitisme au cœur de l'Affaire Dreyfus
L'antisémitisme au cœur de l'Affaire Dreyfus

Zola, écrivain et ami des peintres

Considéré comme le peintre de la rupture avec la peinture officielle au milieu du XIXe siècle, Manet n’a qu’une célébrité de scandale[1…

Jules Amédée Barbey d’Aurevilly (1808-1889)

Issu d’une famille anoblie en 1756, Barbey d’Aurevilly, né à Saint-Sauveur-le-Vicomte dans un milieu très royaliste, baigna dès l’enfance dans les…

" J'accuse... ! " de Zola

L’affaire Dreyfus : une erreur judiciaire

En mars 1896, Picquart, le nouveau chef des Services de renseignements de l’état-major, découvrit l’…

Dans un café ou L'Absinthe - Edgar Degas

Regard sur l’alcoolisme

L’œuvre fut probablement montrée lors de la deuxième exposition impressionniste sous le titre Dans un café.

À partir de 1876, une…

Le commerce du livre au XIXe siècle

Le triomphe de la production imprimée

Dans l'histoire du livre, le XIXe siècle représente l'âge du triomphe de la production imprimée…