Aller au contenu principal
Le Soldat Laboureur

Le Soldat Laboureur

Date de création : 1822

Date représentée :

H. : 24 cm

L. : 36 cm

Graveur : Fleuret.

Gravure sur bois.

Domaine : Estampes-Gravures

© MuCEM, Dist.RMN - Grand Palais / Daniele Adam

Lien vers l'oeuvre

45.36.5 C

Le mythe du soldat-laboureur

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Ivan JABLONKA

Un mythe tenace, transmis par des chansons, des vaudevilles et des gravures, prétend qu’après avoir combattu en héros dans les armées révolutionnaires et napoléoniennes, Nicolas Chauvin serait revenu, couvert de blessures et de médailles, finir sa vie dans sa Charente natale. Cette biographie fantaisiste participe à sa manière à la “ légende dorée ” napoléonienne que grandissent les souvenirs des grognards et qu’un sentiment d’ennui entretient sous Louis XVIII et Charles X. Mais, dans la France du XIXe siècle, la légende de Chauvin renouvelle aussi un mythe antique. Les Anciens racontent en effet que Cincinnatus, général romain du Ve siècle av. J.-C., prit victorieusement la tête des armées pour retourner ensuite jouir de la mediocritas aurea du paysan. Symbole des vertus de frugalité, de civisme, de patriotisme et d’abnégation de la Rome antique, Cincinnatus incarne le mythe du soldat-laboureur.

Dans la gravure de Fleuret, datée de 1822, un ancien soldat des armées impériales, coiffé d’un tricorne, rêve auprès de sa charrue. La double fonction du mâle français est justifiée par l’identité, chère à Virgile, du soc et de l’épée. Le style naïf de la gravure, la simplification du dessin et la vertu didactique de son titre laissent penser qu’elle était destinée au public des campagnes. Mais cette image populaire est légèrement en décalage par rapport au mythe. Un an tout juste après la mort de Napoléon, elle a même une tonalité funèbre. Car le soldat-laboureur vient d’exhumer le squelette d’un héros anonyme dont il a recueilli la Légion d’honneur. Cette irruption de la “ mort en Arcadie ” explique la mélancolie de notre paysan-guerrier, méditant sur ce memento mori qui lui rappelle que le destin d’un Français est de mourir pour la patrie.

Le soldat-laboureur de Fleuret est allé “ se reposer à la campagne de ses travaux militaires ” ou, pour le dire autrement, il a l’honneur de protéger et de nourrir tout à la fois son pays. La mythologie « chauvine » peut varier : tantôt il ouvre le sillon où repose un compatriote tombé pour la patrie, tantôt il lui revient de mettre en valeur la terre qu’a fécondée le sang de l’ennemi par lui versé. De manière générale, le soldat-laboureur, fleuron et défenseur de la francité, doit sauver la nation par sa vigueur acquise dans les travaux de la guerre et des champs. Ce patriotisme d’inspiration agraire s’apparente à un nationalisme défensif et conservateur, qu’on retrouvera par exemple chez Pétain.

Gérard DE PUYMEGE Chauvin, le soldat-laboureur.Contribution à l’étude des nationalismes Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 1993.

Ivan JABLONKA, « Le mythe du soldat-laboureur », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 25/05/2024. URL : histoire-image.org/etudes/mythe-soldat-laboureur

Anonyme (non vérifié)

que signifie l'inscription schenik ?

Merci

Guy renaud

jeu 31/05/2012 - 15:02 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,
il s'agit aussi d'une reprise du "Soldat-laboureur" d'Horace Vernet, peint en 1820, pour la posture de l'homme et le soc de charrue.
Bien à vous, et merci pour le site !

lun 12/02/2018 - 14:59 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Un ex-voto pacifiste

Un ex-voto pacifiste

Rappelant par sa composition les représentations d’apparitions miraculeuses de la Vierge, le tableau de Jules Roméo est en fait un ex-voto tout à…

Les Premiers aéroplanes militaires

Les Premiers aéroplanes militaires

La » nouvelle arme »

Durant les premières années du XXe siècle, l’aviation connaît sa véritable naissance : les machines se…

Les Premiers aéroplanes militaires
Les Premiers aéroplanes militaires
Les Premiers aéroplanes militaires
La Déshumanisation des soldats

La Déshumanisation des soldats

Pendant les hostilités de 1914 à 1918, dans tous les pays belligérants, les peintres, comme la grande majorité des artistes et des intellectuels,…

La prise de Constantine

La prise de Constantine

La prise de Constantine

En 1834, le roi Louis-Philippe se résout à maintenir la présence française en Algérie, mais choisit de restreindre l’…

La prise de Constantine
La prise de Constantine
La prise de Constantine
La Galerie des Glaces transformée en ambulance

La Galerie des Glaces transformée en ambulance

L’effondrement du Second Empire en 1870 suite aux victoires de l’armée allemande s’accompagna d’une avance rapide de l’ennemi jusqu’à Paris,…

La conscription au XIX<sup>e</sup> siècle

La conscription au XIXe siècle

Pendant la majeure partie du XIXe siècle, la conscription, ou obligation pour tous les garçons de servir sous les drapeaux, n’a jamais…

La conscription au XIX<sup>e</sup> siècle
La conscription au XIX<sup>e</sup> siècle
L’entrée de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras

L’entrée de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras

« Le roi s’amuse à prendre la Flandre » (Mme de Sévigné). Après la mort de Philippe IV d’Espagne, le 17 septembre 1665, Louis XIV…

Aux Eparges, avril 1915

Aux Eparges, avril 1915

La guerre de positions, qui succéda rapidement à la guerre de mouvements de l’été et de l’automne 1914, fit perdre tout espoir de gloire. Le…

Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire

Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire

Un jeune général mort au combat

François Séverin Marceau-Desgraviers est né à Chartres le 1er mars 1769. Engagé à 16 ans dans un régiment d’…

Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire
Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire
Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire
Le général Marceau, héros de l'armée révolutionnaire
La Grande armée fidèle à l'Empereur

La Grande armée fidèle à l'Empereur

Symbole s’il en est de l’unanimité populaire, le serment, devenu sous la Révolution la proclamation inaliénable du corps souverain de la nation,…

La Grande armée fidèle à l'Empereur
La Grande armée fidèle à l'Empereur
La Grande armée fidèle à l'Empereur