Manda Lamétrie, fermière.

Manda Lamétrie, fermière.

Auteur : ROLL Alfred

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1887

Date représentée : 1887

H. : 214,3 cm

L. : 160 cm

huile sur toile. Amanda, dite Manda, Lamétrie est née en 1867, elle à 20 ans, c'est une paysanne de Sainte-Marguerite-sur-Mer (près du Castel d'Ailly, la résidence d'été du peintre).

© Musée d'Orsay, Dist. RMN - Grand Palais / Patrice Schmidt

Lien vers l'image

RF 525 - 10-527331

Une œuvre naturaliste

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Dominique LOBSTEIN

Lorsque l’artiste prend ses distances vis-à-vis du portrait officiel ou de commande, il peut élever comme ici un portrait anodin au rang d’icône et faire d’une paysanne inconnue un symbole. Fermière de Sainte-Marguerite-sur-Mer, sur la côte normande à l’ouest de Dieppe, près de Varengeville, tout à côté du castel d’Ailly où le peintre résidait l’été, Amanda, dite Manda Lamétrie, était née en 1867. Elevant un cheval et trois vaches, vivant de la pêche aux crevettes sur le littoral et de la surveillance des résidences secondaires, elle demeura célibataire et vécut

jusqu’à la fin de ses jours au centre de ce petit village.

Exposé au Salon des artistes français de 1888, ce tableau fut immédiatement acheté par l’Etat pour le musée du Luxembourg. La description qu’en donnèrent les publications officielles était particulièrement laconique : « Jeune paysanne, en cheveux, les bras et les épaules nus, s’avançant, de face, dans un verger. Elle tient dans sa main droite un seau en fer-blanc rempli de lait. Corset de coutil gris, jupon gris, tablier de grosse toile, gros souliers. Derrière elle, en travers, une vache à robe claire. De chaque côté, un petit arbre. Dans le fond, derrière une haie, des arbres et des broussailles, et, sur la droite, une construction. Ciel clair et blanc du matin. » (Dix années du Salon de peinture et de sculpture, Paris, 1889, p. 128). Mais la toile souleva une vague de critiques élogieuses qui lui valut même le titre de « peinture de l’année » dans un article de A. Michel, collaborateur de la très respectable et réputée Gazette des Beaux-Arts (juin 1888, p. 443-444).

Le naturalisme, qui marque la peinture de la fin des années 1880, emprunte sa palette claire au mouvement impressionniste mais conserve une approche esthétique plus classique. Il investit avec passion les sujets modernes et contemporains et, sous la représentation parfois anecdotique des êtres et de leurs occupations, s’attache délibérément à traduire le destin social des modèles. Le tableau de Roll se situe fondamentalement dans cette optique documentaire chère à Zola : la monumentalité et la frontalité de la jeune femme rendues d’un pinceau vigoureux, l’absence volontaire de pittoresque, participent à la construction d’un portrait social de la France contemporaine. Loin des artifices de Jean-François Millet ou de la poésie mélancolique de Bastien-Lepage, elles offrent cette traduction sincère de la réalité que souhaitait la IIIe République, attachée à l’appui des masses rurales.

Collectif Paysages, paysans : l’art et la terre en Europe du Moyen Age au XXe siècle Paris, Bibliothèque Nationale, 25 mars-26 juin 1994.Gabriel P.WEISBERG Beyond Impressionism: the naturalist impulse New York, Harry N.Abrams, 1992.

Dominique LOBSTEIN, « Une œuvre naturaliste », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 05/12/2022. URL : histoire-image.org/etudes/oeuvre-naturaliste

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La Bête humaine" par Emile Zola

Le commerce du livre au XIXe siècle

Le triomphe de la production imprimée

Dans l'histoire du livre, le XIXe siècle représente l'âge du triomphe de la production imprimée…

Une œuvre naturaliste

Lorsque l’artiste prend ses distances vis-à-vis du portrait officiel ou de commande, il peut élever comme ici un portrait anodin au rang d’icône et…
L'Atelier du peintre. Allégorie réelle. Gustave Courbet

Courbet, peintre réaliste de la société

« C’est le monde qui vient se faire peindre chez moi »

En 1854 ou 1855, Gustave Courbet peignit un grand tableau de 6 mètres sur 3 mètres, L’…

Le travail aux champs

La représentation du labeur paysan par le biais de figures grandeur nature, autrefois réservées à la peinture d’histoire, est une des nouveautés…

Le travail aux champs
Le travail aux champs
Le travail aux champs
Les cribleuses de blé

Les cribleuses de blé

Au milieu du XIXe siècle, la culture est largement prédominante dans l’économie rurale du Doubs. La surface agricole, presque…

Les frères Goncourt - Nadar Jeune

Un Goncourt en cache un autre

Au cœur du Paris artiste des années 1850 à 1880

Les frères Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) de Goncourt, fameuses figures du milieu…

Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Grimaces et misères ou les Saltimbanques. Fernand Pelez

Fernand Pélez, peintre de la « misère » urbaine

Les saltimbanques ou la grimace de la misère

Pélez montre admirablement l’existence miséreuse que ces saltimbanques mènent dès l’enfance et jusqu…

Fernand Pélez, peintre de la « misère » urbaine
Fernand Pélez, peintre de la « misère » urbaine
Dans un café ou L'Absinthe - Edgar Degas

Regard sur l’alcoolisme

L’œuvre fut probablement montrée lors de la deuxième exposition impressionniste sous le titre Dans un café.

À partir de 1876, une…

Filature du nord - Scène de triage de la laine - Ferdinand Gueldry

Les ouvrières de l’industrie textile

Roubaix, le « Manchester de la France »

L’industrie textile décolle en France entre 1840 et 1870 avec la mécanisation du peignage, du filage et du…

Les ouvrières de l’industrie textile
Les ouvrières de l’industrie textile

Les paysans vus par la IIIe République

Chaque région agricole française a ses cultures de prédilection, ses structures agraires propres et ses méthodes culturales.

Au XIX…