Barcelonés : hace tres anos, Franco te libero

Barcelonés : hace tres anos, Franco te libero

Lieu de conservation : musée de l’Armée (Paris)
site web

Date de création : 1942

H. : 99 cm

Traduction : Barcelone : il y a trois ans, Franco te libéra

Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN - Grand Palais / Pascal Segrette

http://www.photo.rmn.fr

06-505807 / 2001.72.10

La propagande franquiste

Date de publication : Janvier 2019

Auteur : Alexandre SUMPF

Barcelone, 1942

Après la fin de la guerre civile (17 avril 1936 - 1er avril 1939) et la victoire définitive des nationalistes menés par le général Franco, l’Espagne se retrouve ruinée, décimée et encore traumatisée par les années de conflit. Les Républicains qui n’ont pas pu ou voulu fuir en exil sont confrontés au régime franquiste dont ils sont les spectateurs impuissants ou les victimes directes. La dictature s’installe en effet, faite d’accointances plus ou moins franches avec les régimes fascistes en Europe, de répression, d’épuration, de contrôle de l’information et d’« éducation » du peuple. Dans le fil de l’expérience récente de la guerre des opinions, les nouvelles autorités poursuivent un intense effort de propagande et réécrivent l’histoire du conflit à leur unique avantage.

Barcelone : il y a trois ans Franco te libéra est une affiche imprimée par la Jefatura Provincial de propaganda (mention en bas à droite de l’image), c’est-à-dire la Direction provinciale de propagande mise en place par le nouveau pouvoir dans chaque province espagnole, ici la Catalogne. Haute de près d’un mètre, elle est placardée sur de nombreux murs de la cité catalane au début de l’année 1942.

Portrait du « libérateur »

Encadrant une représentation de Franco, le texte se divise en deux parties. L’adresse à la ville figure sur la partie supérieure et le message occupe la partie inférieure, qui fait référence à la prise de Barcelone par les troupes nationalistes le 26 janvier 1939. L’auteur de l’affiche a d’ailleurs joué de différentes typographies pour obtenir des effets visuels qu’il espère significatifs : le nom de Franco est ainsi nettement mis en évidence.

Au centre de l’image, le portrait en buste du général est quant à lui de facture assez classique. Paré de son uniforme militaire et de ses décorations (sur le col et la poitrine), ceint du ruban de chef des Armées, Franco est représenté en toute solennité. Un jeu subtil de lumières et le travail technique sur la photo originelle donne cependant une touche de modernité à la représentation, nimbant presque le général d’une sorte d’aura. Enfin, Franco apparaît ici sous un jour serein et presque bienveillant plutôt que martial ou menaçant. Regardant au loin, il présente finalement un visage à la fois rassurant et déterminé.

Le caudillo et la nouvelle Espagne

Barcelone : il y a trois ans Franco te libéra marque d’abord la personnalisation du pouvoir que le nouveau régime entend diffuser et mettre en œuvre auprès des populations. Chef de guerre et désormais chef d’État, le caudillo est placé au centre de l’image et du message. C’est bien Franco lui-même - dont le nom surgit avec éloquence en caractères plus gros et plus gras - qui a pris Barcelone il y a trois ans. Auréolé de sa gloire militaire (on rappelle sa victoire), Franco est mis au même niveau que la ville elle-même (plutôt qu’à ses habitants) à qui le texte rappelle ce que ce dernier a fait pour elle.  

Dans le contexte de la seconde guerre mondiale, alors que les combats font rage en Europe et ailleurs, le général est présenté comme un véritable guide pour son peuple : charismatique, visionnaire, sûr de lui, gage et garant de la tranquillité comme de la « liberté » de son peuple. Premier berceau des mouvements républicains ou d’extrême gauche, longtemps principal foyer de la résistance aux assauts nationalistes, Barcelone fut ainsi délivrée des oppresseurs (républicains, communistes, trotskystes, anarchistes) qui la tyrannisaient. Cette « libération » dont l’affiche célèbre en quelque sorte l’anniversaire étant intervenue dans un passé pas si lointain, on comprend également que les menaces (intérieures ou extérieures) sur celle-ci planent toujours, ce qui justifie que l’on fasse allégeance au général et à ses méthodes.

 Écrite en castillan et structurée autour de la figure de Franco, l’affiche illustre enfin une autre facette de la nouvelle propagande franquiste. Au service d’un État désormais centralisateur refusant violemment tous les particularismes provinciaux, elle a pour mission de construire un pays unifié culturellement et politiquement sous le commandement d’un seul chef.

BARRACHINA, Marie-Aline, Propagande et culture dans l’Espagne franquiste, 1936-1945, Grenoble, Ellug, 1998.

BERTHIER, Nancy, Le franquisme et son image. Cinéma et propagande, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 1999

MIRO, Joan, Écrits et entretiens, Paris, Daniel Lelong, 1995.

Alexandre SUMPF, « La propagande franquiste », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/propagande-franquiste

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L’Exposition universelle de 1937

Miró et le pavillon espagnol de l’Exposition universelle de 1937

Du 25 mai au 25 novembre 1937, « l’Exposition internationale des Arts et des…

L’Exposition universelle de 1937
L’Exposition universelle de 1937
L’Exposition universelle de 1937

Guerre et paix 1936-1937

Le Front populaire et la guerre d’Espagne

Le 18 juillet 1936, le putsch du général Franco fait entrer l’Espagne dans une guerre civile,…

Guerre et paix 1936-1937
Guerre et paix 1936-1937
Guerre et paix 1936-1937

Portrait du duc de Villars

Le duc de Villars, maréchal de France

Ce tableau est regardé comme la copie, une dizaine d’années plus tard, d’un premier portrait réalisé en 1704…

Duel architectural à l’Exposition universelle de Paris de 1937

Guerre ou paix ?

Le photographe Fernand Baldet (1885-1964) a réalisé au moins 41 prises lors de ses quatre visites (du 19 septembre au 31 octobre…

Le soutien aux républicains depuis la France

La guerre en Espagne vue de France

Bien que les deux alliances électorales portent le nom de « front populaire », les nouveaux gouvernements…

André Malraux en 1933 - Albert Harlingue

André Malraux, écrivain engagé

Né en 1901 et mort en 1976, l’écrivain et homme politique André Malraux est considéré par beaucoup comme la plus grande conscience du XXe…

André Malraux, écrivain engagé
André Malraux, écrivain engagé
André Malraux, écrivain engagé

La propagande franquiste

Barcelone, 1942

Après la fin de la guerre civile (17 avril 1936 - 1er avril 1939) et la victoire définitive des nationalistes menés par le général…

La guerre d'Espagne vue à travers les affiches

L’intervention étrangère dans la guerre d’Espagne

L’échec du soulèvement militaire contre le gouvernement du Front populaire qui avait remporté…

La guerre d'Espagne vue à travers les affiches
La guerre d'Espagne vue à travers les affiches
La guerre d'Espagne vue à travers les affiches
La guerre d'Espagne vue à travers les affiches
Guernica bombardée

La guerre civile espagnole

Offensive dans le Nord de l’Espagne

En mars 1937, l’Italie fasciste, qui apportait son soutien aux troupes nationalistes du général Franco en…