La tombe de Ronald Hoskier.

La tombe de Ronald Hoskier.

Monument commémoratif de la mort d'Hoskier.

Monument commémoratif de la mort d'Hoskier.

La tombe de Ronald Hoskier.

La tombe de Ronald Hoskier.

Date représentée :

H. : 25,4

L. : 34,8

© Photo RMN - Grand Palais - R. G. Ojeda

http://www.photo.rmn.fr

07-519448 / DSB193.2

Ronald Hoskier une légende de l'Escadrille Lafayette

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Alexandre SUMPF

L’escadrille La Fayette à l’heure de l’entrée en guerre officielle des États-Unis, symbole et modèle à suivre

Créée le 20 avril 1916, l’escadrille La Fayette est une unité aéronautique composée de trente-huit pilotes volontaires américains placés sous le commandement de cinq officiers français. Durant ses vingt-trois mois d’existence (elle disparaît le 18 février 1918), les pilotes réalisent de nombreux exploits sur le front, des Vosges à la Picardie. Neuf d’entre eux trouvent la mort au combat, parmi lesquels Chapman (1916), Rockwell (1916), Prince (1916), Genet (1917), Hoskier (1917) ou Lufbery (1918).

Si elle devance l’alliance officielle et l’entrée en guerre effective des États-Unis, la légende en marche de l’escadrille semble à la fois l’annoncer et y préparer, concrétisant et diffusant une image concrète, flatteuse et glorieuse de la collaboration entre les deux pays. L’exemple de ces jeunes gens, engagés au nom de l’amitié franco-américaine et des valeurs « légitimes » de liberté et de démocratie (La Fayette contre Guillaume II), est très apprécié en Europe. Aux États-Unis, les citoyens américains qui suivent et supportent les exploits des pilotes (largement relatés dans la presse) y trouvent un motif de fierté, une indication sur le parti à prendre et, peut-être pour certains, un élément qui les convainc du bien-fondé de la participation de leur pays au conflit.

Quelques jours après l’entrée officielle des États-Unis dans le conflit, le 6 avril 1917, la mort rapprochée de deux membres de la célèbre escadrille (Genet le 17 et Hoskier le 23) prend alors une valeur très particulière. S’ils appartiennent toujours à l’armée française, ces héros de l’escadrille deviennent des symboles, des exemples et des modèles pour tous les jeunes soldats américains qui vont pouvoir, à leur niveau, participer à la gloire dont ils ne percevaient jusqu’alors qu’un écho.

Dans ce contexte, on comprend l’importance de la photographie intitulée La tombe de Ronald Hoskier : célébrer l’un de ces héros et montrer l’hommage que les alliés français lui rendent immédiatement.

Croix de bois et stèle de marbre


La photographie La tombe de Ronald Hoskier a été prise sur les lieux mêmes du crash, peu après l’accident. La présence d’un soldat en uniforme français (ou anglais) sur la droite ainsi que l’inscription sur la croix indiquent que nous nous trouvons du côté allié. Du biplace Morane où Hoskier et son mitrailleur Dressy avaient pris place ne subsistent que des débris épars. On reconnaît l’habitacle sur la gauche avec, semble-t-il, le siège du pilote. Au centre, divers éléments du châssis et une roue. À droite, un cylindre qui est l’une des pièces du moteur. La tombe à proprement parler consiste en une simple croix de bois, dressée en plein milieu des restes de l’appareil. Elle porte la mention suivante, inscrite à la peinture blanche ou à la chaux : « ICI SONT TOMBÉS Serg.[ent] Pilote RONALD HOSKIER – Mitrail.[leur] JEAN DRESSY – 23-4-17 – Escadrille La Fayette – MORT [sic] POUR LA FRANCE ».

Monument commémoratif de la mort d’Hoskier montre une stèle de marbre sombre, composée d’un cube surmonté d’une colonne tronquée. Si l’inscription du bas est quasiment illisible, on peut déchiffrer celle de la partie haute : « Ici est tombé le 23 avril 1917, à une heure de l’après-midi, après un dur combat contre trois avions ennemis, le sergent pilote RONALD WOOD HOSKIER, âgé de 21 ans, aviateur volontaire américain de l’escadrille Lafayette [sic], avec son mitrailleur, l’adjudant français JEAN DRESSY, âgé de 28 ans. »

De l’air à la terre


Ronald Hoskier représente bien le type de pilotes composant l’escadrille : jeune, brillant et de bonne famille. Né le 21 mars 1896 à South Orange dans le New Jersey, il est étudiant à Harvard à partir de l’automne 1914 et s’entraîne dans le même temps à piloter des avions. En février 1916, il quitte l’université pour rejoindre ses parents, engagés en France dans le service des ambulanciers volontaires de Richard Norton. Après quelques mois de service dans le corps ambulancier Norton-Harjes, il intègre la Légion étrangère en août 1916 puis l’escadrille La Fayette le 11 décembre 1916. Le 23 avril 1917 il prend les commandes d’un biplace Morane Sautier 3 pour une mission au front, situé près de Saint-Quentin. Resté à l’arrière des autres avions de la formation de combat (son appareil est plus lent), il est surpris par des avions ennemis et abattu après quinze minutes de combat. Son biplace, dont des restes sont visibles sur La tombe de Ronald Hoskier, s’écrase près de Grugies. L’adjudant français Dressy et Hoskier trouvent la mort sur le coup. Hoskier est ensuite enterré symboliquement à Ham à côté de Genet (autre pilote américain de l’escadrille mort le 17 avril) et décoré de la Croix de guerre à titre posthume le 1er mai.

Le village de Grugies fait ériger la stèle commémorative visible sur la seconde photographie dans les années 1920, en même temps que les autres monuments aux morts, tous placés dans le cimetière communal.

Cette tombe et cette stèle sont bien sûr très différentes. Mais dans les deux cas, l’inscription en français, doublée de l’enfouissement du corps des pilotes dans le sol national, noue profondément l’alliance de l’Américain Hoskier et de la patrie (sa terre et ses « sillons ») française. Alliance qui est aussi celle avec Dressy puisque, unis au combat et dans la mort, ils le sont dans les textes commémoratifs. La photographie La tombe de Ronald Hoskier, prise pour mémoire mais aussi pour diffusion, peut donc jouer son rôle politique et symbolique auprès des soldats et du public.

Jean GISCLON, Chasseurs au groupe La Fayette, 1916-1945, Paris, Nel, 1997.Jean GISCLON, Les As de l’Escadrille La Fayette, Paris, Hachette, 1976.Jean GISCLON, L’Escadrille La Fayette.De l’Escadrille La Fayette au La Fayette Squadron, 1916-1945, Paris, France Empire, 1975.Dennis GORDON, The Lafayette Flying Corps.The American Volunteers in the French Air Service in World War I, Atglen, A Schiffer Military History Book, 1991.Pierre VALLAUD, 14-18, la première guerre mondiale, Paris, Fayard, 2004.« L’Escadrille La Fayette », in Revue Icare n° 158 (1996) et n° 160 (1997).

Alexandre SUMPF, « Ronald Hoskier une légende de l'Escadrille Lafayette », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 07/12/2022. URL : histoire-image.org/etudes/ronald-hoskier-legende-escadrille-lafayette

Anonyme (non vérifié)

le monument à la mort d'hoskier se trouvait dans un champ,lieu-dit les 11 setiers...lassé de contourner son emplacement le propriétaire terrien l'a fait démonter et jeter dans un puits à combler...l'état l'a condamné dans les années 60 à le ressortir,restaurer,et implanter à ses frais au cimetiére communal..dressy n'était pas adjudant mais simple soldat qui avait sauvé la vie ,dans la cavalerie,à son officier de laage de meux ,co en second de la 124,alors qu'il était tombé sous son cheval blesséet dont il était l'ordonnance
dressy était mitrailleur-stagiaire ;leur vainqueur est willy schunke de la jasta 20 qui sera tué 1 mois plus tard etc...

sam 02/03/2013 - 23:09 Permalien
Anonyme (non vérifié)

je suis toujours en relation avec la famille des 2 héros...j'ai écrit un digest de leurs carriéres respectives et retracé leur dernier vol dans un court opuscule imprimé à 4 exemplaires:famille dressy,et mairie de st rambert d'albon,famille hoskier (un parent franco-americain de nice),un mairie de grugies,1 pour moi. ,je posséde des photos des 2,ai rencontré voici 10 ans la petite niéce de james mc connell à flavy le martel (prés grugies) lors de la réfection de son monument et les gradés du lafayette des 90's etc...

sam 02/03/2013 - 23:23 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,
Ce petit message pour brisdailes: avec l'inauguration du monument de l'escadrille La Fayette rénové, devrait se dérouler une manifestation sur Grugies en mai 2016.
Si vous êtes toujours en relation avec ces 2 familles, il serait intéressant de les informer et de leur demander si leur participation était possible.
Cordialement

jeu 08/05/2014 - 10:27 Permalien
Anonyme (non vérifié)

bonjour...je vais faire de mon mieux pour recontacter les familles par l'intermédiaire de chacun de ceux qui m'avaient honoré de leur confiance; je dois dire que depuis les messages ci-dessus -03/2013- mes autres intérêts m'ont dirigé vers d'autres pilotes et familles et que les "hoskier-dressy" ne m'ont plus fait signe depuis 2012 déjà (les proches de dressy trés âgés étaient en lutte interne familiale,souvenirs disséminés par souci de nuire, de hoskier plus sur les usa ;qu'à nice)je vous tiendrai au courant...il n'y aura donc pas de miracles,les flambeaux de mémoire risquent de s'être éteint chez les descendants de ces tenants de 2012...

mar 13/05/2014 - 16:03 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Merci par avance.
Notre dossier avance et il se pourrait qu'une grande manifestation avec OTAN et personnalité se tienne en Mai 2016 pour honorer la mémoire de Hoskier.
Cordialement

mar 13/05/2014 - 16:08 Permalien
Anonyme (non vérifié)

je viens de fouiner dans mes "archives" et la derniére adresse du cousin des hoskier n'est plus valable...je pense retrouver des liens grâce à d'autres parents mais bon...il serait bon que patrice 02 de qu'il représente (qui,ou quoi,)pour leur présenter le "projet" avec un minimum de "billes"...ensuite j'écrirai aux concernés en leur donnant vos coordonnées ;je me contenterai de me re-faire connaître auprés d'eux et vous laisserai le "bébé",en étant moi-même interessé pour être des vôtres en cas d'aboutissement du topo.utilisez mon mail sans passer par le site si vous voulez bien...des tels ou fax ou mails ou adresses postales ne peuvent être mis en pâture au quidam...merci

mar 13/05/2014 - 18:02 Permalien
Anonyme (non vérifié)

re,
Bien sur qu'il faut passer ces éléments en direct.
Je suis conseiller municipal de Grugies et délégué auprès de Mémoire du canton de St Simon.
Cordialement

mar 13/05/2014 - 18:07 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires

Montrer les héros volontaires d’une guerre qui se modernise

Pendant le conflit de 1914-1918, la photographie est largement mise à contribution,…

L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires
L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires
L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires
Frankfurter Strasse

Dans les ruines de Berlin

Berlin après la bataille.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Berlin est dévastée. Cible de raids aériens anglais depuis 1940,…

Dans les ruines de Berlin
Dans les ruines de Berlin
Dans les ruines de Berlin

L'aviation dans la Guerre de 14-18

De l’aventure à la guerre

Depuis le début du XXe siècle, les débuts de l’aviation et les exploits de ses pionniers intéressent un public…

L'aviation dans la Guerre de 14-18
L'aviation dans la Guerre de 14-18
L'aviation dans la Guerre de 14-18

Vols de nuit

L’aviation militaire pendant la guerre de 1914-1918 : de nouveaux sujets pour une représentation moderne

Depuis le tournant du XXe

Vols de nuit
Vols de nuit
Dunkerque bombardée par l'aviation allemande lors de l'opération Dynamo.

La bataille de Dunkerque

L’Opération Dynamo

Du 20 mai au 3 juin 1940 se déroule la bataille de Dunkerque, appelée également Opération Dynamo, du nom de code que lui…

Costes et Bellonte, vainqueurs de l'Atlantique

De toutes les traversées aériennes, celle de Paris à New York apparaissait comme la plus difficile à vaincre, mais également la plus glorieuse…

Mémorial de l'Escadrille Lafayette

L’escadrille La Fayette ou l’esprit de l’alliance franco-américaine

L’unité aéronautique N 124 ou escadrille La Fayette a été créée le 20 avril…

Mémorial de l'Escadrille Lafayette
Mémorial de l'Escadrille Lafayette
Mémorial de l'Escadrille Lafayette

Une utilité pour l’aviation ? Usages guerriers de l’aéronautique

L’avion comme nouvel objet technique n’a, à ses débuts, aucune utilité préétablie. Non seulement il ne remplace pas réellement une fonction…

Échos artistiques de la conquête de l’air : Roger de La Fresnaye et la modernité

La conquête de l’air passionne de nombreux artistes au début du XXe siècle. Engagées dans une recherche de nouveaux moyens plastiques…

Emblème de l'escadrille La Fayette

Dès 1914, en dépit de la neutralité affichée des Etats-Unis dans le conflit qui oppose les Alliés aux Empires centraux, de nombreux volontaires…