Photographier la Première Guerre mondiale

La photographie est considérée comme le meilleur moyen de s’approcher de la réalité. Ainsi, pendant les deux guerres mondiales, un nombre incalculable de clichés sont pris, à l’aide d’appareils de formats divers, par des photographes professionnels ou de simples amateurs qui témoignent de la réalité des conflits.

L'artisanat de tranchée

L'artisanat de tranchée

Créer pour s’occuper Jusqu’à la Première Guerre mondiale, la durée des conflits est en général assez réduite. Sauf lors des sièges, les batailles sont rapides, et les militaires ne restent pas long...
Soldats français affublés de casques allemands, à Neufmontiers.
Douille gravée.
Ensemble de bagues réalisées à partir de métal récupéré.
Presse-papier.
Photographier la Grande Guerre

Photographier la Grande Guerre

Au moment où éclate la Première Guerre mondiale, la photographie est encore considérée comme le meilleur moyen de s’approcher de la réalité. On parle d’objectivité irréfutable et, à ce titre, on estim...
La charge d'une section de zouaves sur le plateau de Touvent ; la première vague à l'assaut.
L'attaque de l'éperon de Notre-Dame de Lorette.
Chevaliers du ciel : les aviateurs, nouveaux héros de la Grande Guerre

Chevaliers du ciel : les aviateurs, nouveaux héros de la Grande Guerre

S’il constitue bien un nouvel objet technique, l’avion n’a aucune utilité à ses débuts : il ne remplit aucune fonction assurée auparavant d’une autre manière, et, surtout, sa technologie encore rudime...
Verrier, soldat-aviateur.
L'aviateur Gilbert sur son appareil de combat.
Le 35e avion allemand abattu de Guynemer à Hoéville.
Combat d'avions.
Innovation dans l'armement par les soldats

Innovation dans l'armement par les soldats

Se battre dans les tranchées L’armée française se trouve particulièrement peu préparée à la guerre de position qui s’installe fin 1914 et se caractérise alors par le creusement de tranchées. Contra...
Soldats lançant des grenades depuis une tranchée de la Woëvre.
Deux soldats dans une tranchée de la Meuse, environs du bois d'Ailly, vers avril 1915.
Chargement d'un crapouillot.
Prototype de fusil Lebel pour tranchées.
Cubisme et camouflage

Cubisme et camouflage

L’arme « camouflage » La guerre de 1914-1918 ne fut pas la guerre éclair tant attendue. Elle s’enlisa rapidement et, avec la mise en place des tranchées, devint une guerre de position où la survie dé...
Arbre observatoire en acier et tôle peinte à Armancourt (Somme) en mars 1915.
Une colonne de chars Renault FT17 camouflés.
Les usines du Rio-Tinto à l'Estaque.
Artistes de la section de camouflage.
Reconstituer la guerre de 1914

Reconstituer la guerre de 1914

Compte tenu des handicaps techniques liés à la prise de vue photographique en 1914-1918, et surtout de l’immense danger du champ de bataille, nous ne disposons que de très peu d’images des combats. Po...
Verdun, un champ de bataille à la démesure de l'Homme

Verdun, un champ de bataille à la démesure de l'Homme

Visées allemandes : désespérer la France et le Royaume-UniLorsque le général Erich von Falkenhayn lance le 21 février 1916 la grande offensive sur Verdun, ses objectifs proclamés sont clairs. Le nom d...
Un regard sur les tranchées

Un regard sur les tranchées

L’Alsace pour objectif La guerre européenne qui semblait à tous inévitable ne devait durer que quelques semaines, le temps de triompher une bonne fois pour toutes de l’ennemi. En accord avec le Pla...
Tranchée de première ligne : groupe de poilus devant l'Entrée d'un abri, Hirtzbach, 16 juin 1916.
Tranchée de première ligne : observateur, Hirtzbach, 16 juin 1916.
Tranchée de première ligne : poste d'observation, Hirtzbach, 16 juin 1916.
L’Escadrille Lafayette : des soldats pas comme les autres

L’Escadrille Lafayette : des soldats pas comme les autres

Un groupe de soldats pas comme les autresPris pour la mémoire et la documentation de l’armée, destinés à la presse et au public ou encore à un usage privé, les clichés représentant des soldats se trou...
Membres de l'Escadrille Lafayette.
Photo de groupe des membres de l'Escadrille.
The Lafayette Escadrille N°124.
Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918

Paysages ravagés de la guerre de 1914-1918

La ruine de l’Europe en guerreDe 1914 à 1918, la Grande Guerre fait rage aux quatre coins du globe, se concentrant en France sur une bande de 800 kilomètres de long et d’une trentaine de kilomètres de...
Cloître des Cordeliers à Reims.
Voitures d'ambulances attendant les blessés à Boesinghe en Belgique, 10 septembre 1917.
Bombardement des 2 et 3 septembre 1916, Dunkerque.
L'envers de la première guerre mondiale devant l'objectif

L'envers de la première guerre mondiale devant l'objectif

Les hommes dans la guerre totaleDurant la guerre de 14-18, la France a mobilisé plus de huit millions d’hommes dans la force de l’âge. Après l’enthousiasme mesuré et la résignation décidée des premièr...
Déjeuner de poilu, Reims, 1er avril 1917.
Vente des journaux sur un éventaire, Rexpoede (Nord), 6 septembre 1917.
Les troupes coloniales au service de la patrie

Les troupes coloniales au service de la patrie

La « plus grande France » dans la guerre totaleSi la Grande Guerre a été mondiale, les combats n’ont pas eu la même intensité sur tous les continents. En Afrique par exemple, pourtant colonisée aux ne...
Sar Amadou, Wolof classe 1900, du Septième régiment à Ballersdorf (Haut-Rhin), 22 juin 1917.
Groupe de militaires sénégalais pendant l'heure de repos à Saint-Ulrich (Haut-Rhin), 16 juin 1917.
Quatre militaires sénégalais à Saint-Ulrich (Haut-Rhin), 16 juin 1917.
Déportation de prisonniers civils pendant la première guerre mondiale : le camp de Holzminden

Déportation de prisonniers civils pendant la première guerre mondiale : le camp de Holzminden

A Holzminden, déportation de civils des territoires occupésA leur arrivée en Alsace en 1914, les troupes françaises ont emmené les fonctionnaires impériaux en poste dans les villes sous contrôle de l’...
Vue générale du camp de Holzminden.
Prisonniers et baraquements au camp de Holzminden.
Vue du camp de Holzminden avec femmes et enfants prisonniers.
La mort de masse

La mort de masse

Le champ de bataille de l’ArgonneÀ l’entrée en guerre, dans les premiers jours d’août 1914, la population fait bloc autour du régime républicain. Il y a, chez les masses françaises, l’intime convictio...
Artillerie et artilleurs dans la bataille du chemin des Dames

Artillerie et artilleurs dans la bataille du chemin des Dames

16 avril 1917 : l’offensive NivelleLe lieu choisi par le général Nivelle pour sa tentative de rupture du front au printemps 1917 est, si l’on peut dire, familier des guerres à travers les siècles. Cés...
Le Mont des Singes (Aisne) après l'apocalypse

Le Mont des Singes (Aisne) après l'apocalypse

Un site labouré et retourné par la Grande GuerreLe cliché présenté montre de façon très brute les conséquences des combats qui eurent lieu sur le Chemin des Dames entre 1914 et 1918. Tout ce dont disp...
L'aide américaine en Picardie

L'aide américaine en Picardie

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en Europe, de nombreux volontaires américains traversent l’Atlantique pour venir en aide aux alliés engagés dans le conflit. C’est ainsi que Anne Morgan, la ...
Anne Morgan en uniforme.
Bibliothèque à Anizy-le-Château (Album VII).
Miss Hughes et Miss Wilde au garage du Comité à Vic-sur-Aisne.
L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires

L'Escadrille Lafayette : des héros volontaires

Montrer les héros volontaires d’une guerre qui se modernisePendant le conflit de 1914-1918, la photographie est largement mise à contribution, permettant aux militaires de connaître rapidement et préc...
Aérodrome à Ham, 1917.
Aérodrome.
Défilé des troupes à la cérémonie de la présentation du drapeau américain à l'Escadrille Lafayette.
Ronald Hoskier une légende de l'Escadrille Lafayette

Ronald Hoskier une légende de l'Escadrille Lafayette

L’escadrille La Fayette à l’heure de l’entrée en guerre officielle des États-Unis, symbole et modèle à suivreCréée le 20 avril 1916, l’escadrille La Fayette est une unité aéronautique composée de tren...
La tombe de Ronald Hoskier.
Monument commémoratif de la mort d'Hoskier.
Les chars Renault

Les chars Renault

Les chars Renault FT dans la Grande GuerreLe 15 septembre 1916, les Britanniques utilisent pour la première fois des chars d’assaut dans l’offensive de la Somme. Conçus comme une arme autonome, leurs ...
Char Renault FT 17.
Une colonne de char Renault FT17 camouflés.
Groupe de tanks Renault montant en ligne.
1918 : la fin des combats attire les foules

1918 : la fin des combats attire les foules

La paix, enfin… A l’issu de la guerre, la France compte 1,4 million de morts, qui sont autant de familles endeuillées, de foyers amputés ou qui ne se créeront jamais. Du point de vue français, la gue...
Boulevard Bonne-Nouvelle, 11 novembre 1918.
Le boulevard et la Porte Saint-Denis, le 11 novembre 1918.
L'Escorte du président Wilson, place Saint-Augstin, 14 décembre 1918.
Novembre 1918 : mettre un terme à la guerre

Novembre 1918 : mettre un terme à la guerre

Les signataires des traités, mandataires de puissances à bout de souffleA l’issue de la Première Guerre mondiale, les pertes humaines immenses et la géopolitique inédite née de la révolution russe et ...
Négociations de l'Armistice par le Conseil de guerre des Alliés à Versailles en octobre 1918.
Signature de l'armistice le 11 novembre 1918 à Compiègne dans un wagon.
Invalides de guerre et centres de rééducation

Invalides de guerre et centres de rééducation

Des blessés par milliersLa Première Guerre mondiale est particulièrement violente. Face à la puissance de frappe accrue des armées en présence, les troupes subissent des pertes considérables. Non seul...
Le traité de Versailles

Le traité de Versailles

La signature du traité de paix de Versailles intervient quelques mois après l’armistice du 11 novembre 1918. Mais l’armistice ne signifie pas la paix. En effet, ce n’est que le 28 juin 1919 que les pl...
La délégation des Gueules cassées à Versailles, le 28 juin 1919.
La signature du Traité de Paix de Versailles dans la Galerie des Glaces, le 28 juin 1919.
La Galerie des Glaces préparée pour la cérémonie de la signature du Traité de paix de Versailles
La Galerie des Glaces le jour de la signature de la paix (28 juin 1919).
Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18

Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meur...
La maison de Madame Bazin à Nouvron.
Une famille réinstallée dans un abri militaire.