Peter Lorre dans le film

Peter Lorre dans le film "M le maudit".

Date de création : 1931

Date représentée :

H. : 0

L. : 0

© BPK, Berlin, Dist RMN - Grand Palais © Archives Serkis © Droits réservés

http://www.photo.rmn.fr

07-512601

Le visage de la peur

Date de publication : Février 2008

Auteur : Laurent VÉRAY

Le fait divers comme source d’inspiration

En 1931, le célèbre cinéaste allemand (d’origine autrichienne) Fritz Lang réalise M le Maudit, son premier film parlant. Produit par la Nero-Film, ce projet plus modeste que ses grandes œuvres de la décennie précédente, Le Docteur Mabuse et Metropolis, est inspiré par l’affaire d’un tueur en série, le « vampire de Düsseldorf », alias Peter Kürten, qui a défrayé la chronique un an plus tôt après avoir assassiné plusieurs enfants, et dont Thea von Harbou a tiré un scénario. Le rôle du tueur est confié à l’acteur d’origine hongroise Peter Lorre qui s’est fait un nom quelque temps auparavant sur les scènes berlinoises en jouant des textes de Franz Wedekind et Bertold Brecht.

Peter Lorre

L’acteur Peter Lorre incarne un assassin de petites filles qui est recherché conjointement par la police et la pègre de la ville. On le voit ici l’air terrifié, de peur d’être arrêté et lynché. La vue est tirée de la séquence où, poursuivi de nuit par des malfrats qui veulent le neutraliser parce qu’il menace leurs affaires, Beckert tente d’échapper à ses poursuivants en se cachant dans le sous-sol d’un immeuble abandonné. Traqué comme une bête, le corps recroquevillé, l’air terrifié, il parvient à se réfugier derrière la porte métallique d’une cave qui ressemble beaucoup à une prison. Peter Lorre traduit avec force la panique et l’épouvante qu’il ressent en entendant les bandits qui se rapprochent pour le capturer.

Traqué comme une bête

La photo (qui est peut-être un photogramme extrait du film d’ailleurs) rend parfaitement compte du jeu extraordinaire de Peter Lorre. Son interprétation du rôle de Hans Beckert, alias « M » , est exceptionnelle. D’abord ombre, puis silhouette, l’acteur joue de l’étonnante capacité d’expression de son visage aux traits épais, aux yeux exorbités et globuleux, et parvient à donner à son personnage une innocence déconcertante. A travers cette histoire criminelle mise en scène de manière complexe, Fritz Lang aborde la question de la psychanalyse pour expliquer les origines du comportement criminel de « M », et de la nécessité de la justice pour le juger. En effet, malgré la monstruosité de ses actes, il apparaît aussi comme une victime. En tout cas, Lang montre clairement que ce ne sont pas les méthodes utilisées par le leader du syndicat de la pègre, qui cherche à rétablir l’ordre à son avantage, et dont l’action paraît autant sinon plus dangereuse pour la société, qui peut évaluer le degré de responsabilité du meurtrier d’enfants et décider de son sort.

Lotte EISNER Fritz Lang Paris, Cahiers du cinéma, 1984.

Tom GUNNING The Films of Fritz Lang London, Britsh Film Institut, 2001.

Siegfried KRACAUER De Caligari à Hitler.

Une histoire du cinéma allemand 1919-1933 Paris, Flammarion, 1987.

Marie MICHEL M le Maudit de Fritz Lang Paris, Nathan, 1989.

Expressionnisme : Tendance artistique qui naît en Europe centrale à la fin du XIXe siècle et qui met à l’honneur la libre expression des passions et des formes, en réaction à l’académisme et à l’impressionnisme.

Laurent VÉRAY, « Le visage de la peur », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 27/01/2023. URL : histoire-image.org/etudes/visage-peur

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Combats de barricades sur Alexanderplatz dans la nuit du 18 au 19 mars 1848.

Le Printemps des peuples en Allemagne

La France, foyer de la révolution européenne

En mars 1848, le continent européen s’embrase à nouveau, de Vienne à Venise en passant par Prague et…

La bataille de Berlin

Quand l’Armée Rouge prend Berlin.

Ultime combat mené contre la Wehrmacht, la Bataille de Berlin qui se déroule du 16 avril au 2 mai 1945 achève…

La bataille de Berlin
La bataille de Berlin
La bataille de Berlin
Marlène Dietrich dans "L'Ange bleu"

Naissance d'une star

Désir et déchéance

En 1929, le producteur allemand Erich Pommer, de la UFA, demande à Josef von Sternberg, cinéaste d’origine autrichienne, de…

Ville médiévale au bord d'un fleuve.

Le renouveau médiéval

Conscience nationale et guerres antinapoléoniennes

Dans une Allemagne dépourvue d’unité politique mais unie dans sa volonté de se soustraire à la…

Baptême de Clovis à Reims le 25 décembre 496 Dejuinne François-Louis (1786-1844) Clovis est représenté appuyé sur sa francisque, une jambe dans le bassin ; Baptême donné par saint Rémy

Le baptême de Clovis

Clovis, aux sources de la monarchie française

Quoique imprécisément daté d’un 25 décembre, entre 496 et 506, le baptême de Clovis par saint Rémi…

Le baptême de Clovis
Le baptême de Clovis

Bismarck, le chancelier de fer

Chauvinisme

« Sous le Second Empire, le Kladderadatsch[1] voyait partout Napoléon III ; à tort ou à raison, nous sommes atteints de la même…

Misère - Käthe Kollwitz

La Révolte des tisserands

Tensions sociales et création du SPD en Allemagne

L’Allemagne de la fin du XIXe siècle est marquée par un climat social et politique…

La Révolte des tisserands
La Révolte des tisserands
Frankfurter Strasse

Dans les ruines de Berlin

Berlin après la bataille.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville de Berlin est dévastée. Cible de raids aériens anglais depuis 1940,…

Dans les ruines de Berlin
Dans les ruines de Berlin
Dans les ruines de Berlin

Regards sur la bataille de Sedan (1er septembre 1870)

L’heure de vérité entre France et Prusse

La guerre de 1870 voit s’affronter deux armées inégalement structurées. Au cours des années 1860, la…

Regards sur la bataille de Sedan (1er septembre 1870)
Regards sur la bataille de Sedan (1er septembre 1870)
CADAVRE DANS LES BARBELÉS.

Le corps des morts

Les eaux-fortes présentées ici appartiennent à un cycle de gravures intitulé « La Guerre » et réalisé par Otto Dix en 1924. Il s’agit de cinq…

Le corps des morts
Le corps des morts
Le corps des morts