Le Remorqueur.

Le Remorqueur.

Auteur : LEGER Fernand

Lieu de conservation : musée de Grenoble (Grenoble)
site web

Date de création : 1920

Date représentée :

H. : 103 cm

L. : 132,5 cm

Huile sur toile

© ADAGP, 2022 © Photographie musée de Grenoble

Lien vers l'image

Une vision de la modernité

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Charlotte DENOËL

Le triomphe de l’industrialisation

La période qui s’étend de la fin du XIXe siècle à la veille de la Première Guerre mondiale marque définitivement l’entrée de la France dans l’ère industrielle, même si le pays reste majoritairement rural et si le tissu industriel y est souvent archaïque. Cette prospérité nouvelle se caractérise par l’essor de la métallurgie et de la chimie, par les débuts prometteurs de l’automobile et surtout par le triomphe du machinisme. Dans le domaine industriel en effet, la mécanisation des principales opérations et la standardisation des modèles sous l’influence du taylorisme débouchent sur une production de masse. Or cette rationalisation et ce fractionnement du travail entraînent chez les ouvriers une certaine lassitude, d’autant plus que leur situation sociale ne s’est guère améliorée depuis le début du siècle. C’est pourquoi les idées socialistes gagnent du terrain au sein de la classe ouvrière dans les années 30.

Une poétique de la mécanique

Démobilisé en 1917, Fernand Léger (1881-1955), un peintre en marge du cubisme, a été marqué durablement par les réalités de son temps, dont l’objet manufacturé est, selon lui, le symbole le plus éclatant. Il se fait alors, à l’instar d’un Robert Delaunay ou d’un Blaise Cendrars, le témoin enthousiaste de la civilisation urbaine et industrielle, en élaborant une poétique de la mécanique. Loin de vouloir reproduire les objets dans ses toiles, il en réinvente les formes et les couleurs, afin de construire un nouvel ordre géométrique. Sa capacité à utiliser l’élément mécanique comme possibilité plastique se manifeste en particulier dans une de ses toiles de 1920, intitulée Le Remorqueur.

Afin de figurer un remorqueur, symbole parmi d’autres de la vie moderne, le peintre use d’une syntaxe plastique fondée sur une abstraction d’aplats colorés contrastés et de formes géométriques emboîtées les unes dans les autres : disques, cylindres… Cette composition savamment orchestrée dégage une impression d’harmonie, qui repose sur l’équilibre entre les lignes, les volumes et, surtout, les couleurs auxquelles Léger conférait une valeur constructive. Bien qu’il apparaisse à trois reprises, l’homme moderne, de dimensions réduites et de couleur neutre, se fond dans cet agglomérat de formes mécaniques, comme si la perfection de sa propre création suffisait à l’évoquer.

Une utopie sociale

A travers cette composition, Fernand Léger, conscient de la monotonie de l’univers des ouvriers, s’efforce de sublimer la réalité urbaine et industrielle dans laquelle ils sont quotidiennement plongés. Son tableau offre l’image de l’homme moderne heureux, en parfaite symbiose avec les beaux objets qu’il produit en série.

Convaincu que la couleur a le pouvoir de transformer la société, Léger prend pour modèles les affiches publicitaires, très en vogue à l’époque, dont les tons explosifs permettent de capter le regard, de créer un choc visuel auquel le passant ne peut rester indifférent. Son ambition est ainsi de donner du bonheur aux hommes, en rendant visibles les beautés du monde moderne par le biais d’une débauche de couleurs soumises à une stricte ordonnance géométrique.

C’est au Peuple – il a pleinement pris conscience de son existence sur le front – qu’il dédie son art. Son engagement social se concrétisa par la suite, lorsqu’il réalisa de grandes compositions colorées destinées à être intégrées dans l’architecture urbaine et lorsque, sous le Front populaire, il donna des conférences dans le nord de la France, auprès des ouvriers. Toutefois, sa peinture, probablement trop savante et trop éloignée des préoccupations du peuple, ne trouva pas d’écho dans les milieux ouvriers de l’époque, et il ne reçut jamais l’étiquette de peintre « populaire ».

Serge BERSTEIN et Pierre MILZA Histoire de la France au XXe siècle.1900-1930 Paris, Complexe, 1999.Pierre DAIX Pour une histoire culturelle de l’art moderne.Le XXe siècle Paris, Editions Odile Jacob, 2000.Collectif Fernand Léger [exposition, Centre Georges-Pompidou, Paris, 29 mai-29 septembre 1997]Paris, Editions.du Centre Pompidou, 1997.J.-P.RIOUX et J.-F.SIRINELLI Histoire culturelle de la France , tome IV, « Le temps des masses »Paris, Seuil, 1998.

Charlotte DENOËL, « Une vision de la modernité », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 12/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/vision-modernite

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Cubisme et modernité

Un nouvel environnement citadin

La fin du XIXe siècle et le début du XXe ont connu une modification sans précédent des conditions de vie et de…

Cubisme et modernité
Cubisme et modernité
Cubisme et modernité

Verdun

La guerre de 1914-1918 a fortement marqué les peintres comme la grande majorité des artistes et intellectuels de l’époque. Qu’ils soient mobilisés…

Échos artistiques de la conquête de l’air : Roger de La Fresnaye et la modernité

La conquête de l’air passionne de nombreux artistes au début du XXe siècle. Engagées dans une recherche de nouveaux moyens plastiques…

Bouteille et verre - André Laurens

Le cubisme, un art du quotidien

La vie à Montmartre

Le terme de « cubisme », qui se généralise en 1909, désigne surtout les qualités stylistiques des œuvres issues de ce courant…

Le cubisme, un art du quotidien
Le cubisme, un art du quotidien
Le cubisme, un art du quotidien
Le cubisme, un art du quotidien
Le Remorqueur -Fernand Léger

Une vision de la modernité

Le triomphe de l’industrialisation

La période qui s’étend de la fin du XIXe siècle à la veille de la Première Guerre mondiale marque…

Le Football de salon

Le sport comme marqueur social

Dès ses débuts, le sport est un marqueur social

Le rugby est à tort considéré en France comme un avatar de la soule. Au Moyen Âge et aux siècles…

La mobilisation à l'arrière : Juan Gris et le « retour à l'ordre »

La mobilisation à l’arrière

Après le nationalisme et le patriotisme exacerbés qui exprimèrent leur adhésion idéologique à la guerre contre l’…

Partie de rugby - André Lhote

La Diffusion du sport moderne

Diffusion du sport dans la société française

Le développement du sport moderne en France a des origines diverses. L’ascendance britannique compte…

La décomposition du mouvement

La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-…
La décomposition du mouvement
La décomposition du mouvement
La décomposition du mouvement

Cubisme et camouflage

L’arme « camouflage »

La guerre de 1914-1918 ne fut pas la guerre éclair tant attendue. Elle s’enlisa rapidement et, avec la mise en place des…

Cubisme et camouflage
Cubisme et camouflage
Cubisme et camouflage
Cubisme et camouflage