Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz.

Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz.

Auteur : VALLOTTON Félix

Lieu de conservation : musée de l’Armée (Paris)
site web

Date de création : 1917

Date représentée : 1917

H. : 114

L. : 146

Huile sur toile.

© Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN - Grand Palais / Pascal Segrette

http://www.photo.rmn.fr

06-501097 / 21889 ; Eb 1518

Verdun

Date de publication : Août 2006

Auteur : Laurent VÉRAY

La guerre de 1914-1918 a fortement marqué les peintres comme la grande majorité des artistes et intellectuels de l’époque. Qu’ils soient mobilisés ou non, tous ont participé à la culture de guerre. Certains en produisant des œuvres très patriotiques, d’autres pas du tout.

Mais compte tenu de la brutalité des combats, de leur durée, la représentation du conflit a vu ses codes nécessairement évoluer. De ce point de vue, la figuration de la bataille est révélatrice. Dans l’élan de l’assaut, la lutte de tranchées ou sous la pluie des bombes, on ne peut avoir qu’une vision fiévreuse et partielle de l’affrontement. L’action limite considérablement la perception. Ce n’est qu’après qu’il est possible de chercher à traduire cette expérience, par des mots, par des images qui imposent non seulement d’autres signes, mais aussi d’autres significations.

Certains peintres vont ainsi utiliser des moyens nouveaux, plus subjectifs, plus audacieux, souvent d’une grande expressivité, pour aboutir à des résultats beaucoup plus évocateurs que n’importe quelle tentative de restitution fidèle du combat, voire à des démarches abstraites permettant d’en transcender la terrible réalité.

Le document est un tableau du Suisse Félix Vallotton (1865-1925), qui jouit d’une renommée internationale grâce à ses gravures sur bois et à ses illustrations.

Intitulé Verdun, il représente un champ de bataille en proie au déluge. L’espace est structuré de façon géométrique : alors qu’on distingue au premier plan une terre bouleversée, hérissée de troncs d’arbres sectionnés, au centre de la toile, des faisceaux lumineux colorés se croisent au-dessus de flammes et de nuées de gaz blanches et noires en formant des triangles, tandis que sur la gauche s’abattent les lignes obliques de la pluie (mais il pourrait tout aussi bien s’agir d’une averse de balles). La vision d’ensemble est celle d’un paysage de guerre où s’affrontent des forces antagonistes, la violence des intempéries et celle des hommes qui se battent à distance.

Le tableau concentre visuellement le déchaînement des moyens mis en œuvre de part et d’autre dans un petit périmètre pour détruire l’adversaire.

Cette œuvre a pour sous-titre Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz. Il s’agit donc d’une expérience picturale, d’une sorte d’essai, d’une interprétation cubo-futuriste, technique que Vallotton, membre du groupe des nabis, adopte ici exceptionnellement.

L’idée n’est pas d’essayer de rendre compte des instants décisifs du combat, ni d’en montrer les tenants et les aboutissants. La bataille de Verdun (février-décembre 1916), qui est restée le symbole de l’enfer de la Première Guerre mondiale par l’acharnement des attaques allemandes qui y eurent lieu, et le symbole de l’héroïsme des Français résistant à l’invasion ennemie, apparaît ici sous une forme quasi abstraite. Il faut préciser que l’artiste n’a pas participé à l’événement, il l’a seulement observé au cours d’une mission au front (au moment de la déclaration de guerre en 1914, il chercha à s’engager volontaire, mais il fut refusé en raison de son âge).

Constatant l’inanité des procédés conventionnels pour représenter la bataille elle-même, Vallotton utilise les ressources du cubisme, le temps d’un tableau absolument singulier dans sa carrière. À propos de Verdun, il écrivait : « Que représenter dans tout cela ? […] Peut-être les théories encore embryonnaires du cubisme s’y pourront-elles appliquer avec fruit ? Dessiner ou peindre des “forces” serait bien plus profondément vrai qu’en reproduire les effets matériels, mais ces “forces” n’ont pas de forme, et de couleur encore moins. »

L’enjeu est bien là : la violence extrême des combats provoque la désagrégation du paysage, la disparition, l’effacement de l’humain derrière les machines de guerre ; mais ce cataclysme bouleverse aussi les catégories esthétiques existantes et conduit à remettre en cause certaines représentations de l’art. Ce tableau prouve ainsi, à sa manière, qu’aucune des formes connues n’est propice à l’expression de l’extrême, et que seules les tentatives les mettant en crise ont une chance d’exprimer ce qui ne peut se dire et/ou se montrer.

Stéphane AUDOIN-ROUZEAU et Jean-Jacques BECKER (dir.), Encyclopédie de la Grande Guerre, 1914-1918, Paris, Bayard, 2004.

Philippe DAGEN, Le Silence des peintres. Les artistes face à la Grande Guerre, Paris, Fayard, 1996.

Kenneth E. SILVER, Vers le retour à l’ordre.L’avant-garde parisienne et la Première Guerre mondiale, Paris, Flammarion, 1991.

Pierre VALLAUD, 14-18, la Première Guerre mondiale, tomes I et II, Paris, Fayard, 2004.

Laurent VÉRAY, « Verdun », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 03/12/2022. URL : histoire-image.org/etudes/verdun

Une étude d’une estampe de Félix Vallotton, La Paresse, sur le site Panorama de larthttp://panoramadelart.com/felix-vallotton-la-paresse« Les missions d’artistes aux armées en 1917 », un dossier proposé par le musée de l’Arméehttp://musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/CERMA_extraits/MA_extrait-cerma-1-robichon.pdf#sthash.qzGeAw5X.dpufLe site du mémorial de Verdun, qui propose des ressources pédagogiqueshttp://memorial-verdun.fr/Le site officiel du centenaire de la bataille de Verdunhttp://verdun2016.centenaire.org/« La guerre 14-18 », une exposition virtuelle de la BNFhttp://expositions.bnf.fr/guerre14/Le portail de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondialehttp://centenaire.org/fr

Anonyme (non vérifié)

bonjour
est ce que quelqun quel serai quel et la probmématique de se tableau de verdun et guernca de picasso j'en aurai besoin pour hda

jeu 19/04/2012 - 15:28 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Moi ça ne m'a pas trop aidé, je ne comprend pas tous les mots, sachant que je suis en 3°.. j'ai l'impression aussi que beaucoup de chose se répète, mais bon c'est mon avis!

dim 13/05/2012 - 19:58 Permalien
Anonyme (non vérifié)

franchement c trop coool grace a sa jpense avoir une bonne note en histoire des arts :D

jeu 31/05/2012 - 18:07 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Moi sa ma trop aidé pour l histoire des arts alors vive ce site!!!! LOL

mer 10/10/2012 - 18:58 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour , je cherche un tableau représentant les bleuets de la guerre 14-18 ( jeunes combattants sur le front). Merci

ven 09/11/2012 - 10:23 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Je rejoins les autres, ce site est super pour l'histoire des arts. Bien entendu on ne COPIE PAS TOUT ! n'est-ce pas ? ;) Mais pour s'inspirer et découvrir des informations, c'est excellent !

Encore merci !

mar 09/04/2013 - 17:43 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Quelqu'un pourrais me dire qu'elle est le courant artistique de cette oeuvre sil vous plait?

sam 20/04/2013 - 19:53 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Je trouve ça également très pratique, après il faut bien évidemment adapté le langages qui est (selon mon avie) trop soutenue pour des élèves de 3°.

lun 06/05/2013 - 15:17 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Cela m'a été très utile pour mon travail d'histoire des arts! Bravo et merci beaucoup!!

lun 20/05/2013 - 12:44 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Le courant artistique de cette oeuvre est le cubisme.

lun 20/05/2013 - 12:45 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Luna, ce n'est pas du cubisme mais du Nabi. Courant post-impressionnisme est non pas cubisme, il est au début du futurisme.
mais ce site est génial merci à vous pour nous initier à l'art et ses merveilles
H

ven 04/10/2013 - 21:33 Permalien
Anonyme (non vérifié)

J'ai eu comme question ,quel est le destinataire ?, pourriez vous m'aidez assez vite svp

mer 01/01/2014 - 18:37 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Vraiment genial pour l'histoire des arts !

mer 15/01/2014 - 17:27 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Que représente les rayon de couleur svp
si quelqu'un pouvait me répondre assez vite ce serait sympa merci d' avance

dim 09/02/2014 - 15:43 Permalien
Anonyme (non vérifié)

site très complet je le recommande grandement a tout ceux qui on besoin de faire des exposés ou de l'histoire des arts comme moi...

mer 05/11/2014 - 21:53 Permalien
Anonyme (non vérifié)

vraiment c'est génial pour l'HDA c'est complet et détaillé merci!!

lun 29/12/2014 - 16:50 Permalien
Anonyme (non vérifié)

qui est le commanditaire de cette oeuvre s'il vous plait ...repondez moi vite,merci d'avance

sam 31/01/2015 - 16:29 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Le commanditaire de cette oeuvre n'est autre que l'artiste lui-même, Felix Vallotton.
La création de cette oeuvre s'inscrit plus précisément dans le cadre des missions d’artistes aux armées (programmes artistiques tournés vers la représentation de la guerre). Elles apparaissent dès l’automne 1914 à l'initiative du directeur du musée de l’Armée.
Voici une autre étude concernant ce tableau, qui complète cette analyse : http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=922

Pour plus d'informations concernant les missions d'artistes aux armées : http://musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/CERMA_extraits/MA_extrait-cerma-1-robichon.pdf

A bientôt,

Juliette

mar 07/04/2015 - 15:49 Permalien
Anonyme (non vérifié)

C'est vraiment génial comme site surtout pour les HDA(histoire des arts) sa dit tout se qui te faut sur se que tu recherche,GENIAL

sam 03/10/2015 - 14:04 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Ce site est vraiment cool pour l'HDA ! Bien entendu, on ne COPIE PAS DU TOUT n'est ce pas ?;)Nan, franchement c'est génial pour les 3emes ...;)

jeu 05/09/2019 - 17:41 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La prise d'Alger

Les débuts de la conquête de l’Algérie

Depuis longtemps la France, comme les autres puissances européennes, avait eu à souffrir du gouvernement…

Prise du fort Saint-Jean-d'Ulloa, 27 novembre 1838

L’expédition au Mexique en 1838

La souveraineté du Mexique en question

Le Mexique des années 1830 peine à trouver une stabilité politique et doit faire face à des difficultés…

Verdun

Alors que la situation militaire de l’Allemagne s’est beaucoup améliorée à la fin de l’année 1915, le général von Falkenhayn décide de « saigner à…

Prise-smalah-Abd-El-Kader-VERNET

La conquête de l’Algérie

La conquête de l'Algérie

En juin 1830, la prise d'Alger décidée par Charles X est une opération de prestige conduite à des fins de politique…

La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie
La conquête de l’Algérie

La bataille de Somo-Sierra (30 novembre 1808)

Les difficultés internes de l’Espagne et les nécessités du maintien du blocus continental établi par décret à Berlin le 21 novembre 1806…

Les zouaves sur tous les fronts

Les zouaves, corps à part dans l’armée française

L’histoire des zouaves, unité d’infanterie spécifique au costume reconnaissable entre tous,…

Les zouaves sur tous les fronts
Les zouaves sur tous les fronts
Les zouaves sur tous les fronts

Episode du siège de Rome : prise du bastion n° 8 à la porte de San Pancrazio, le 30 juin 1849

Malgré la promulgation d’une constitution libérale en mars 1848, la popularité du pape Pie IX ne résista pas à son refus de rompre avec l’Autriche…

La bataille de Waterloo. 18 juin 1815

Napoléon, emprisonné à l’île d’Elbe, ayant débarqué à Golfe-Juan le 1er mars 1815, parvint à reconquérir son trône après une marche à…

Le siège de Toulon (septembre-décembre 1793)

À la fin de 1792, après les victoires de Valmy et Jemmapes, la situation militaire de la France est excellente, mais la politique conquérante de…

Louis-Philippe inaugure la galerie des Batailles

Après le mariage du prince royal, le duc d’Orléans, Louis-Philippe inaugure solennellement le musée de Versailles en 1837. Dès 1833, influencé par…