Glossaire

  • Nabi :

    Mot d’origine hébraïque signifiant « prophète ». Il désigne un groupe d’artistes postimpressionnistes, à la recherche d’une peinture nouvelle. Rassemblés à partir de 1888 autour de Paul Sérusier, les nabis partagent une esthétique faite de formes épurées, d’aplats de couleur, de contours, et parfois un certain sens du symbolisme et de la religiosité. Par ses écrits, le peintre Maurice Denis ne tarde pas à en devenir le théoricien. Sa formule, « un tableau […] est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées », traduit bien l’esprit de synthèse qui anime les nabis.

  • Nature morte :

    Représentation d’objets, de végétaux, de nourriture ou d’animaux sans vie.

  • Nécropole :

    Cimetière.

  • Néoclassicisme :

    Mouvement artistique qui se développe du milieu du XVIIIe au milieu du XIXe siècle. Renouant avec le classicisme du XVIIe siècle, il entend revenir aux modèles hérités de l’Antiquité, redécouverts par l’archéologie naissante. Il se caractérise par une représentation idéalisée des formes mises en valeur par le dessin.

  • Néogothique :

    Mouvement artistique apparu à la fin du XVIIe siècle et qui court tout au long du XIXe siècle, inspiré par l’art du Moyen Âge, particulièrement par l’art gothique.

  • Néolithique :

    En Europe occidentale, le Néolithique s’étend entre 6000 et 2000 av. J.-C. environ. Il se caractérise par la sédentarisation des groupes humains, l’apparition de l’agriculture, de l’élevage et des arts du feu.

  • Néoprimitivisme :

    Courant artistique qui s’est développé en Russie au début du XXe siècle. Les œuvres qui s’y rattachent sont inspirées par les arts populaires russes. Dessin appuyé, couleurs vives, maladresses intentionnelles, sont caractéristiques de ce mouvement.

  • Nielle :

    Émail noir, fait de sulfure d’argent, incrusté dans une plaque de métal creusée pour constituer un décor.

  • Nimbe :

    ou auréole. Cercle, souvent doré dans la peinture, que l’artiste représente derrière la tête de saints personnages.

  • Nishiki-E (« estampe de brocart ») :

    Technique d’estampage en couleurs produisant des effets de brocart. Mis au point en 1764 par le dessinateur Harunobu (1724-1770) avec l’aide du graveur Kinroku, le procédé atteint la perfection en 1790.

  • Nouveau Réalisme (1960-1970) :

    Mouvement anti-abstraction prônant une critique du monde contemporain.
    Jean Tinguely, Arman, Yves Klein, Martial Raysse, Niki de Saint Phalle... en font partie.

  • Nudité héroïque :

    Dans l’ancienne Grèce, la nudité traduit formellement l’idéal aristocratique du kaloskagathos, celui qui est « beau et bon ». Elle exprime le caractère exceptionnel du personnage figuré, ce qui conduit à représenter ainsi les dieux, les héros et tous ceux qui, comme les guerriers et les athlètes, aspirent à une héroïsation.