Glossaire

  • Paganisme :

    Pour les chrétiens, le terme « paganisme » désigne l’ensemble des « païens », c’est-à-dire tous ceux qui ne pratiquent pas une religion du Livre.

  • Paléolithique :

    ou « âge de la pierre ancienne ». Première période de la Préhistoire qui, en France, s’étend entre 800 000 et 10 000 ans av. J.-C. environ. Elle est marquée par l’arrivée des premiers hommes : c’est l’époque des chasseurs-cueilleurs nomades.

  • Palestre :

    Édifice organisé autour d'une cour en plein air et consacré aux exercices physiques.

  • Palette :

    La palette est la petite planche sur laquelle l’artiste dispose et mélange ses couleurs. Le terme désigne aussi l’ensemble des couleurs qu’il choisit pour une œuvre.

  • Panslavisme :

    Mouvement politique du XIXe et du début XXe siècle reposant sur le sentiment d’un héritage historique commun à tous les peuples slaves et souhaitant restaurer une nation slave.

  • Panthéon :

    Bâtiment dédié durant l’Antiquité gréco-romaine à un ensemble de dieux, et par la suite à une famille régnante ou à un ensemble de citoyens particulièrement importants pour une nation.

  • Passion :

    Dernière partie de la vie du Christ. Le Nouveau Testament rapporte les souffrances endurées par Jésus depuis son arrestation jusqu’à sa mise au tombeau.

  • Pastel :

    Bâtonnet composé de poudres colorées, de gomme arabique servant de liant et d’une terre destinée à donner de la consistance à la préparation.

  • Patine :

    Dépôt qui se forme au fil du temps à la surface d’un matériau. Le mot désigne aussi un mélange appliqué en finition pour imiter artificiellement le vieillissement naturel.

  • Pégase :

    Cheval ailé de la mythologie grecque, né du sang de Méduse.

  • Peindre sur le motif :

    Expression qui signifie peindre en ayant sous les yeux ce que l’on souhaite représenter.

  • Peinture d'histoire :

    Genre pictural majeur représentant des scènes inspirées de l’histoire, de la religion, de la mythologie ou de la littérature.

  • Péplos :

    Tunique féminine de la Grèce antique, faite d’une pièce rectangulaire de laine, non cousue. Drapée autour du corps de la femme, elle était retenue par des épingles sur les épaules et maintenue fermée par une ceinture nouée à la taille.

  • Pères de l'église :

    Titre attribué à certains saints ayant joué un rôle déterminant dans la diffusion de la doctrine chrétienne par leurs écrits ou leur vie exemplaire. Dans l’iconographie occidentale, les quatre principaux sont saint Ambroise, saint Augustin, saint Grégoire et saint Jérôme.

  • Période archaïque :

    Période qui s’étend de 620 à 480 av. J.-C. et qui connaît un grand développement artistique dans le monde grec, avec l’apparition de l’architecture de pierre et de son décor sculpté, l’essor de la grande statuaire de marbre et l’apogée de la céramique peinte, d’abord à figures noires, puis à figures rouges.

  • Période classique :

    Période englobant les Ve et IVe siècles av. J.-C., qui voit naître en Grèce des innovations décisives dans les arts. En sculpture, de grands artistes comme Polyclète, Praxitèle ou Lysippe travaillent sur la représentation du corps en mouvement dans l’espace. Leurs œuvres seront des modèles suivis durant la période hellénistique et dans l’art romain.

  • Période hellénistique :

    Dernière période chronologique de la civilisation grecque antique. Elle s’étend de la mort d’Alexandre le Grand en 323 av. J.-C. à la défaite des royaumes hellénistiques vaincus par les Romains à la bataille d’Actium en 31 av. J.-C. Par le choix des thèmes, l’art hellénistique privilégie la représentation de la souffrance humaine et affirme la toute-puissance des dieux. Il offre les premières représentations de l’âge, du petit enfant au vieillard. Il s’intéresse à la représentation du corps en mouvement et à l’expression des sentiments.

  • Périptère :

    Se dit d’une construction entourée de colonnes sur ses quatre côtés.

  • Périzonium :

    Étoffe qui cache la nudité du Christ dans les représentations de la crucifixion et de la descente de croix.

  • Perspective :

    Technique qui permet de représenter l’espace et les objets avec de la profondeur et des volumes sur une surface plane pour donner l’illusion de la troisième dimension.

  • Perspective atmosphérique :

    En peinture, perspective qui consiste à créer l’illusion de la profondeur par l’utilisation de dégradés de tons ou de couleurs qui s'estompent avec la distance.

  • Perspective linéaire :

    Mode de représentation tridimensionnel de l’espace mis au point à Florence au début du XVe siècle, consistant à représenter un objet ou une figure d’un point de vue fixe, celui du spectateur, en projetant les lignes du tableau vers un point (ou plusieurs), dit point de fuite.

  • Philippe II de Macédoine :

    Philippe II, roi de Macédoine (359-336 av. J.-C.), a initié l’expansion de son royaume qui sera poursuivie par son fils Alexandre le Grand. Son règne voit se développer l’hégémonie macédonienne sur une partie du monde grec. Découverte intacte à Vergina en 1977, sa sépulture contenait encore un très riche mobilier funéraire dont de grandes pièces d’orfèvrerie.

  • Phylactère :

    Bande de parchemin, enroulée aux extrémités. Dans le judaïsme y est inscrit un passage des Écritures. Dans l’art chrétien, à partir du Moyen Âge, le phylactère est tenu par des anges ou des saints personnages afin d’afficher leur parole.

  • Piédroit :

    Pilier de section carrée qui supporte la retombée d'un arc ou d'une voûte. Dans un portail, les piédroits encadrent et soutiennent le linteau.

  • Pierre noire :

    Bâton de schiste servant à dessiner. Par extension, le mot désigne une technique de dessin.

  • Piette :

    Édouard Piette (1827-1906) est un archéologue et préhistorien qui a beaucoup contribué à la découverte de l’art préhistorique français.

  • Pilastre :

    Élément architectural engagé dans un mur. Il a toutes les caractéristiques de la colonne (chapiteau, fût, base), sans en avoir la fonction porteuse.

  • Pinacle :

    Couronnement vertical, souvent en forme de pyramide ou de cône, d’un contrefort ou d’un autre élément architectural.

  • Placard :

    Avis écrit ou imprimé, affiché pour informer le public, la population. C’est l’équivalent de nos affiches.

  • Plaies du Christ :

    Les plaies du Christ sont celles qui résultent du supplice de la crucifixion : celles laissées par les clous enfoncés aux mains et aux pieds pour le fixer au bois de la croix et celle laissée au côté droit par le coup de lance du centurion Longin.

  • Plantagenêts :

    Dynastie de souverains qui régnèrent sur l’Angleterre du XIIe au XVe siècle.

  • Platon :

    Philosophe grec auteur de nombreux textes dont Le Banquet, Timée qui vécut vers la fin du Ve siècle et le début du IVe siècle av. J.‑C.

  • Pline l'Ancien :

    Écrivain romain du Ier siècle apr. J.-C., auteur d’une Histoire naturelle.

  • Poinçon :

    Outil pointu servant à travailler la pierre ou le métal. Le mot désigne aussi la marque, faite au poinçon, qui renseigne sur le degré de pureté d’un métal ou identifie un orfèvre.

  • Poliorcétique :

    Terme grec désignant les techniques de défense et d’attaque du siège des villes.

  • Polyptyque :

    Ensemble de panneaux, peints et/ou sculptés, présentant des scènes religieuses et destinés à prendre place au-dessus de l’autel. Ces panneaux pouvaient être articulés et peints sur leurs deux faces.

  • Pompier :

    Adjectif qui désigne de manière ironique l’art officiel de la seconde moitié du XIXe siècle. Le terme fait référence aux pompiers qui surveillaient le Salon. Leur casque et leur uniforme chamarré rappelaient le goût de ces artistes académiques pour les représentations fantaisistes de l’Antiquité.

  • Poncif :

    Reprend des idées, des modèles déjà utilisés ; cliché.

  • Ponctuation :

    Dans la peinture préhistorique, le terme « ponctuation » désigne tous les signes en forme de point.

  • Pondération des corps :

    Le mot pondération vient du latin « pondus », « poids ». Le terme désigne la façon dont l’artiste construit la répartition du poids dans l’équilibre des corps.\r\n

  • Pop Art (1950-1970) :

    Mouvement rassemblant des artistes explorant les sujets liés à la société de consommation, particulièrement le phénomène de l’image publicitaire.

  • Porcelaine :

    La porcelaine est une céramique qui se caractérise par la blancheur et la finesse de sa pâte. On distingue la porcelaine dure de la porcelaine tendre.
    La pâte de la porcelaine dure, la « vraie porcelaine », est composée de matières minérales naturelles : le kaolin, le quartz et le feldspath. C’est le kaolin, une argile primaire de couleur blanche, qui confère à la porcelaine sa blancheur et sa translucidité. Elle résiste aux variations de température.
    La porcelaine tendre est une porcelaine dont la pâte ne comporte pas de kaolin. Elle est composée essentiellement de marne calcaire blanche et de silice. De couleur blanc crémeux, elle est moins résistante aux chocs thermiques et peut se rayer à l’acier.

  • Portrait allégorique :

    Portrait dans lequel le modèle apparaît représenté avec les attributs ou le costume, caractéristiques d'une grande figure historique, mythologique ou légendaire (un empereur, un saint, un dieu, un héros…), voire d'une allégorie (la justice, la force…), pour signifier un trait de caractère, un rôle ou une fonction, qui lui sont propres.

  • Postimpressionnisme :

    Au lendemain de la dernière exposition impressionniste en 1886, période durant laquelle certains artistes qui s’appuient sur les expériences et les avancées des impressionnistes s’en éloignent pour suivre une démarche propre, comme Paul Cézanne, Georges Seurat, Vincent Van Gogh ou Paul Gauguin.

  • Praticien :

    Terme employé à la fin du XIXe siècle pour désigner, dans l’atelier d’un sculpteur, un assistant qui maitrise les techniques et travaille sous la direction du maître.

  • Préciosité :

    Tendance au raffinement dans le jeu des sentiments et dans l’expression littéraire, dans certains salons en France au cours de la première moitié du XVIIe siècle. Ensemble des traits concernant les manières, le comportement, l’expression des sentiments, le langage.

  • Premier art byzantin :

    Art qui se développe à Byzance au cours des VIe et VIIe siècles. Très imprégné de références antiques, il crée un nouveau répertoire d’images au service du christianisme d’Orient.

  • Préséance :

    Droit issu d’un privilège, créé par l’usage ou institué par une règle, de prendre place au-dessus de quelqu’un, de le précéder dans une hiérarchie protocolaire.

  • Prix de Rome :

    Pension royale attribuée au terme d’un concours organisé par l’Académie à partir de 1663 et qui permettait aux lauréats de séjourner à l’Académie de France à Rome, installée à la villa Médicis en 1803.

  • Prophète :

    Personne qui parle au nom d’un dieu dont il se dit inspiré et qui, dans certains cas, prédit l’avenir.

  • Putti :

    (putto au singulier) Mot italien qui désigne des petits garçons souvent nus, ailés ou non, assimilés à des esprits, des génies ou des anges. Inspirés des Amours antiques, ils apparaissent au XVe siècle dans l’art italien. Appelés spiritelli (« petits esprits », spiritello au singulier) à Florence.

  • Pyxide :

    Boîte à onguent.