Paul Déroulède prononce un discours à Bougival. Janvier 1913