Aller au contenu principal
Soutenez l'indépendance des colonies !

Soutenez l'indépendance des colonies !

Auteur : ANONYME

Date représentée :

Domaine : Affiches

© Collections La Contemporaine

Le Parti communiste et la colonisation au début des années 30

Date de publication : Juillet 2008

Auteur : Vincent DOUMERC

Une voix minoritaire dans la France des années 30.

Depuis la conférence de Berlin de 1885, la course aux colonies constitue un enjeu majeur pour les pays européens. A ce jeu, le Royaume-Uni et la France sortent grands gagnants, en particulier après les traités de paix de la Première Guerre Mondiale. En 1930, la possession d’un Empire est une évidence pour une grande partie de l’opinion française comme le traduit le succès de l’Exposition Coloniale de 1931. La France est fière de ses conquêtes aussi bien en Asie qu’en Afrique.
Ce consensus n’est remis en cause que par une poignée d’intellectuels et par le Parti communiste. Crée après le Congrès de Tours de 1920, la Section Française de l’Internationale Communiste (SFIC), est un parti nouveau, possédant de rares fiefs électoraux et encore dépourvu d’une grande représentativité politique. Outre la défense de la classe ouvrière, l’enjeu colonial devient un sujet de lutte pour le PC. Il se singularise des autres partis de gauche puisqu’il est le seul à prôner ouvertement l’indépendance des colonies.

Un ennemi : le Capitaliste.

Cette affiche définit quels sont, pour le Parti communiste, les acteurs et les causes de la colonisation. Le personnage central, ventripotent, en costume, portant un haut de forme et fumant le cigare représente l’ennemi de classe, « le Capitaliste ». Il est le principal bénéficiaire des conquêtes et de l’exploitation systématique des régions dominées. Il se situe en haut d’une pyramide bâtie par des indigènes au moyen de productions agricoles ou minières. Les dos courbés de ces travailleurs traduisent la pénibilité du labeur et l’immoralité de l’enrichissement basé sur la souffrance humaine.
Pour parvenir à ses fins, le Capitaliste s’appuie sur deux piliers, l’Armée et l’Eglise, « le Sabre et le Goupillon ». Tous les deux, par la parole ou la violence, contribue à la soumission des autochtones et permettent le pillage des richesses.
Les images en haut de l’affiche décrivent les similitudes existant entre les travailleurs dans les colonies et les ouvriers en France. Tous deux subissent les affres de la répression : des coloniaux avaient été engagés dans l’armée française et servaient à réprimer les mouvements sociaux alors que dans le même temps, les révoltes indigènes étaient étouffées par la force, comme lors de la pacification du Rif marocain entre 1921 et 1926.
Le texte insiste sur l’iniquité de la colonisation, la recherche systématique du profit mais également sur la nécessité pour la classe ouvrière française d’encourager les velléités d’indépendance afin d’améliorer sa propre condition.

« Prolétaires de tous pays… »

Le texte est significatif du message que souhaite faire passer le Parti communiste. La colonisation est mise à l’index en raison des abus commis dans les territoires conquis et de l’asservissement des populations locales. Mais elle est également critiquée car cette force de travail indigène assure l’enrichissement du capitaliste. La stratégie communiste depuis 1928 est basée sur la lutte « classe contre classe ». L’ordre bourgeois profitant de la colonisation et devenant plus puissant, il est dans les visées communistes de détruire cette source de revenus.
La fin de la colonisation est une nécessité à la fois morale (protéger des peuples exploités) et nationale (affaiblir l’ennemi de classe). Les images montrant la répression d’une foule indigène et d’une manifestation ouvrière renforcent cette nécessité d’une lutte de classe, dépassant les clivages nationaux et ethniques. En alliant les travailleurs français aux indigènes, cette affiche souhaite voir émerger une conscience de classe prolétarienne internationale. L’internationalisme, la lutte des classes, l’union des prolétaires, le cynisme d’une bourgeoisie triomphante s’appuyant sur l’Armée et l’Eglise… autant d’éléments qui plongent leurs racines idéologiques dans la pensée marxiste et traduisent les axes idéologiques du Parti communiste français une dizaine d’années après sa création.

Vincent DOUMERC, « Le Parti communiste et la colonisation au début des années 30 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 19/04/2024. URL : histoire-image.org/etudes/parti-communiste-colonisation-debut-annees-30

Anonyme (non vérifié)

Merci, moi aussi cela m'a été très utile ! De plus, l'article est vraiment bien écrit.

sam 16/03/2013 - 16:36 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Un Goncourt en cache un autre

Un Goncourt en cache un autre

Au cœur du Paris artiste des années 1850 à 1880

Les frères Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) de Goncourt, fameuses figures du milieu…

Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Un Goncourt en cache un autre
Daumier  et les critiques d’art

Daumier et les critiques d’art

Le Salon et la puissance de la critique

Au début du XIXe siècle, le Salon annuel de peinture et de sculpture a acquis une importance…

Daumier  et les critiques d’art
Daumier  et les critiques d’art
L'immoralité au cœur de la lutte religieuse pendant la III<sup>e</sup> République

L'immoralité au cœur de la lutte religieuse pendant la IIIe République

Une querelle longue de plus de 20 ans

Vingt ans séparent la date de réalisation de ces deux affiches. En 1884, l’ouvrage de Léo Taxil publié par…

L'immoralité au cœur de la lutte religieuse pendant la III<sup>e</sup> République
L'immoralité au cœur de la lutte religieuse pendant la III<sup>e</sup> République
Le Cartel des gauches de 1924

Le Cartel des gauches de 1924

L’apogée du parti radical-socialiste : le Cartel des gauches de 1924

En 1919, les Français, traumatisés par quatre années de guerre totale,…

Le Cartel des gauches de 1924
Le Cartel des gauches de 1924
Le Cartel des gauches de 1924
L'antiparlementarisme des années 30

L'antiparlementarisme des années 30

Lorsque les radicaux soutenus par les socialistes reviennent au pouvoir en mai 1932, la crise économique à laquelle la France a échappé jusqu’en…

L'antiparlementarisme des années 30
L'antiparlementarisme des années 30
Du déficit à l'assignat

Du déficit à l'assignat

L’Assemblée constituante doit à la fois assumer les dettes de la monarchie – environ 5 milliards de livres auxquelles s’ajoutent des intérêts…

Du déficit à l'assignat
Du déficit à l'assignat
Du déficit à l'assignat
L'Exécution du duc d'Enghien

L'Exécution du duc d'Enghien

La légende « noire » napoléonienne

De son vivant déjà, Napoléon Ier faisait l’objet d’un mythe que sa chute en 1814 puis sa mort sept…

L'Exécution du duc d'Enghien
L'Exécution du duc d'Enghien
L'Exécution du duc d'Enghien
Une caricature d'Adolphe Thiers en 1871

Une caricature d'Adolphe Thiers en 1871

Le gouvernement de la Défense nationale, mis en place après la chute du Second Empire, veut organiser au plus vite l’élection d’une Assemblée…

Gargantua

Gargantua

Alors que le peuple de Paris attendait des journées de juillet 1830 le rétablissement de la République, les députés et les journalistes…

Les grandes figures politiques de la Ménagerie impériale

Les grandes figures politiques de la Ménagerie impériale

Avec l’aide de Victor Fialin de Persigny (1808-1872), d’Eugène Rouher (1814-1884) et de Jules Baroche (1802-1870), Napoléon III mit en place un…

Les grandes figures politiques de la Ménagerie impériale
Les grandes figures politiques de la Ménagerie impériale
Les grandes figures politiques de la Ménagerie impériale