Triomphe du vélocipède. L'écurie du marquis de Lagrange en 1870.

Triomphe du vélocipède. L'écurie du marquis de Lagrange en 1870.

Régina.

Régina.

Triomphe du vélocipède. L'écurie du marquis de Lagrange en 1870.

Triomphe du vélocipède. L'écurie du marquis de Lagrange en 1870.

Date représentée :

H. : 21,4

L. : 18,5

Lithographie coloriée. Extrait de la publication "Actualités"

© Photo RMN - Grand Palais - F. Raux

http://www.photo.rmn.fr

06-531137 / MV1304

Du cheval au « vélocipède »

Date de publication : Juin 2011

Auteur : Alexandre SUMPF

Le « vélocipède » des années 1870 au tournant du XXe siècle

Inventée par Pierre Michaux en 1861, la bicyclette à pédales connaît assez rapidement un grand succès. Dès les années 1870, les clubs, les courses et les journaux spécialisés se multiplient, et la pratique du « vélocipède », qui était d’abord un « loisir bourgeois », se démocratise peu à peu. Au fil des améliorations techniques, une véritable industrie du cycle se développe dans les dernières années du siècle, inaugurant bientôt une activité commerciale spécifique elle-même exprimée et soutenue par des moyens de promotion médiatique et publicitaire en plein essor. À la ville puis à la campagne, le « vélocipède » devient alors un nouveau moyen de transport et de promenade qui concurrence et remplace le cheval dans les usages et les représentations, comme l’illustrent les deux images étudiées ici, Triomphe du vélocipède. L’écurie du marquis de Lagrange en 1870 et l’affiche publicitaire pour le vélocipède Régina.

Une nouvelle monture


Parue dans la revue Actualités durant la période 1870-1880, l’estampe Triomphe du vélocipède. L’écurie du marquis de Lagrange en 1870 représente une vaste salle d’écurie où de grandes roues, alignées semble-t-il jusqu’à l’infini, ont remplacé les chevaux. S’il ne s’agit pas à proprement parler de bicyclettes (à deux roues et à pédales), elles renvoient cependant bien au « vélocipède », qui a encore à l’époque des formes variées. La présence inutile du garçon d’écurie (avec sa brosse et son seau qui, s’ils peuvent servir à nettoyer les roues, devaient plutôt être destinés aux animaux) et d’un gardien en uniforme achève de suggérer une « révolution » sur un mode comique et cocasse.

Réalisée par l’illustrateur Philippe Chapellier au début du XXe siècle, l’affiche publicitaire pour le vélocipède Régina exploite la figure historique du roi Henri IV. Tout en armure d’époque, la célèbre sculpture du monarque du Pont-Neuf délaisse son cheval pour monter la bicyclette la plus moderne de la marque, suscitant la surprise et l’affolement des passants.

Images de la modernité


De manière assez évidente et similaire, les deux estampes insistent avec humour sur l’idée que la bicyclette est le cheval des temps modernes. Si elle n’est pas à proprement parler une publicité, Triomphe du vélocipède. L’écurie du marquis de Lagrange en 1870 rend compte du succès de la nouvelle machine. Réalisée au début de cette « révolution », l’illustration peut encore exploiter son caractère de nouveauté : en remplaçant de manière fulgurante le cheval, elle bouleverse les usages, laissant démuni le personnel du marquis. Encore assez peu démocratique en 1870, le vélocipède reste ici, comme le cheval, une pratique associée à un rang social : seul un marquis peut posséder une écurie où ranger ces nouvelles « montures ».

Plus récente, l’affiche publicitaire pour le vélocipède Régina montre une bicyclette dernier cri, dont on devine l’excellence technique, excellence que l’armure métallique du souverain peut mettre en évidence aussi bien par contraste qu’en s’inscrivant visuellement, toute rutilante, dans le prolongement de la belle mécanique du vélocipède. L’opposition entre la vitesse d’Henri IV (malgré son armure) et l’immobilité de la statue (et donc du cheval), par définition figée dans le temps, est celle de la modernité et de la tradition. Henri IV peut ainsi enfin « s’évader » du vieux Paris historique (le Pont-Neuf est le plus ancien de la capitale) et, cavalier des temps nouveaux, conquérir à toute allure l’espace de la ville. Si le nom de marque comme la figure historique choisie évoquent la royauté, ils renvoient plus à la qualité du produit (le meilleur vélo pour le grand homme) qu’à un certain élitisme de ce type de loisir, déjà en voie de démocratisation, la « réclame » le proposant d’ailleurs ici au plus grand nombre.

Pierre CHANY, La Fabuleuse Histoire du cyclisme, tome I « Des origines à 1955 », Paris, Nathan, 1988.Alain CORBIN (dir.), L’Avènement des loisirs (1850-1960), Paris, Aubier, 1995.Pryor DODGE, La Grande Histoire du vélo, Paris, Flammarion, 1996.

Alexandre SUMPF, « Du cheval au « vélocipède » », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 28/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/cheval-velocipede

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Albums liés

Découvrez nos études

Marie-Antoinette, la mal-aimée

Née en 1755, Marie-Antoinette de Lorraine-Habsbourg, archiduchesse d’Autriche, devint reine de France en 1774 lorsque Louis XVI accéda au trône.…

Marie-Antoinette, la mal-aimée
Marie-Antoinette, la mal-aimée
Marie-Antoinette, la mal-aimée

Lit de justice tenu par Louis XV

Le roi est mort, vive le roi !

Louis XIV meurt le 1er septembre 1715 à Versailles. En vertu des principes successoraux du royaume, le…

L’Enseigne, dit L’Enseigne de Gersaint

Réalisé le temps de huit matins, entre le 15 septembre et la fin de l’année 1720, L’Enseigne de Gersaint est l’un des derniers tableaux de Jean-…

<i>L’Enseigne</i>, dit <i>L’Enseigne de Gersaint</i>
<i>L’Enseigne</i>, dit <i>L’Enseigne de Gersaint</i>
<i>L’Enseigne</i>, dit <i>L’Enseigne de Gersaint</i>
<i>L’Enseigne</i>, dit <i>L’Enseigne de Gersaint</i>

Les dernières heures de Marie-Antoinette

Le procès de la reine

Le peuple de Paris voit en Marie-Antoinette celle qui inspire au Roi ses tentatives de résistance au développement des…

Les dernières heures de Marie-Antoinette
Les dernières heures de Marie-Antoinette
Les dernières heures de Marie-Antoinette

Louis XVI en roi citoyen

Petit-fils de Louis XV auquel il succéda en 1774, Louis XVI n’était guère préparé à assumer la royauté. Imperméable aux idées nouvelles en dépit d…

Louis XVI et sa famille

Un objet interdit et compromettant

Saisie sous la Terreur sur l'inculpé Charles-Simon Vanesson, ancien huissier à la grande chancellerie, cette…

Louis XVI et sa famille
Louis XVI et sa famille
Louis XVI et sa famille
Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824

Le Roi Charles X visitant les peintures de Gros au Panthéon. 3 novembre 1824

Un décor modifié

Commandé à Gros par Napoléon, le décor de la coupole du Panthéon devait être composé de quatre groupes symbolisant les régimes…

La célébration de la mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette

Lorsqu’il rentre solennellement à Paris le 3 mai 1814, après de longues années d’exil, Louis XVIII est un souverain fort ignorant de cette France née…

L'assassinat du duc de Berry

Né à Versailles le 24 janvier 1778, Charles Ferdinand d’Artois, duc de Berry, est le fils puîné de Marie-Thérèse de Sardaigne, plus connue sous le…

L'assassinat du duc de Berry
L'assassinat du duc de Berry

La dissolution de Port-Royal

L’histoire de l’abbaye de Port-Royal des Champs est bien connue en raison de la place déterminante qu’elle occupa dans la diffusion du jansénisme…