Le roi Louis-Philippe entouré de ses cinq fils sortant par la grille d'honneur du château de Versailles après avoir passé une revue militaire dans les cours, 10 juin 1837.

Le roi Louis-Philippe entouré de ses cinq fils sortant par la grille d'honneur du château de Versailles après avoir passé une revue militaire dans les cours, 10 juin 1837.

Date de création : 1846

Date représentée : 10 juin 1837

H. : 368 cm

L. : 397,5 cm

huile sur toile

© RMN - Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux

Lien vers l'image

MV 5218 - 18-518621

La dynastie d'Orléans

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Robert FOHR et Pascal TORRÈS

Louis-Philippe décida en 1833 la création des Galeries historiques dans le cadre splendide mais inutilisé du château de Versailles. Le roi suivit personnellement les travaux qui, pour se conformer aux impératifs nouveaux de la muséologie, entraînèrent la destruction de plusieurs décors intérieurs du bâtiment et de profondes transformations dans son aménagement. La dédicace du nouveau musée, « A toutes les gloires de la France », c’est-à-dire celles de l’Ancien Régime, de la Révolution, de l’Empire et de la monarchie de Juillet, visait à développer dans l’opinion le sentiment d’appartenance à une communauté nationale et à en rallier les diverses sensibilités. Lieu de mémoire, les Galeries historiques de Versailles présentaient l’histoire sous une forme imagée. Le dessein politique avait guidé le choix du programme iconographique.

Louis-Philippe est représenté à cheval devant la grille du château de Versailles, entouré de ses fils : à sa droite, le prince de Joinville, le duc de Montpensier, le duc d’Orléans, à sa gauche, les ducs de Nemours et d’Aumale. Cette peinture est une évocation particulièrement solennelle et émouvante de l’inauguration des Galeries historiques de Versailles, qui eut lieu le 10 juin 1837. C’est en effet devant le château transformé en musée qu’est située cette scène commémorative. A l’arrière-plan, la statue équestre de Louis XIV, érigée par Louis-Philippe à l’emplacement de la grille d’entrée de l’ancienne cour Royale, replace la scène principale dans une continuité historique.

Lorsqu’Horace Vernet réalise cette composition, le duc d’Orléans est déjà mort, suite à un accident de cheval survenu en 1842 : c’est donc de mémoire ou d’après d’autres modèles que le peintre réalise son portrait conformément à la vérité historique. La représentation du roi entouré de ses héritiers mâles n’en vient pas moins attester de manière éclatante la pérennité de la Maison d’Orléans. Par ailleurs, la relation directe établie entre la statue de Louis XIV, visible à l’arrière-plan, et la figure de Louis-Philippe, traitée dans une pose et avec un hiératisme analogues, impose sans détours l’idée d’un renouveau dynastique auquel le roi des Français, grand admirateur du Roi-Soleil, entendait justement donner sa légitimité en se faisant le réconciliateur de toutes les composantes historiques de la France, à travers notamment le programme des Galeries historiques de Versailles.

Guy ANTONETTI Louis-Philippe Paris, Fayard, 1994 Anne MARTIN-FUGIER La vie quotidienne de Louis-Philippe et de sa famille 1830-1848 Paris, Hachette, 1992 Philippe VIGIÉ La monarchie de juillet Paris, PUF coll. « Que sais-je ? », 1982.

Robert FOHR et Pascal TORRÈS, « La dynastie d'Orléans », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 26/09/2022. URL : histoire-image.org/etudes/dynastie-orleans

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Une caricature d'Adolphe Thiers en 1871

Le gouvernement de la Défense nationale, mis en place après la chute du Second Empire, veut organiser au plus vite l’élection d’une Assemblée…

Louis-Philippe Ier et la Charte - Winterhalter

La Monarchie de Juillet et la Belgique

À côté de ses grands voisins, la France et la Grande-Bretagne, la Belgique est un État bien jeune : à peine cent quatre-vingts ans d’existence !…

La Monarchie de Juillet et la Belgique
La Monarchie de Juillet et la Belgique
La Monarchie de Juillet et la Belgique

La bataille de Valmy - 20 septembre 1792

La fuite du roi en juin 1791 est significative de son refus d’une monarchie constitutionnelle et met en évidence sa collusion avec les puissances…

La bataille de Valmy - 20 septembre 1792
La bataille de Valmy - 20 septembre 1792

Le prince de Joinville en visite sur l’île de Gorée

À l’occasion de son mariage avec Françoise de Bragance, sœur de l’empereur Dom Pedro II du Brésil, François Ferdinand Philippe d’Orléans, prince…

Louis-Philippe vu par Daumier

Au début de l’année 1834, au moment où paraît cette planche, la monarchie de Juillet, régime né de l’insurrection populaire des « Trois Glorieuses…

Les galeries du Palais-Royal, ancêtre des passages couverts

Une spéculation immobilière

Le Palais-Royal devint la propriété des Orléans, branche cadette du royaume de France, en février 1692, quand Louis XIV…

La bataille de Valmy

La bataille de Valmy fut remportée le 20 septembre 1792 par l’armée française commandée par Dumouriez et Kellermann sur l’armée coalisée commandée…

La statue de Jeanne d'Arc à Versailles

Cousin de Louis XVI, fils de Philippe Égalité qui vota la mort du roi en 1793, Louis-Philippe devient roi des Français à la suite des journées…

L’industrie de la soie sous la monarchie de Juillet

Le 24 août 1841, le plus jeune fils de Louis-Philippe visite l’atelier du tisseur Carquillat.

Dix ans auparavant, son frère, le duc d’…

La dynastie d'Orléans

Louis-Philippe décida en 1833 la création des Galeries historiques dans le cadre splendide mais inutilisé du château de Versailles. Le roi suivit…