Charles-Pierre Pécoul.

Charles-Pierre Pécoul.

Madame Charles-Pierre Pécoul, née Potain.

Madame Charles-Pierre Pécoul, née Potain.

Charles-Pierre Pécoul.

Charles-Pierre Pécoul.

Lieu de conservation : musée du Louvre (Paris)
site web

Date de création : 1784

Date représentée : 1784

H. : 91,5

L. : 72,5

Huile sur toile

© Photo RMN - Grand Palais - D. Arnaudet / J. Schormans

http://www.photo.rmn.fr

87EE2172/INV 3706

La grande bourgeoisie à la fin de l'Ancien Régime

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Nathalie de LA PERRIÈRE-ALFSEN

Lors de son premier séjour à Rome, de 1775 à 1780, David rencontre le fils de monsieur Pécoul, qui lui remet un mot d’introduction pour son père, intendant des Bâtiments du Roi, pensant qu’il peut apporter quelque appui à un artiste à ses débuts. Monsieur Pécoul est le représentant type de la bourgeoisie. En pleine ascension financière, celle-ci impose son pouvoir par la réalité économique. Mais elle subit par ailleurs la frustration politique et, pour l’historien Ernest Labrousse, le bourgeois reste un « refoulé social ».
Bientôt ami de la famille, David épousera l’une des trois filles de monsieur Pécoul, Charlotte.

Bien calé dans son fauteuil, voire un peu tassé, monsieur Pécoul est représenté grandeur nature, assis de trois quarts. Sa silhouette massive se détache sur un fond nu, uni. La composition très sobre laisse apercevoir une table couverte d’un tapis rouge sur laquelle s’appuie le personnage ; dans la main gauche il tient une tabatière. Sa mise est celle d’un homme cossu : habit brun à boutons d’or, gilet de satin blanc brodé, culottes de satin noir, sans oublier la perruque. Rendu d’une manière large et sobre, le costume permet d’asseoir le personnage dans sa dimension sociale. Mais le traitement du détail fait déborder le personnage de son costume, qui se déstructure sous la pression du corps. Et le visage et les mains ont un modelé précis qui se fait réaliste. David ne craint pas reproduire le caractère bonhomme de son beau-père : l’œil est humide, les mains potelées. C’est par ce visage et ces mains qu’on reconnaît le personnage. La bonhommie transpire sous le costume bourgeois.

Dans sa toilette presque tapageuse, Geneviève-Jacqueline Pécoul présente sans fard ses formes plantureuses. Sa robe éclatante et son bonnet superbe la font apparaître comme endimanchée, mais son sourire est là, sincère, qui rappelle la même bienveillance que son mari. Présentée elle aussi sur un fond neutre qui fait ressortir les couleurs vives, sa personne est criante de vérité tant par l’air aimable de son visage que par le rendu de tissus, depuis la robe de satin jusqu’à l’exécution des dentelles.

Conçus comme des pendants les portraits de monsieur et madame Pécoul sont peints avec une sincérité presque ironique. C’est la représentation d’un couple de bourgeois parisiens, sans finesse, mais tout à fait bonhommes. Une classe riche, sûre d’elle, qui exprime par l’aisance de sa pose et par son air de satisfaction la prépondérance que commence à prendre la bourgeoisie sous le règne de Louis XVI. C’est l’époque où la distance entre les gens de cour et la bourgeoisie, qui étend de plus en plus son empire, commence à se réduire. Traités d’une manière large ces portraits témoignent d’une véritable joie de peindre, digne des Flamands. Les physionomies sont saisies avec une franchise qui rappellent la verve et l’humour de Frans Hals.

André CHASTEL L’Art français tome IV « Le temps de l’éloquence : 1775-1825 », Flammarion, 1995, rééd.2000.Régine PERNOUD Histoire de la bourgeoisie en France T.2 : Les temps modernes Paris, Seuil coll. « Points-Histoire », 1981.Pierre GOUBERT et Daniel ROCHE Les Français et l’Ancien régime T. Culture et société Paris, Colin, 1991.Alexis de TOCQUEVILLE L’ancien régime et la Révolution Paris, nouv.éd.Robert Laffont coll.Bouquin, 1997.Jacques-Louis David : 1748-1825 catalogue de l’exposition organisée au Grand Palais en 1989-1990, Paris, RMN, 1989.

Nathalie de LA PERRIÈRE-ALFSEN, « La grande bourgeoisie à la fin de l'Ancien Régime », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 26/11/2022. URL : histoire-image.org/etudes/grande-bourgeoisie-fin-ancien-regime

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le système métrique décimal

La variété des mesures sous l’Ancien Régime

A la veille de la Révolution, les mesures en usage en France (plus de 800) présentent une très grande…

Le système métrique décimal
Le système métrique décimal
Le système métrique décimal
Le système métrique décimal

Le vandalisme révolutionnaire

La suppression des signes de l'Ancien Régime

La chute de la monarchie le 10 août 1792 entraîna une flambée de violence à l’encontre des symboles…

Portrait de Turenne en général romain

Un portrait à l’attribution incertaine

S’il l’identification du modèle ne fait pas de doute – il s’agit d’Henri de La Tour d’Auvergne, vicomte de…

Registre des ordonnances au porteur, dit « Livre rouge »

La publication du Livre rouge, mise en cause de l'absolutisme

La crise des finances et le scandale des pensions royales

Sous l’Ancien Régime, les finances royales proviennent de la fiscalité, des revenus du…

La publication du Livre rouge, mise en cause de l'absolutisme
La publication du Livre rouge, mise en cause de l'absolutisme
La publication du Livre rouge, mise en cause de l'absolutisme
La publication du Livre rouge, mise en cause de l'absolutisme

La carte de France de 1789

Une organisation administrative désuète

Evénement oublié depuis 1614, la réunion des états généraux (organisée pour trouver de l’argent) est…

Jacques Necker

Necker, banquier genevois établi à Paris, avait exercé les fonctions de directeur du Trésor puis de directeur général des finances de 1777 à 1781…

Le banquet du mariage de Napoléon et Marie-Louise

Un mariage selon l’étiquette

Au faîte de sa puissance, Napoléon divorce d’avec Joséphine et cherche un nouveau « ventre » qui puisse lui assurer…

Le sacre de Charles X

Né à Versailles le 9 octobre 1757, Charles X était le petit-fils de Louis XV, et le frère cadet des rois Louis XVI et Louis XVIII. Jusqu’à son…

La grande bourgeoisie à la fin de l'Ancien Régime

Lors de son premier séjour à Rome, de 1775 à 1780, David rencontre le fils de monsieur Pécoul, qui lui remet un mot d’introduction pour son père,…

La grande bourgeoisie à la fin de l'Ancien Régime
La grande bourgeoisie à la fin de l'Ancien Régime

Les États généraux

La cérémonie d’ouverture des états généraux eut lieu le 5 mai 1789 dans une vaste salle aménagée dans l’hôtel des Menus-Plaisirs, avenue de Paris…