Séance d'ouverture des Etats généraux, 5 mai 1789.

Séance d'ouverture des Etats généraux, 5 mai 1789.

Date de création : 1789

Date représentée : 05 mai 1789

H. : 29,6

L. : 41,2

plume et lavis d'encre de Chine sur papier

© Photo RMN - Grand Palais - D. Arnaudet

http://www.photo.rmn.fr

83EE592/RF 8014 ; Des.689

Les États généraux

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Robert FOHR et Pascal TORRÈS

La cérémonie d’ouverture des états généraux eut lieu le 5 mai 1789 dans une vaste salle aménagée dans l’hôtel des Menus-Plaisirs, avenue de Paris à Versailles. Mille cent dix-huit députés représentaient les trois ordres : clergé, noblesse et tiers état. La mise en place des députés marquait la volonté de ne pas changer l’ordre ancien.

Le roi prit d’abord la parole pour mettre en garde contre tout esprit d’innovation, puis Necker tint un long discours de trois heures, lu par son assistant, sur l’état des finances. Le roi leva la séance aussitôt après. La question du vote par ordre ou par tête, fondamentale pour la tenue de cette assemblée (la noblesse et le clergé étant majoritaires), ne fut pas tranchée.

Dessinateur et graveur, chroniqueur pittoresque des fastes et des mœurs de la fin de l’Ancien Régime, Moreau le Jeune représente ici, dans un document saisissant de vérité, la pompe royale parvenue au comble du raffinement. L’immensité de la salle, la complexité des décorations, la richesse du dais sous lequel trône Louis XVI, tout concourt à faire sentir la grandeur de la monarchie.

La masse des députés du tiers répond à la masse des spectateurs parmi lesquels est présente la presque totalité de la cour.

Il faut être sensible dans cette composition de Moreau le Jeune à l’esprit d’un artiste que Louis XVI, en 1790, nommera dessinateur des Menus-Plaisirs : on y sent planer la même douceur et la même admiration de la vie de cour que dans Illumination du parc de Versailles à l’occasion du mariage du Dauphin, dans Assemblée des notables présidée par Louis XVI en 1787 ou encore dans Fête donnée à Louveciennes le 2 septembre 1771.

Bien que Moreau, ami de David, fût acquis aux idées des Lumières, on est loin ici du pressentiment politique d’un comte d’Osmond, père de la fameuse comtesse de Boigne, qui fut l’un des rares gentilhommes de la cour à ne pas assister à la cérémonie d’ouverture des états généraux. « C’est que je n’aime pas les enterrements, Madame, et pas plus celui de la monarchie que les autres », expliqua-t-il à Madame Adélaïde, fille de Louis XV, qui, vantant « le beau coup d’œil de la salle », s’étonnait de son absence.

Claire CONSTANS, Musée national du château de Versailles. Les peintures, 2 vol., Paris, RMN, 1995.

William DOYLE, Des origines de la Révolution française, Paris, Calmann-Lévy, 1988.

Ran HALEVI, « États généraux », in François FURET et Mona OZOUF, Dictionnaire critique de la Révolution française, Paris, Flammarion, 1988, rééd. coll. « Champs », 1992.

Hubert METHIVIER, La Fin de l’Ancien Régime, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » no 1411, 1996.

COLLECTIF, La Révolution française et l’Europe (1789-1799), catalogue de l’exposition, Paris, RMN, 1989.

Robert FOHR et Pascal TORRÈS, « Les États généraux », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 16/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/etats-generaux

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Jacques Necker

Necker, banquier genevois établi à Paris, avait exercé les fonctions de directeur du Trésor puis de directeur général des finances de 1777 à 1781…

Marie-Anne-Eléonore de Grave dit Marie-Madeleine Guimard - Jean-Honoré Fragonard

Marie-Madeleine Guimard et le ballet français du XVIIIe siècle redécouverts

L’esprit galant du XVIIIe siècle et ses protagonistes reviennent à la mode dans la seconde moitié du XIXe siècle : les…

Marie-Madeleine Guimard et le ballet français du XVIII<sup>e</sup> siècle redécouverts
Marie-Madeleine Guimard et le ballet français du XVIII<sup>e</sup> siècle redécouverts

Le système métrique décimal

La variété des mesures sous l’Ancien Régime

A la veille de la Révolution, les mesures en usage en France (plus de 800) présentent une très grande…

Le système métrique décimal
Le système métrique décimal
Le système métrique décimal
Le système métrique décimal

La carte de France de 1789

Une organisation administrative désuète

Evénement oublié depuis 1614, la réunion des états généraux (organisée pour trouver de l’argent) est…

Le vandalisme révolutionnaire

La suppression des signes de l'Ancien Régime

La chute de la monarchie le 10 août 1792 entraîna une flambée de violence à l’encontre des symboles…

Le sacre de Charles X

Né à Versailles le 9 octobre 1757, Charles X était le petit-fils de Louis XV, et le frère cadet des rois Louis XVI et Louis XVIII. Jusqu’à son…

Une cour de ferme au XVIIIe siècle

La crise morale d’un artiste

Le tableau intitulé Cour de ferme de Nicolas-Bernard Lépicié (1735-1784) est réalisé à un moment délicat dans la vie…

Le banquet du mariage de Napoléon et Marie-Louise

Un mariage selon l’étiquette

Au faîte de sa puissance, Napoléon divorce d’avec Joséphine et cherche un nouveau « ventre » qui puisse lui assurer…

Les États généraux

La cérémonie d’ouverture des états généraux eut lieu le 5 mai 1789 dans une vaste salle aménagée dans l’hôtel des Menus-Plaisirs, avenue de Paris…

Louis XV sur le champ de bataille de Fontenoy

Une monarchie en crise

Le Salon de 1840 intervient dans un moment de crise du régime. La défiance croissante vis-à-vis du roi Louis-Philippe…