Mac-Mahon, Duc de Magenta.

Mac-Mahon, Duc de Magenta.

Date de création : 1860

Date représentée :

H. : 215

L. : 140

Huile sur toile

© Photo RMN - Grand Palais - G. Blot

http://www.photo.rmn.fr

94DE59714/MV 1946 ter

Mac Mahon, maréchal et duc d'Empire

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Barthélemy JOBERT et Pascal TORRÈS

Maréchal et duc d’Empire

Issu d’une famille d’origine irlandaise, Mac-Mahon est sorti de Saint-Cyr en 1827 avant d’acquérir une brillante réputation de chef militaire lors de la conquête de l’Algérie. Sa carrière s’est accomplie sous le Second Empire, d’abord pendant la guerre de Crimée, où il s’est distingué en s’emparant du bastion de Malakoff le 8 septembre 1855, ce qui a permis la prise de Sébastopol et le succès final de la coalition franco-anglaise contre la Russie. Quatre ans plus tard, il était à la tête d’une partie des armées françaises en Italie. Commandant du deuxième corps d’armée, il remporte sur l’armée autrichienne, en Lombardie, le 4 juin 1859, la victoire de Magenta, ce qui lui vaut d’être élevé par Napoléon III à la dignité de maréchal et duc d’Empire sur le champ de bataille.

Une des dernières œuvres d’Horace Vernet

Ce grand portrait est un des derniers tableaux de cette envergure peints par Horace Vernet, un des artistes les plus en vue de l’époque et spécialiste reconnu de la peinture historique et de la peinture de bataille. Habitué aux commandes officielles, il était l’un des principaux artistes commandités par Louis-Philippe pour le musée de Versailles, notamment pour la galerie des Batailles et les salles d’Algérie. Dès 1824-1826, le jeune peintre avait reçu commande de portraits de maréchaux pour les Tuileries, mettant au point, dans ses portraits de Gouvion Saint-Cyr et de Molitor (Versailles, musée national du Château), une formule de figure en pied « en situation » qu’il reprit souvent par la suite. C’est le cas ici, où il allie le portrait et la peinture militaire : sur le champ de bataille de Magenta, Mac-Mahon franchit une palissade, au milieu des cadavres et à la tête de ses soldats, sur la droite. Le fond de la toile est occupé par la bataille elle-même. Mac-Mahon regarde vers la gauche, la longue vue dans sa main droite et la casquette dans sa main gauche, dans un mouvement simple et une pose volontairement vivante et spontanée.

Mac-Mahon incarne pour beaucoup les équivoques de la IIIe République naissante. Bien que succédant à Thiers en 1873 à la présidence de la République, il s’est en réalité efforcé de préparer les conditions d’une restauration monarchiste. La division entre orléanistes et légitimistes a eu finalement raison de ce projet. Sa démission en 1879 symbolise la victoire définitive du camp républicain, après la majorité qu’elle parvient à conserver aux élections de 1877 et celle qu’elle conquiert au Sénat en 1879.
La légende du portrait ne doit cependant pas induire en erreur : c’est le militaire victorieux, le maréchal d’Empire que Vernet a représenté, et non l’homme politique dont le destin était encore voilé au moment où le tableau fut peint.

Jean-Paul BERTAUD et William SERMAN Nouvelle histoire militaire de la France, 1789-1919 Paris, Fayard, 1998.Gabriel de BROGLIE Mac Mahon Paris, Perrin, 2000.Jean TULARD (dir.) Dictionnaire du Second Empire Paris, Fayard, 1995.Horace Vernet, 1789-1863 catalogue de l’exposition, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, mars-juillet 1980.

Barthélemy JOBERT et Pascal TORRÈS, « Mac Mahon, maréchal et duc d'Empire », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 01/02/2023. URL : histoire-image.org/etudes/mac-mahon-marechal-duc-empire

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Louis-Philippe inaugure la galerie des Batailles

Après le mariage du prince royal, le duc d’Orléans, Louis-Philippe inaugure solennellement le musée de Versailles en 1837. Dès 1833, influencé par…

LOUIS XIV REÇOIT LE GRAND CONDÉ DANS LE GRAND ESCALIER DE VERSAILLES APRÈS SA VICTOIRE DE SENEFFE EN 1674

Louis XIV reçoit le Grand Condé dans le Grand Escalier de Versailles après sa victoire de Seneffe en 1674

La gloire par les armes

Charles Doërr est l’élève de Léon Cogniet (1794-1880), peintre de scènes historiques dont l’influence est indéniable au…

La bataille de la Marne : l'infanterie au combat

1914, la guerre des plans

La bataille de la Marne est une série d’affrontements à l’est de Paris, se déroulant pour l’essentiel entre le 6 et le 9…

La bataille de la Marne : l'infanterie au combat
La bataille de la Marne : l'infanterie au combat
La bataille de Valmy, 20 Septembre 1792.

La bataille de Valmy

La bataille de Valmy fut remportée le 20 septembre 1792 par l’armée française commandée par Dumouriez et Kellermann sur l’armée coalisée commandée…

Portrait du duc de Villars Rigaud Hyacinthe (1659-1743) ,  peintre

Portrait du duc de Villars

Le duc de Villars, maréchal de France

Ce tableau est regardé comme la copie, une dizaine d’années plus tard, d’un premier portrait réalisé en 1704…

Episode de la bataille navale de Navarin

Episode de la bataille navale de Navarin

Navarin et la question de Grèce

L’ensemble de l’Orient méditerranéen était, au début du XIXe siècle, possession de l’Empire ottoman. Mais le…

Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz.

Verdun

La guerre de 1914-1918 a fortement marqué les peintres comme la grande majorité des artistes et intellectuels de l’époque. Qu’ils soient mobilisés…

CADAVRE DANS LES BARBELÉS.

Le corps des morts

Les eaux-fortes présentées ici appartiennent à un cycle de gravures intitulé « La Guerre » et réalisé par Otto Dix en 1924. Il s’agit de cinq…

Le corps des morts
Le corps des morts
Le corps des morts

Guerre de Vendée

A l’automne 1793, la Terreur, institution administrative et judiciaire décrétée par la Convention nationale pour épurer le pays de ses ennemis…

Episode du siège de Rome : prise du bastion n° 8 à la porte de San Pancrazio, le 30 juin 1849

Malgré la promulgation d’une constitution libérale en mars 1848, la popularité du pape Pie IX ne résista pas à son refus de rompre avec l’Autriche…