Affiche de l'exposition

Affiche de l'exposition " Rodin "" au pavillon de l'Alma, 1900.

Lieu de conservation : musée Rodin (Paris)
site web

Date de création : 1900

Date représentée : 1900

H. : 0

L. : 0

Reproduction d'une lithographie d'Eugène Carrière

© Musée Rodin, Paris

http://www.musee-rodin.fr

L'exposition “ Rodin ” au pavillon de l'Alma (1900)

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Frédérique LESEUR

En marge de l’Exposition
En 1900, Rodin organisa sa première grande rétrospective personnelle à Paris, place de l’Alma, en marge de l’Exposition universelle. Il souhaitait montrer son œuvre sous toutes ses formes : sculptures en matériaux variés (bronze, marbre et surtout plâtre), dessin (aquarelles, encre brune, pointe sèche), œuvres agrandies ou réduites, multipliées ou fragmentées, aux points de vue multipliés (au mur, les photographies d’Eugène Druet proposent au visiteur un autre regard sur les sculptures exposées). Pour organiser cette exposition, Rodin reçut le soutien financier de banquiers amateurs d’art et le concours amical d’artistes pour la rédaction du catalogue : Jean-Paul Laurens, Claude Monet, Albert Besnard et Eugène Carrière, qui réalisa également sa couverture et l’affiche.

Un portrait symboliste
Parmi les indications pratiques qui couvrent une large partie de l’affiche, on note l’imprécision de la date de clôture de cette exposition, que Rodin avait rêvée permanente, et la gratuité des visites dominicales selon la tradition des Expositions universelles. L’affiche est ornée d’une lithographie d’Eugène Carrière représentant Rodin en train de modeler une variante du Réveil. Le sculpteur, dont le front se détache dans l’obscurité, lève les yeux vers la figure ascendante que modèlent ses mains imposantes, au premier plan. La forme de glaise naissante s’anime comme sous la force du regard de son créateur, qu’elle fascine et domine déjà. Le langage symboliste d’Eugène Carrière célèbre un Rodin-Pygmalion qui accède par cette représentation au statut d’artiste mythique.

Une communauté d’esprit
Eugène Carrière réalisa d’autres portraits de son ami et recourut toujours à ce sfumato qui donnait aux visages une expression rêveuse ou mélancolique, manière caractéristique que de nombreux critiques comparaient à l’inachèvement volontaire des portraits en marbre de Rodin. Au-delà de cette proximité artistique, les deux hommes travaillaient depuis les années 1880 dans une étroite communion d’esprit, échangeant régulièrement œuvres et correspondances. Pour Rodin, cette manifestation officielle (inaugurée par le ministre Georges Leygues) représentait la consécration de sa carrière, mais aussi une revanche sur le camouflet subi en 1898 lors du refus du Monument à Balzac. En attribuant à Carrière le soin de son portrait, le sculpteur invitait le peintre à partager avec lui un peu de la célébrité internationale conquise en 1900 et scellait publiquement l’amitié qui les unissait depuis de nombreuses années.

Antoinette Le NORMAND-ROMAIN (dir.) Rodin en 1900, L’exposition de l’Alma musée Rodin/RMN, 2001. Rodolphe RAPETTI (dir.) Eugène Carrière 1849-1906 Musées de Strasbourg/RMN, 1996.Ruth BUTLER Rodin, La solitude du génie Paris, Gallimard/musée Rodin, 1998.Trad.De l’anglais par Dennis Collins.1ère édition Rodin.The Shape of Genius , Londres, Yale University Press, 1993.Rose-Marie MARTINEZ Rodin, l’artiste face à l’Etat Paris, nouvelles éditions Séguier, 1993.Alain BEAUSIRE Quand Rodin exposait musée Rodin, Paris, 1988. L’œuvre de Rodin Paris, Pavillon de l’Alma, Société d’édition artistique, 1900.Introduction et catalogue par Arsène Alexandre.Préfaces de Eugène Carrière, Jean-Paul Laurens, Claude Monet et Albert Besnard.

Frédérique LESEUR, « L'exposition “ Rodin ” au pavillon de l'Alma (1900) », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 04/12/2022. URL : histoire-image.org/etudes/exposition-rodin-pavillon-alma-1900

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Jaurès orateur

Un orateur hors du commun

Leader socialiste et député de 1885 à 1889 puis de 1893 à 1898 et de 1902 à 1914, Jaurès fut sans nul doute un des…

Jaurès orateur
Jaurès orateur
Jaurès orateur

Le comte Robert de Montesquiou

A la fin du XIXe siècle, le portrait mondain, qu’il soit peint ou sculpté, suscite un engouement considérable. Reflet de la situation sociale de…
Portrait mythologique de la famille de Louis XIV

Portrait mythologique de la famille de Louis XIV

Un ambitieux portrait mythologique

On ignore qui commande cette grande toile au peintre Jean Nocret, mais des témoins contemporains expliquent qu…

Madame Roland et l'engagement politique des femmes sous la Révolution

Les salons féminins au XVIIIe siècle

Nés au XVIIe siècle, les salons particuliers tenus par des femmes se multiplient au siècle…

Tocqueville, historien et visionnaire

Magistrat sous la Restauration, Alexis de Tocqueville (Paris, 1805-Cannes, 1859) fut chargé d’une mission d’information aux Etats-Unis et publia à…

L’abbé Grégoire, prêtre et révolutionnaire

Le portrait d’un « prêtre citoyen »

Né en 1750 près de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) dans une famille de modestes artisans ruraux, Henri-Baptiste…

Portrait de la comédienne Harriet Smithson

Ophélie en 1827 à l’Odéon

La comédienne irlandaise Harriet Smithson (1800-1854) fait sa première apparition sur scène en 1815 au Crow Street…

Lafayette (de), Madame, comtesse de La Fayette Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand II (dit) Michel Odieuvre, éditeur // album Louis-Philippe

La comtesse de La Fayette

Le portrait perdu d’une précieuse

Fils du peintre flamand Ferdinand Elle, célèbre portraitiste naturalisé sous le règne de Louis XIII, Louis Elle…

Louis XVI en roi citoyen

Petit-fils de Louis XV auquel il succéda en 1774, Louis XVI n’était guère préparé à assumer la royauté. Imperméable aux idées nouvelles en dépit d…

Le Prince Napoléon (1822-1891)

Le prince Napoléon, surnommé « Plon-Plon » par son entourage, était le fils de Jérôme, roi de Westphalie, et de sa seconde épouse, la princesse…