Ratapoil et Casmajou

Ratapoil et Casmajou

Ce bon Mr Ratapoil...

Ce bon Mr Ratapoil...

Le Ratapoil

Le Ratapoil

Le Ratapoil.

Le Ratapoil.

Ratapoil et Casmajou

Ratapoil et Casmajou

Date de création : 1850

Date représentée : 1850

H. : 24,7

L. : 21

Membres les plus actifs de la Société philanthropique du six décembre : portraits dessinés d'après nature et réellement frappans.Planche 6 de la série Actualités, Le Charivari, 11 octobre 1850. Lithographie

© Cliché Bibliothèque Nationale de France

Pl. 6 s. Actualités, Le Charivari, 11 octobre 1850

Ratapoil

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Robert FOHR

C’est dans le climat politique tendu qui précéda le coup d’Etat du 2 décembre 1851, à la suite duquel Louis-Napoléon Bonaparte devint président de la République (le Second Empire ne sera proclamé que le 2 décembre 1852), que Daumier eut l’intuition géniale du “ colonel Ratapoil ”, sorte de demi-solde, d’agent de propagande, de provocateur et d’espion au service de la cause bonapartiste. L’invention de ce personnage se rattache en effet à toute une campagne de caricatures antibonapartistes suscitée dès 1848 par les républicains, inquiets de l’ascension politique puis de l’omniprésence dans la vie publique du neveu de l’empereur Napoléon Ier.

Le type du personnage de Ratapoil apparaît clairement le 28 septembre 1850 dans une lithographie des Actualités du Charivari, intitulée Protestation d’un membre de la Société du 10 Décembre : cette société, dite d’abord “ Comité napoléonien ”, avait été créée en 1849 par le préfet de police de Paris pour lutter contre les républicains et servir le coup d’Etat bonapartiste. Le héros reçoit son aspect quasi définitif et le nom qui devait faire sa célébrité le 11 octobre 1850, dans la première des lithographies étudiées ici, Ratapoil et Casmajou… : échangeant un regard complice, les deux “ décembrards ” semblent poser comme pour une entrée en scène. Ratapoil reparaît ensuite dans une vingtaine de planches inspirées des événements politiques, dont la publication s’échelonne jusqu’à la fin du mois de novembre 1851, c’est-à-dire à la veille du coup d’Etat, et qui constituent donc autant de mises en garde contre les manœuvres bonapartistes. Dans la planche du 20 juin 1851, Ce bon Mr Ratapoil leur a promis..., notre héros, qui vient de faire signer une pétition à un couple de paysans naïfs, s’esquive à l’arrière-plan, silhouette distinguée et rassurante. Vingt ans plus tard, Ratapoil allait ressurgir dans trois lithographies datées du 24 octobre, du 11 novembre 1871 et du 3 juillet 1872 : il incarnait alors la défaite du Second Empire. Quant à la statuette en terre crue que Daumier exécuta sur le même sujet, elle ne lui servit pas – contrairement aux bustes de parlementaires de 1831-1834 – de modèle pour ses lithographies. Elle ne fut modelée en effet qu’après la parution des premières planches, en mars 1851.

Rendant visite à Daumier le 16 mars 1851, l’historien Jules Michelet vit cette statuette en cours d’exécution. Michelet, dont le cours au Collège de France avait été fermé sur ordre du gouvernement le 23 février précédent, venait remercier Daumier du soutien qu’il lui avait apporté en protestant contre cet acte d’hostilité à l’égard des républicains à travers sa lithographie Le Révérend Père Capucin Gorenflot se chargeant de professer au collège de France un cours d’histoire en remplacement de M. Michelet, parue dans Le Charivari le 24 février. Se faisant l’écho de cette visite dans un récit où il faut évidemment tenter de séparer la vérité de ce qui relève de la pure mise en scène, Arsène Alexandre, le premier biographe de Daumier, rapporte ce propos peut-être apocryphe de Michelet, mais qui nous éclaire assez sur les intentions de l’artiste : “ Ah ! vous avez atteint en plein l’ennemi ! Voilà l’idée bonapartiste à jamais pilorisée par vous ! ” Cette statuette aussi remarquable par sa hardiesse plastique que par sa puissance d’expression, “ c’est, commente en effet Alexandre, la synthèse de l’agent interlope, de l’auxiliaire infatigable de la propagande napoléonienne, provocateur “décembraillard” et assommeur. Pour tout dire d’un mot, c’est Ratapoil ! ” Le personnage de Ratapoil, qui n’apparaît plus sous l’Empire, anticipe et résume donc l’image que va revêtir le nouveau régime impérial aux yeux des républicains : propagande, cynisme, affairisme, absence d’envergure (“ Napoléon le petit ”) en comparaison du Premier Empire, etc.

Daumier 1808-1879 ,catalogue de l’exposition au Grand Palais, 1999-2000.

Robert FOHR, « Ratapoil », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 26/06/2022. URL : histoire-image.org/etudes/ratapoil

Anonyme (non vérifié)

Les "Rastapoils" étaient le surnom des poilus du 129° Régiment d'Infantarie (crée en 1811) sous le commandement du colonel Weiller (1917-1920) qui composa la musique de "la marche de Rastapoils" sur des paroles guerrières de sergents Charpentier & Gracieux.
Je suis en possession de la partition qui me vient de mon poilu d'aïeul qui servit, pendant cette guerre, sous ses ordres.
Je peux vous faire parvenir, si vous le souhaitez, une copie de ce document.

lun 06/12/2010 - 16:02 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Mon grand-oncle a servi dans ce régiment, je serais enchantée de recevoir cette partition.
Merci

stephane.sannier@voila.fr

lun 24/01/2011 - 11:16 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860

La fête impériale

Sous le Second Empire, Napoléon III s’entoure d’une cour animée par Eugénie de Montijo, devenue son épouse en janvier 1853. Jugée…

Ratapoil

C’est dans le climat politique tendu qui précéda le coup d’Etat du 2 décembre 1851, à la suite duquel Louis-Napoléon Bonaparte devint président de…

Ratapoil
Ratapoil
Ratapoil
Ratapoil

Le boulangisme et les autres tendances politiques

Le général Boulanger, né du « désir des masses » ?

La courte période boulangiste a été marquée par quelques coups d’éclat publics qui étaient la…

Le boulangisme et les autres tendances politiques
Le boulangisme et les autres tendances politiques
Le boulangisme et les autres tendances politiques
Le boulangisme et les autres tendances politiques

La légende dorée de Napoléon

Durant la monarchie de Juillet, une flambée de bonapartisme se fit jour, encouragée par la politique de rassemblement national de Louis-Philippe.…

La légende dorée de Napoléon
La légende dorée de Napoléon

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851

Deuxième République, Second Empire

Le 2 décembre 1851, le président de la IIe République, démocratiquement élu en décembre 1848, s’empare du…

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851
Le coup d'Etat du 2 décembre 1851
Le coup d'Etat du 2 décembre 1851

Les inondations en France sous le Second Empire

Durant le XIXe siècle, la France a connu de multiples catastrophes naturelles, notamment les crues des grands fleuves. La Seine et la Loire ont…

Les inondations en France sous le Second Empire
Les inondations en France sous le Second Empire

L'Empereur et l'Impératrice reçus chez le sénateur-comte Mimerel

En 1867, le prestige du régime impérial est déjà fort terni, en France comme à l’étranger. À partir de 1865, l’autorité de l’empereur décline : il…

Le boulangisme

Le général Boulanger et la crise de la république naissante

La chute de Napoléon III à Sedan, le 2 septembre 1870, entraîne la France dans une…

Le boulangisme
Le boulangisme
Le boulangisme
Le boulangisme

Création de la Légion d'honneur

Les distinctions avaient été supprimées en 1791. Une fois au pouvoir, Bonaparte décida de créer un ordre national pour récompenser le mérite civil…

Grandes inondations de 1856

Grandes inondations de 1856

Au cours du XIXe siècle, l'inondation est le cataclysme naturel le plus souvent représenté dans l'imagerie d'actualité. Moins dévastatrice que les…