Kan Gao, Chinois de Cayenne.

Kan Gao, Chinois de Cayenne.

Date de création : 1821

Date représentée : 1821

H. : 220

L. : 142

Huile sur toile

© Photo RMN - Grand Palais - G. Blot

http://www.photo.rmn.fr

00DE30786/MV 6701

Kan Gao, Chinois de Cayenne

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Robert FOHR

Au XVIIIe siècle, la Guyane occupait une position stratégique comme base de mouillage des vaisseaux corsaires. On entreprit d’assainir la région pour y développer des plantations, mais le ministre Choiseul, qui envoya en 1763 14 000 colons dont 10 000 périrent rapidement, puis le gouverneur Victor Malouet, qui voulut appliquer les techniques hollandaises de culture des terres basses, échouèrent dans leurs tentatives de mise en valeur agricole. Les révolutionnaires inventèrent la déportation au bagne et reprirent, sans mieux réussir, le projet de colonisation agricole. Le bagne fut fermé en 1819 par le ministre de la Justice Barbé de Marbois qui était lui-même un ancien déporté victime du 18 Fructidor. Le congrès de Vienne ayant interdit la traite, il n’était plus possible de se procurer de la main-d’œuvre en provenance d’Afrique. Des Chinois furent alors introduits pour créer de nouvelles plantations.

Dans les Explications des gravures au trait de quelques tableaux de P.-L. De Laval, peintre d’Histoire par C.-A. de Laval, Paris, 1858, nous pouvons lire : « Kan-Gao était le chef des soixante Chinois amenés à Paris en 1821 par le capitaine de vaisseau Philibert, et qui ont été transportés à Cayenne pour y cultiver le thé. / Tout dans ce tableau est chinois ; le personnage, les vêtements et tous les accessoires sont faits d’après nature, et la vue des côtes qu’on aperçoit dans le lointain est conforme aux dessins relevés sur les lieux par l’un des officiers de l’expédition. / Kan-Gao est représenté sur une terrasse. Il est vêtu d’une espèce de blouse de crêpe de Chine rose, d’un jupon de soie blanche orné de dessins de diverses couleurs peints à la main ; son pantalon et ses bas sont de coton blanc, et ses souliers sont un tissu de paille et d’étoffe ; son bonnet est de soie noire ouvragée de même couleur ; son parasol est en papier peint, entremêlé de soies de diverses couleurs. »

Elève de Forestier et de Girodet, peintre de grands décors religieux et profanes (château de Compiègne, églises Saint-Louis à Versailles, Saint-Leu-Saint-Gilles à Paris, etc.), Delaval était aussi un portraitiste reconnu. Indice d’un intérêt nouveau pour l’exotisme qui avait déjà fait florès au XVIIIe siècle, ce portrait, peint lors d’un séjour effectué par Kan-Gao à Paris pour y être instruit, fut unanimement célébré par la critique comme remarquable, tant sous le rapport du coloris que sous celui de l’exactitude du costume et des accessoires. Car, en plus de l’exotisme de la représentation, Delaval usa ici de ce que l’on pourrait appeler un exotisme technique : le portrait du « Chinois de Cayenne » est en effet entièrement exécuté avec des pigments venus de Chine. On peut voir aujourd’hui dans cette œuvre comme un premier témoignage de l’émergence, dans la France de la Restauration, d’un art d’inspiration coloniale.

Densie BOUCHE et Pierre PLUCHO Histoire de la colonisation française Paris, Fayard, 1991.Annie REY-GOLDZEIGUER, Jean MEYER Histoire de la France coloniale T.1 : La conquête Paris, A.Colin col.Agora, 1996.Serge MAM-LAM-FOUCK La Guyane française au temps de l'esclavage, de l'or et de la francisation (1802-1946) Petit-Bourg (Guadeloupe), Ibis rouge, 1999.Serge MAM-LAM-FOUCK Histoire générale de la Guyane française des débuts de la colonisation à l'aube de l'an 2000 : les grands problèmes guyanais, permanence et évolution Kourou, Ibis-Rouge, 1996.

Robert FOHR, « Kan Gao, Chinois de Cayenne », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 16/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/kan-gao-chinois-cayenne

Anonyme (non vérifié)

bel article dommage que ce chinois de Cayenne n'y mis jamais les pieds.
https://books.google.fr/books?id=TbZfAAAAcAAJ&pg=PA17&dq=kan+gao+chinois+de+cayenne&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiO8a3VxJTlAhWSx4UKHQ4NAb0Q6AEITTAE&fbclid=IwAR3mmDgPm8iFZlywyuWQ9jw65HPDdp5IIa43iBJUmkDjZZy5itWv8AcIajc#v=onepage&q=kan%20gao%20chinois%20de%20cayenne&f=false

ven 11/10/2019 - 18:15 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Révoltes armées d'esclaves en Guyane

La région des Guyanes, et particulièrement la colonie hollandaise qui rassemble près de 50 000 esclaves, se caractérise par des révoltes…

Révoltes armées d'esclaves en Guyane
Révoltes armées d'esclaves en Guyane
Révoltes armées d'esclaves en Guyane
Révoltes armées d'esclaves en Guyane

La représentation d'une société coloniale complexe

Un peintre rémois aux Antilles

Rares sont les exemples aux Antilles d’œuvres peintes aussi anciennes que ce pastel représentant Quatre femmes…

"A la gloire de l'Empire colonial"

Les expositions universelles, depuis la première, à Londres, en 1851, ont été pour tous les pays organisateurs l’occasion de manifester leur…

La case, ancrage symbolique du Cahier d'un retour au pays natal d'Aimé Césaire

Cette petite construction, précaire, au bord de l’océan, est typique de l’habitat des « 50 pas géométriques ». Cette zone est une bande de…

Le rétablissement de l'esclavage en Guyane (1802)

Les « nouveaux citoyens » de Guyane replongés dans l’esclavage.

L’abolition de l’esclavage, votée par la Convention en 1794 n’a pas touché toutes…

Le rétablissement de l'esclavage en Guyane (1802)
Le rétablissement de l'esclavage en Guyane (1802)
Le rétablissement de l'esclavage en Guyane (1802)
Le rétablissement de l'esclavage en Guyane (1802)

Ali Ben Ahmed, calife de Constantine, lors de la conquête française de l'Algérie

Les yeux tournés vers l’Orient.

Depuis 1830, le pays s’est lancé dans la conquête de l’Algérie. Inaugurée par Charles X, poursuivie par Louis-…

Madagascar. 1925. Travail d'écriture en plein air

Madagascar dans les années 1920 : l'intérêt croissant pour cette terre de missions, d'explorations et d'aventures

Depuis la loi de 1896, Madagascar…

Représentation d'un village togolais à l'Exposition coloniale

Le Togo, une colonie exposée en 1931

A l’instar du Cameroun, le Togo faisait partie des territoires d’Afrique placés par la Société des Nations…

Le général Marchand

De la « Mission Congo-Nil » à la Grande Guerre

La politique française d’expansion impérialiste en Afrique noire, engagée dès le second Empire, s’…

Le général Marchand
Le général Marchand

Pigments de Léon Gontran Damas

L’école coloniale française promeut une petite partie de la jeunesse colonisée afin de l’assimiler et d’en faire la future élite destinée à…

Pigments de Léon Gontran Damas
Pigments de Léon Gontran Damas