Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.

Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.

Ossian évoque les fantômes au son de la harpe.

Ossian évoque les fantômes au son de la harpe.

L'apothéose des héros français morts pour la patrie pendant la guerre de la Liberté.

L'apothéose des héros français morts pour la patrie pendant la guerre de la Liberté.

Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.

Ossian unit Oïna-Morul et Thormod.

Date représentée :

H. : 22 cm

L. : 19 cm

peinture à l'huile, carton, toile, matériaux collés l'un à l'autre

© Photo RMN - Grand Palais - H. Lewandowski

http://www.photo.rmn.fr

95DE20795/RF 2964

Le mythe d’Ossian

Date de publication : Octobre 2005

Auteur : Anne-Marie THIESSE

Le mythe d'Ossian

Le mythe d'Ossian

En 1761, le jeune poète James MacPherson publie Fingal, une épopée qui, selon lui, a été composée par Ossian, barde écossais du IIIe siècle de notre ère. MacPherson dit avoir traduit du gaélique cette épopée, retrouvée à partir de collectes de chants populaires dans les Highlands et les îles écossaises. Bien que des controverses éclatent rapidement sur l’authenticité de l’épopée, une vague d’ « ossianophilie » déferle sur toute l’Europe.

L’univers ossianesque est un grand motif d’inspiration pour les écrivains et les peintres à l’aube du romantisme, comme en témoignent les tableaux présentés.

L’Europe du classicisme ne se connaissait d’autres sources culturelles que gréco-latines. Avec la publication des chants épiques attribués à Ossian commence un vaste mouvement de découverte d’un autre patrimoine culturel, hérité des ancêtres « barbares » des Européens, les Celtes, Germains et Vikings.

Fingal et l’épopée Temora publiée par MacPherson en 1763 sont présentées comme une Iliade et une Odyssée calédoniennes, et le barde aveugle Ossian qui s’accompagne d’une harpe celtique comme un Homère nordique. Ces épopées ne chantent pas seulement les exploits guerriers de héros valeureux : on y trouve aussi une exaltation des paysages embrumés et des ciels tourmentés, une expression du sentiment amoureux qui s’accordent à la sensibilité du XVIIIe siècle finissant et annoncent le romantisme.

Werther, le héros du roman de Goethe, déclare qu’ « Ossian a remplacé Homère dans son cœur » et qu’il découvre avec délices « les promenades sur la lande balayée par le vent de tempête qui conduit dans les brumes et sous la lueur obscure de la lune les esprits des ancêtres ».

Comme Werther, la jeunesse européenne se prend de passion pour les épopées ossianesques. L’un des plus grands ossianophiles est Napoléon Bonaparte. Il commande plusieurs tableaux sur les thèmes des épopées à Gérard, Girodet et Ingres pour décorer ses appartements ou ceux de Joséphine.

Si les principes de composition sont encore très classiques, on voit s’esquisser une nouvelle esthétique (plis vaporeux, figures fantasmagoriques et ciels de tempête) préfigurant le style romantique. À travers la référence à Ossian s’effectue le passage de l’histoire et de la mythologie gréco-latines à des références celtiques, qu’on retrouve par exemple dans Les Martyrs de Chateaubriand (dont la prêtresse Velléda évoque les vierges ossianesques).

Le plus étonnant de ces tableaux est celui qui fait entrer directement Bonaparte et ses officiers dans l’épopée. Il s’intitule Ossian recevant les héros français. Girodet, qui a réalisé cette peinture pour la salle à manger de la Malmaison, lui a donné un long commentaire explicatif. On y apprend que l’aigle s’enfuit devant le coq qui symbolise « le Génie de la France » et qu’Ossian embrasse Desaix tandis que Kléber tend une main à Fingal, le guerrier fils d’Ossian, en signe d’alliance. Les généraux Dampierre, Dugommier, Championnet, Joubert, Desaix, etc., sans oublier le Premier consul, figurent sur le tableau…

Les publications de MacPherson ont joué un rôle fondamental dans le passage vers l’esthétique romantique. Elles ont inspiré dans toute l’Europe, et notamment en Allemagne, des créations littéraires se référant aux chansons et poésies populaires, comme la célèbre ballade Lenore de Gottfried Bürger. À leur suite se sont multipliées aussi les publications d’épopées reconstituées à partir de collectes de chants populaires, comme le Kalevala finnois (publié par Elias Lönnrot en 1835) ou l’épopée armoricaine du Barzaz-Breiz (publié en 1839 par Théodore Hersart de La Villemarqué).

La celtomanie engendrée par les épopées ossianesque a donné lieu à la création sous l’Empire, en 1805, de l’Académie celtique, société savante qui voulait retrouver dans la culture populaire les vestiges des croyances de « nos ancêtres les Gaulois ». À cette occasion a été esquissé le premier questionnaire ethnographique sur les coutumes et traditions populaires en France.

COLLECTIF, La Légende d’Ossian illustrée par Girodet, catalogue de l’exposition du même nom organisée par les musées de Montargis, Montargis, musée Girodet, 1988.

Denise GLUCK, « Ossian et l’ossianisme », dans Hier pour demain, arts, tradition et patrimoine, catalogue de l’exposition du Grand Palais, Paris, Réunion des musées nationaux, 1980.

Paul VAN THIEGHEM, Ossian en France, Paris, Rieder, 1917.

Anne-Marie THIESSE, « Le mythe d’Ossian », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 05/07/2022. URL : histoire-image.org/etudes/mythe-ossian

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le mythe d’Ossian

En 1761, le jeune poète James MacPherson publie Fingal, une épopée qui, selon lui, a été composée par Ossian, barde écossais du IIIe

Le mythe d’Ossian
Le mythe d’Ossian
Le mythe d’Ossian

Louis XIV couronné par la Victoire

La guerre de Hollande (1672-1678) menée par Louis XIV contre les Provinces-Unies (les Pays-Bas actuels) relève de plusieurs causes, mais la…

Le mythe de la pétroleuse

Naissance des « pétroleuses »

Durant la « Semaine sanglante », tant pour des raisons symboliques que pour des motivations tactiques, la Commune…

Le mythe de la pétroleuse
Le mythe de la pétroleuse

Le concours du Prix de Rome

L’histoire du prix de Rome de peinture

Institué en 1663 afin de sélectionner les artistes qui seraient admis à séjourner à l’Académie de France à…

Le concours du Prix de Rome
Le concours du Prix de Rome
Le concours du Prix de Rome
Le concours du Prix de Rome

Alexandre dans la tente de Darius

Ce tableau a été peint, vraisemblablement, à la fin de l’année 1660. Charles Le Brun logeait à Fontainebleau, à proximité du roi, et Louis XIV «…

Le mythe du soldat-laboureur

Un mythe tenace, transmis par des chansons, des vaudevilles et des gravures, prétend qu’après avoir combattu en héros dans les armées…
Méphistophélès dans les airs - Eugène Delacroix

Faust, la représentation du mythe par Delacroix

Le Faust de Goethe au tournant du Sturm und Drang et du romantisme

Delacroix, chef de file des peintres romantiques français, est un artiste aux…

Faust, la représentation du mythe par Delacroix
Faust, la représentation du mythe par Delacroix
Faust, la représentation du mythe par Delacroix
Faust, la représentation du mythe par Delacroix
Expédition d'Egypte sous les ordres de Bonaparte

L’Expédition d’Égypte

En 1798 la France et l’Angleterre, dont la suprématie navale s’accroît, sont en guerre. La paix de Campoformio encourage Bonaparte, général des…

L’Expédition d’Égypte
L’Expédition d’Égypte
Portrait mythologique de la famille de Louis XIV

Portrait mythologique de la famille de Louis XIV

Un ambitieux portrait mythologique

On ignore qui commande cette grande toile au peintre Jean Nocret, mais des témoins contemporains expliquent qu…

L'allégorie sous le Consulat

Après le coup d’Etat des 18 et 19 brumaire an VIII (9-10 novembre 1799), qui transformait la République française, jusqu’alors gouvernement…

L'allégorie sous le Consulat
L'allégorie sous le Consulat
L'allégorie sous le Consulat