Aller au contenu principal
L'Encyclopédie. Papeterie, planche 13

L'Encyclopédie. Papeterie, planche 13

L'Encyclopédie. Papeterie, planche 10

L'Encyclopédie. Papeterie, planche 10

L'Encyclopédie. Papeterie, planche 13

L'Encyclopédie. Papeterie, planche 13

Date de création : 1762

Date représentée :

H. : 55 cm

L. : 32,5 cm

L'Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et d'Alembert, Tome V

Domaine : Livre

© Ministère de la Culture - Médiathèque du patrimoine et de la photographie, Dist. GrandPalaisRmn / image GrandPalaisRmn

Lien vers l'image

16-522585

Planches de l’Encyclopédie

Date de publication : Février 2013

Auteur : Pascal DUPUY

Composés de quelque 60 000 articles, les dix-sept volumes de textes de l’Encyclopédie s’accompagnent de onze volumes de planches. Des illustrations qui proviennent de sources diverses. Certaines sont directement tirées de l’Encyclopédie en langue anglaise de Chambers qui a été à l’origine du projet encyclopédique de Diderot et d’Alembert ; d’autres viennent des volumes annuels de L’Histoire et mémoires de l’Académie des Sciences. Mais de manière plus systématique, elles sont dans leur grande majorité issues de la collection de dessins et de gravures rassemblée au cours d’un demi-siècle par l’Académie des sciences pour sa propre Description des Arts et Métiers.

Ces procédés relèvent des pratiques éditoriales de l’époque, qui oscillent entre pillage et plagiat. Toutefois, si les estampes récupérées par des graveurs indélicats servaient de base aux descriptions à venir, les planches furent aussi retravaillées en fonction des connaissances techniques nouvelles ou du discours que l’on voulait mettre « en lumière ». L’ensemble de ce corpus gravé, soigneusement vérifié dans les ateliers et les manufactures, constitue un précieux témoignage visuel sur les gestes techniques des ouvriers, le fonctionnement des ateliers et surtout les machines alors en usage.

Dans ces deux planches (10 et 13) issues du chapitre « Papetterie » (tome V), Louis-Jacques Goussier (1722-1799), de manière traditionnelle, figure dans une vignette supérieure un atelier avec ses ouvriers anonymes, hommes et femmes, plongés dans leur labeur. La partie inférieure de la planche, en une sorte de grossissement de la focale, s’attache quant à elle à représenter les détails techniques de la machinerie employée.

La planche 10 montre ainsi l’atelier où l’on « ouvre », c’est-à-dire travaille le papier. On y distingue l’ouvreur (fig. 1), le leveur (fig. 2) et le piquet ou le chevalet (fig. 3), soit quelques-uns des ouvriers qui participent à la fabrication du papier. Cette vignette s’accompagne d’une vue en élévation et d’un plan de la presse et de la cuve qu’ils utilisent.

La planche 13 montre une papetière en train d’éplucher le papier (fig. 1), une autre qui le lisse (fig. 2), une toute jeune fille qui le plie (fig. 3), une compteuse qui l’assemble (fig. 4) et enfin le salleran qui le presse (fig. 5). Le bas de la planche représente une presse mécanique en élévation et en plan.

Louis-Jacques Goussier fut l’artisan principal des volumes d’illustrations de l’Encyclopédie, fournissant plus de 900 planches sur les 2885 qui composent l’ensemble. Formé à l’enseignement des mathématiques, dessinateur autodidacte, Goussier mène une véritable enquête dans les ateliers et les manufactures afin de s’assurer que ses dessins sont fidèles à la réalité, ce qui lui vaudra d’être mentionné dans le Discours préliminaire à l’Encyclopédie par d’Alembert qui y évoque ses connaissances et son intelligence « dans toutes les parties des Mathématiques & de la Physique, et à qui cet Ouvrage a beaucoup d’autres obligations ».

Ces planches mettent essentiellement en scène la production elle-même, et les ouvriers représentés ne sont là que pour « figurer » un geste ou une action souvent unique. Rien n’évoque leurs déplorables conditions de vie et de travail : hommes et femmes sont impeccablement mis, les ateliers sont clairs, ordonnés, propices à la concentration et à une production sereine. Utopiques mais techniquement réalistes, ces planches illustrent avant tout les processus de fabrication manufacturiers et artisanaux dans une volonté d’encourager le progrès et le développement des arts mécaniques et utiles.

Réalisés avec une très grande précision, les plans de coupe et les élévations participent pleinement de cette fascination pour les arts et les sciences propre aux concepteurs de ce monument du savoir du XVIIIe siècle.

Jacques PROUST, « L’image du peuple au travail dans les planches de l’Encyclopédie », in Images du peuple au XVIIIe siècle, Paris, A. Colin, 1973.

Les planches de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert vues par Roland Barthes, catalogue de l’exposition du musée de Pontoise, Paris, Association Les Amis de Jeanne et Otto Freundlich, 1989.

Jean-Louis LIBOIS, « Scénographie des planches de l’Encyclopédie », in L’Encyclopédie et ses lectures, Caen, Éditions de l’École Normale, 1987.

Pascal DUPUY, « Planches de l’Encyclopédie », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 25/05/2024. URL : histoire-image.org/etudes/planches-encyclopedie

Découvrez L'Encyclopédie avec Les Essentiels Littérature, Gallica BNF

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Symbolique et mystique du compagnonnage

Symbolique et mystique du compagnonnage

Des sociétés à secret

La grande variété de la production iconographique compagnonnique tient au fait que les compagnons étaient sinon les…

Symbolique et mystique du compagnonnage
Symbolique et mystique du compagnonnage
Symbolique et mystique du compagnonnage
Effort de guerre et union sacrée

Effort de guerre et union sacrée

La Grande Guerre à l’école

En 1914, à plus de 55 ans, le graphiste et designer Victor Prouvé (1858-1943) est trop âgé pour s’engager dans l’armée…

Effort de guerre et union sacrée
Effort de guerre et union sacrée
Effort de guerre et union sacrée
La Naissance de l'industrie du vélo

La Naissance de l'industrie du vélo

La Compagnie parisienne et Clément et Cie : deux industries pionnières

En 1861, le carrossier et charron parisien Pierre Michaux (1813-1885)…

La Naissance de l'industrie du vélo
La Naissance de l'industrie du vélo
Afficher le risque radioactif dans l’industrie nucléaire des années soixante

Afficher le risque radioactif dans l’industrie nucléaire des années soixante

Au début des années soixante, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) exploite, dans le centre nucléaire de Marcoule (département du Gard), la…

La Mobilisation des femmes

La Mobilisation des femmes

En 1914-1918, pendant que les hommes sont au front, les femmes participent activement à l’effort national. Dans une guerre totale, longue et…

Les Prisonniers de l’an 40

Les Prisonniers de l’an 40

Symboles d’un passé honni

Quand les affiches sur les prisonniers de guerre commencent à fleurir sur les murs des deux zones, en 1941, la France…

La Catastrophe de Courrières (mars 1906)

La Catastrophe de Courrières (mars 1906)

Une catastrophe industrielle à l’heure de la grande presse populaire

Depuis la fin du XIXe siècle, le bassin houiller du Nord-Pas-de-…

Retrousser les manches

Retrousser les manches

Tabula rasa

En juin 1946, la France s’efforce de tourner la page de la guerre. Le sous-secrétariat d’État à l’Information auprès du président du…

Retrousser les manches
Retrousser les manches
L'application des 8 heures

L'application des 8 heures

La loi des 8 heures

La limitation de la durée de la journée de travail à 8 heures constitue l’une des revendications majeures du monde du travail…

Planches de l’<i>Encyclopédie</i>

Planches de l’Encyclopédie

Composés de quelque 60 000 articles, les dix-sept volumes de textes de l’Encyclopédie s’accompagnent de onze volumes de planches. Des…

Planches de l’<i>Encyclopédie</i>
Planches de l’<i>Encyclopédie</i>