La Bouée rouge, Saint-Tropez.

La Bouée rouge, Saint-Tropez.

Auteur : SIGNAC Paul

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1895

Date représentée : 1895

H. : 81

L. : 65

Huile sur toile

© Photo RMN - Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

http://www.photo.rmn.fr

00-007693 / RF1957-12

Saint-Tropez au tournant du XXe siècle

Date de publication : Juin 2012

Auteur : Alexandre SUMPF

La découverte de Saint-Tropez

Explorant régulièrement les bords de mer et les ports de la côte méditerranéenne à bord de son yacht l’Olympia, Paul Signac (1863-1935) découvre Saint-Tropez en 1892. Très vite, il s’attache à ce petit village de pêcheurs et y achète une maison dont il fait rapidement son atelier.
Bientôt fréquenté par de nombreux peintres comme Derain ou Matisse, Saint-Tropez acquiert un début de notoriété. Les toiles que le site inspire, à l’instar de La Bouée rouge, Saint-Tropez (1895), ainsi que la présence d’artistes contribuent en effet à faire connaître le petit port « pittoresque » qui, peu à peu, devient une étape mondaine.
Plus largement, de telles représentations participent à « l’invention de la Côte d’Azur » dans les imaginaires. Lieu authentique de détente, de couleurs, de soleil, d’inspiration et de vie artistiques, Saint-Tropez s’impose ainsi progressivement comme une destination à part entière dans des consciences récemment éveillées aux loisirs et au tourisme.

Vue du port

Structurée par le jeu des contrastes et une habile composition, La Bouée rouge, Saint-Tropez est à la fois lumineuse, dense et joyeuse. Le bleu azur du ciel qui constitue le fond de la scène est comme barré au second plan par la rangée des maisons de couleur ocre, orangée et rose, tons que rappellent par ailleurs les voiles des bateaux.
Plus proche de nous, l’étendue d’eau bleutée qui occupe une large partie du tableau n’est pas uniforme, puisque les reflets des habitations continuent d’en rompre la couleur (de manière nette à droite, plus diffuse à gauche), rejouant ainsi le contraste déjà évoqué.
Au premier plan, la bouée d’un rouge orangé plus soutenu attire le regard et organise la vue de l’ensemble.

Saint-Tropez revisité

Avec La Bouée rouge, Saint-Tropez, Signac signe l’une de ses plus grandes toiles néo-impressionnistes. Théorisée par l’artiste lui-même, l’approche picturale se veut « scientifique », qui ne rend plus l’impression directe, spontanée et première, mais la recrée en atelier à partir d’études. Usant de la division des tons et du « mélange optique » de touches colorées (le mélange des couleurs se faisant uniquement par le regard du spectateur), la technique est ici déjà divisionniste et presque pointilliste.
En traduisant de la sorte l’espace et la lumière, l’artiste donne une représentation inédite et moderne d’un site « traditionnel », serein et paisible. À travers le décalage entre le motif banal et classique de la scène (un petit port où rien ne semble se passer et où rien ne semble devoir changer) et la manière dont il la traite, Signac revisite et réinvente Saint-Tropez.

BOYER Marc, L’invention de la Côte d’Azur. L’hiver dans le Midi, Éditions de l’Aube, 2002.

CACHIN Françoise, Signac, catalogue raisonné de l’œuvre peint, Gallimard, Paris, 2000.

GOUJON Jacques, Cent ans de tourisme en France, éditions du Cherche-Midi, Paris, 1990.

SIGNAC Paul, D’Eugène Delacroix au néo-impressionnisme, Éditions Hermann, Paris, 1898.

Alexandre SUMPF, « Saint-Tropez au tournant du XXe siècle », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 03/10/2022. URL : histoire-image.org/etudes/saint-tropez-tournant-xxe-siecle

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La bataille de Dunkerque

L’Opération Dynamo

Du 20 mai au 3 juin 1940 se déroule la bataille de Dunkerque, appelée également Opération Dynamo, du nom de code que lui…

Le port de Bordeaux

Le dynamisme retrouvé de l’ancienne porte des Antilles

Dans le dernier tiers du XIXe siècle, le port de Bordeaux a connu une période de…

La patrie en danger

En 1798, l’Angleterre demeure l’ennemi principal de la France révolutionnaire. La victoire navale de Nelson à Aboukir, le 13 messidor an VI (1er…

Paris : le port de l'Hôtel de ville

Nouvelles techniques photographiques dans la France du décollage industriel

En 1851, la IIe République est affaiblie par les tensions…

Le port militaire d’Etretat

Protection de l’estuaire de la Seine

Les projets d’aménagement sont nombreux pour des ports le long non des côtes ou le long de sur la Seine. Le…

Réception de la reine Victoria à Boulogne-sur-Mer

Réception de la reine Victoria dans le port de Boulogne

Derrière le décorum, deux puissances conduisent la guerre de Crimée

En juillet 1853 l’expansionnisme de la Russie, justifié par sa vocation à la…

Vue d'une partie du port et des quais de Bordeaux : dit Les Chartrons et Bacalan

Entre 1804 et 1807, le port de Bordeaux connaît une période relativement faste en comparaison des années sombres de la Révolution. Sous la…

Les ports au XVIIIe siècle

L’essor des grands ports français au siècle des Lumières

Le XVIIIe siècle est marqué par la croissance urbaine (le royaume gagne près de…

Les ports au XVIII<sup>e</sup> siècle
Les ports au XVIII<sup>e</sup> siècle
Les ports au XVIII<sup>e</sup> siècle
Les ports au XVIII<sup>e</sup> siècle

Paris : le port de Bercy

Dans la France de l’âge industriel, démocratisation des loisirs et nouvelles classes sociales

Entre le milieu du XIXe siècle et l’aube…

Pêcheurs de coquillages à Antibes - Félix Ziem

Antibes vu par les peintres

La Côte d’Azur et les peintres

A partir de la seconde partie du XIXe siècle, de nombreux peintres français se sont attachés à…

Antibes vu par les peintres
Antibes vu par les peintres