Contre ça ! Votez communiste !

Contre ça ! Votez communiste !

Date de création : 1936

Date représentée : 1936

H. : 0

L. : 0

© ADAGP, © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC

http://www.bdic.fr

L'homme aux couteaux entre les dents, revisité

Date de publication : Janvier 2006

Auteur : Alexandre SUMPF

La Section française de l’Internationale communiste (S.F.I.C.) est née en novembre 1920 de la scission entre socialistes et communistes, lors du congrès de Tours de la S.F.I.O. Entre 1921 et 1933, sauf à de rares moments, le parti communiste français connaît une période d’éclipse électorale et de désaffection militante. Abandonnant avec l’accord de Staline la stratégie de lutte « classe contre classe », les communistes s’engagent alors dans le combat antifasciste. En effet, Hitler s’étant définitivement emparé du pouvoir en Allemagne, Staline, un temps hésitant, accepte la possibilité d’une alliance avec les socialistes et les radicaux-socialistes, partis « bourgeois ». En France, la montée en puissance des ligues d’extrême droite, dont la crise du 6 février 1934 est la manifestation la plus visible, justifie plus encore l’adoption de la « politique de la main tendue » par Maurice Thorez, le dirigeant de la S.F.I.C. Socialistes, communistes et radicaux signent alors des accords électoraux qui leur permettent de remporter largement les élections législatives de 1936 et de former un gouvernement de « Front populaire ».

Plus qu’à son « ancêtre » de 1919, ce « couteau entre les dents » est conçu comme une référence explicite à l’affiche réalisée par H. Petit en 1934, qui représente un Staline impressionnant de bestialité, passablement effrayant. En effet, Cabrol recourt ici au même cadrage pour Hitler, qu’il résume dans un « ça » profondément méprisant et auquel il oppose radicalement le terme « communiste ». Enfin, le manche même du couteau est ici aussi orné de symboles distincts : la tête de mort des Croix-de-feu à gauche, le casque ailé et l’épée des Jeunes Patriotes au centre, la fleur de lis de l’Action française à droite. Cabrol ajoute à la symbolique initiale des thèmes proprement communistes. D’une part, il attire le regard non sur le sang de la lame du couteau, teintée de rouge de manière diffuse, mais sur son fabricant. Ce faisant, l’affichiste dénonce la collusion du grand patronat allemand (Krupp), voire d'une partie du patronat français (De Wendel) avec les nationaux-socialistes. D’autre part, la moustache de Hitler, loin de rappeler des flammèches comme dans le cas de la chevelure de Staline, dessine clairement une aigle impériale allemande. De fait, Cabrol se distingue par le caractère parodique de son dessin : les pupilles rappellent des svastikas, les oreilles et le nez du dictateur nazi sont rouges, ses traits complètement déformés, sa fameuse frange tout à fait exagérée.

La symbolique du couteau entre les dents connaît un succès grandissant en France. La première occurrence revient à Adrien Barrière, qui illustre en 1919 la couverture d’une brochure appelant les Français à voter contre le bolchevisme lors des élections législatives de novembre. En 1934, les Républicains nationaux d’Henri de Kérillis réactivent le symbole en plaçant cette fois le couteau entre les dents non plus d’un bolchevik ivre de sang, mais d’un Staline diabolisé. En 1936, à la veille des élections législatives qui vont donner la victoire au Front populaire, Cabrol, le caricaturiste du Populaire, journal communiste, renoue lui avec le détournement de l’emblème de l’anticommunisme. En effet, dès le début des années 1920, des initiatives locales avaient fait défiler des ouvriers le couteau entre les dents. Ici, il s’agit d’une affiche électorale, comme en témoignent à la fois le slogan, limpide et direct, et la mention possible, en bas à gauche, du candidat de la circonscription où serait placardée l’affiche. Dans un style volontairement caricatural, cette parodie perpétue l’ancrage du symbole du couteau dans l’imaginaire national, tout en dévoilant nettement l’alternative pour les Français : Hitler ou Staline, « national » ou « communiste », barbarie ou Front populaire.

Maurice AGULHON, La République, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », 2 tomes, nouvelle édition augmentée, 1990.Jean-Jacques BECKER et Serge BERSTEIN, Histoire de l’anticommunisme en France, tome I « 1917-1940 », Paris, Orban, 1987.Philippe BUTON et Laurent GERVEREAU, Le Couteau entre les dents : soixante-dix ans d’affiches communistes et anticommunistes (1917-1987), Paris, Chêne, 1989.Pascal ORY (dir.), Nouvelle histoire des idées politiques en France, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », édition revue et augmentée, 1987.René REMOND, Les Droites en France, Paris, Aubier-Montaigne, 1982.Jean-François SIRINELLI (dir.), Les Droites françaises.De la Révolution à nos jours, Paris, Gallimard, coll. « Folio Histoire », 1992.Michel WINOCK, Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Paris, Le Seuil, coll. « Points », 1990.

Alexandre SUMPF, « L'homme aux couteaux entre les dents, revisité », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 04/10/2022. URL : histoire-image.org/etudes/homme-couteaux-entre-dents-revisite

Anonyme (non vérifié)

L'affiche a été faite par le parti communiste et imprimée par leur imprimerie.
D'ailleurs on peut lire sur l'image "Imprimerie spéciale du Parti communiste S.F.I.C. élections législatives 1936" et plus loin "Vu le candidat".

mer 27/10/2010 - 15:38 Permalien
Anonyme (non vérifié)

L'affiche a été réalisée en 1936 dans le cadre d'une campagne électorale pour les postes de députés à l'Assemblée nationale.

Le résultat de ces élections législatives a été l'arrivée au pouvoir d'une coalition de partis de gauche, réunissant socialistes, communistes et radicaux-socialistes, coalition plus connue sous le nom de Front populaire.

mar 11/01/2011 - 12:41 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Quel est l'éditeur de cette affiche , sa tendeance politique et l'adversiare politique dénoncé ?
Et est ce que les signe sur le manche du couteau signifie quelque chose ?
Merci de votre réponse

lun 28/02/2011 - 18:09 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Cher Tilt,

Les réponses à vos questions sont dans le texte de l'étude voire clairement sur l'affiche.

>> Quel est l'éditeur de cette affiche, sa tendance politique
Comme on peut le lire sur l'affiche "Votez communiste", il s'agit du parti communiste français, qui s'appelait alors Section française de l’Internationale communiste (S.F.I.C.).

>> l'adversaire politique dénoncé ?
Il s'agit des ligues d'extrême droite assimilées au nazisme au travers de la figure d'Hitler.

>> Et est ce que les signe sur le manche du couteau signifie quelque chose ?
Oui comme il est dit dans l'étude : "le manche même du couteau est ici aussi orné de symboles distincts : la tête de mort des Croix-de-feu à gauche, le casque ailé et l’épée des Jeunes Patriotes au centre, la fleur de lis de l’Action française à droite."

Benoît

ven 04/03/2011 - 09:38 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Savez-vous quel était le lieu d'affichage de cette affiche ? Merci.

jeu 22/12/2011 - 09:07 Permalien
Anonyme (non vérifié)

salut :) j'aimerais savoir pour quel raison a été fait cette affiche !! merci d'avance

lun 09/01/2012 - 18:43 Permalien
Anonyme (non vérifié)

J'aimerais aussi savoir que résume ce slogan s'il vous plait.
Merci !

jeu 16/02/2012 - 14:37 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Quel est le fabricant du couteau qui est cité dans l'analyse de l'image : "il attire le regard non sur le sang de la lame du couteau, teintée de rouge de manière diffuse, mais sur son fabricant." ??

Merci d'avance

sam 18/02/2012 - 17:18 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour !
Voici quelques réponses aux questions :

>> salut :) j'aimerais savoir pour quel raison a été fait cette affiche !! merci d'avance
Toutes les réponses sont dans les commentaires plus haut ;)

>>J'aimerais aussi savoir que résume ce slogan s'il vous plait.
Le "ça" fait référence à Hitler : "En effet, Cabrol recourt ici au même cadrage pour Hitler, qu’il résume dans un « ça » profondément méprisant et auquel il oppose radicalement le terme « communiste »."

>>Quel est le fabricant du couteau qui est cité dans l'analyse de l'image : "il attire le regard non sur le sang de la lame du couteau, teintée de rouge de manière diffuse, mais sur son fabricant." ??
Le fabriquant du couteau est De Wendel, Krupp et Cie.
"Ce faisant, l’affichiste dénonce la collusion du grand patronat allemand (Krupp), voire d'une partie du patronat français (De Wendel) avec les nationaux-socialistes."

A bientôt,

Anne-Lise

mer 07/03/2012 - 17:45 Permalien
Anonyme (non vérifié)

bonjour pouvez vous appronfondire le slogans quel sentiment veut il inspirer? a quoi veut il inciter les gens? bref quel est son but?
merci d'avance à bientot

mer 28/03/2012 - 11:55 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour
Je passe mon oral d'histoire des arts dans 2 semaines et j'aimerais savoir quel est le message transmit dans cette affiche et pourquoi
vouloir faire passer ce message ?
Je dois aussi expliquer en conclusion comment ce message a-t-il été reçu par les gens ?
Merci.

jeu 19/04/2012 - 12:30 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour, savez vous le lieu où cette affiche de propagande a été affiché pour la première fois?
Merci!

mer 30/05/2012 - 19:36 Permalien
Anonyme (non vérifié)

bonjour,j aimerai savoir quelle est la visée sur le spectateur s il vous plait?

lun 22/10/2012 - 18:16 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour je passe mon oral d'histoire des arts dans moins d'une semaine et il me manque qu'elle que réponse. Pouvez m'aider en essayant de répondre avec des arguments à ces questions :
-Que signifie le sang sur la lame du couteau ?
-Dans quels états l'auteur a voulu représenter Hitler ? Et pourquoi ?
-Ou a été réalisée l'oeuvre ?
-Est-ce une commande ?
- Quel message cette affiche veut faire passer ?
-Faite un lien avec une autre oeuvre (rapprochement avec d'autres œuvres)
-En quoi pouvez vous dire que cette oeuvre et une oeuvre d'art ?

Merci beaucoup si vous répondez rapidement au question car c'est urgent.

dim 26/05/2013 - 20:10 Permalien
Anonyme (non vérifié)

je me permets un rappel historique qui est l'alliance de Staline avec Hitler en 39 qui vaut au parti communiste Fr d’être révoqué et la participation de nombreux ouvriers communistes aux sabotages dans les usines Françaises d'armement avant 1940. je relate ces faits historiques car je trouve le contenu de cette affiche fort déplacé et mensonger au vu des faits historiques relatés précédemment.

sam 21/12/2013 - 18:25 Permalien
Anonyme (non vérifié)

bonjour,
qu'elle set le message qui veut être transmis ?
merci

ven 07/03/2014 - 14:34 Permalien
Anonyme (non vérifié)

La plupart des réponses à vos questions sont dans le texte..!

jeu 10/04/2014 - 14:21 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Le Populaire est le journal de la SFIO pas un journal communiste et Cabrol place, à cette époque, ses dessins généralement dans la presse communiste.
Bien cordialement
Eric Lafon

mar 14/02/2017 - 11:37 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le faux Hitler

La chute du IIIe Reich en images

La progression des forces Alliées contre les nazis a donné lieu à la production et à la diffusion de…

Hitler à Paris

La « Blitz Besuch » (visite éclair)

L’armistice franco-allemand est signé le 22 juin 1940. La moitié nord et la côte atlantique du territoire…

Hitler à Paris
Hitler à Paris

Pierre Laval, le collaborateur en chef

Une réunion assez exceptionnelle

Le 19 décembre 1942, Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, rencontre Hitler dans son Wolfsschanze («…

Le père de la nation

Au service du peuple

À peine le régime de Vichy est-il installé en juillet 1940 qu’une estampe pose l’équation centrale du recours au maréchal…

Le père de la nation
Le père de la nation

Hitler dresse le cousin russe

Le pacte germano-soviétique en France

Le 23 août 1939, l’URSS et le IIIe Reich concluent le Traité de non-agression entre l’Allemagne…

L'homme aux couteaux entre les dents, revisité

La Section française de l’Internationale communiste (S.F.I.C.) est née en novembre 1920 de la scission entre socialistes et communistes, lors du…

Rue à Berlin - Georges Grosz

Berlin dans les années 30 : entre frénésie et chaos

L’Allemagne en plein chaos

La Première Guerre mondiale et la défaite allemande ont eu d’importantes conséquences politiques et économiques. D’une…

Accords de Munich

Les accords de Munich

Les ambitions militaires du IIIe Reich

Parallèlement à la mise en place d’un régime autoritaire en Allemagne lors de son arrivée au pouvoir le 30…

La propagande hitlérienne

L’arrivée de Hitler au pouvoir en Allemagne

Dans les années 1920 en Allemagne, le refus des conditions imposées par les vainqueurs lors du traité…

La propagande hitlérienne
La propagande hitlérienne
Hitler combatif -Heinrich Hoffmann

Le charisme de Hitler

La conquête du pouvoir par Hitler

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, rien ne semblait prédestiner Adolf Hitler (1889-1945) à devenir le…

Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler
Le charisme de Hitler