L'Énigme.

L'Énigme.

Auteur : DORE Gustave

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1871

Date représentée : 1871

H. : 130,4 cm

L. : 196 cm

huile sur toile, grisaille. Appartient à un ensemble de trois oeuvres présentées sous le titre "Souvenirs de 1870" : "L'Énigme", "L'Aigle noir de Prusse" et "La Défense de Paris".

© RMN - Grand Palais (musée d'Orsay) / Jean Schormans

https://photo.rmn.fr/archive/86-000209-2C6NU0HGFT3G.html

RF 1983 99 - 86-000209

L'Année terrible

Date de publication : mai 2014

Auteur : Dominique LOBSTEIN

A l’issue des terribles années 1870 et 1871 qui ont vu se succéder la guerre, l’occupation prussienne et la Commune, Paris est exsangue, et la France fortement ébranlée par les conséquences de cette succession de conflits. La population parisienne est humiliée, affamée, décimée. La ville est endommagée, le récent urbanisme haussmannien est bouleversé, les Tuileries incendiées et la colonne Vendôme abattue. Paris vaincu offre un affligeant spectacle dont vont s’inspirer de nombreux artistes, oscillant entre la composition commémorative et l’illustration allégorique.

Gustave Doré situe son interprétation des suites du conflit franco-prussien entre ces deux pôles, bien que le titre choisi fasse explicitement référence à une représentation symbolique. Traitée dans un camaïeu de gris et de couleurs froides et ternes, la partie inférieure de son tableau est jonchée de cadavres de civils et de militaires, et d’armes désormais inutiles. Dans la partie supérieure apparaît Paris embrasé, d’où s’élèvent les fumées de multiples incendies qui obscurcissent le ciel. Cerné par ces paysages de ruines, un groupe allégorique domine le premier plan : une figure laurée et ailée (Paris ? la France ?) tend son visage vers un sphinx (l’Histoire ?). Mais le geste symétrique des deux mains droites portées vers les têtes des deux protagonistes éloigne la représentation du thème grec classique du sphinx inhumain poseur de questions qu’avait croisé Œdipe. Il semble plutôt lui conférer un rôle consolateur, plus proche de celui attribué au sphinx par la religion égyptienne – ce que vient confirmer la présence de l’étrange coiffure de l’animal mythique : c’est lui qui pourra répondre à l’énigmatique « De quoi sera fait demain ? ». Illustrant son tableau de deux vers d’un poème de Victor Hugo, « A l’Arc de Triomphe » extrait des Voix intérieures (1837) : "O spectacle ! ainsi meurt ce que les peuples font ! / Qu’un tel passé pour l’âme est un gouffre profond ! », Doré exprime à nouveau la vision apocalyptique à laquelle il s’était confronté dans son illustration de L’Enfer de Dante en 1861.

Gustave Doré était à Londres tandis que se déroulaient les événements qui lui ont inspiré tant ce tableau que L’Aigle noir de Prusse (localisation actuelle incertaine) et La Défense de Paris (Poughkeepsie-New York, Vassar College Art Gallery), peints également dans des tons de grisaille, qu’il présenta plus tard sous le titre général « Souvenirs de 1870 ». Comme de nombreux artistes que nous connaissons aujourd’hui pour des options esthétiques opposées, de Gérôme à Monet, il avait fait le choix de franchir la Manche et d’attendre, à Londres, l’issue du conflit. La conscience politique ou même patriotique des artistes en cette période paraît limitée, et rares furent ceux qui participèrent activement aux bouleversements des années 1870-1871 ou, même, continuèrent seulement de vivre à Paris, comme Edouard Manet. Le monument de l’architecte Pascal et des sculpteurs Chapu et Degeorge, érigé en 1887 dans la cour de l’Ecole des Beaux-Arts, à la mémoire des élèves de l’établissement « morts pour la défense de la patrie ne cite que douze artistes : six architectes, trois sculpteurs et trois peintres, faible représentation dans l’hécatombe nationale.

CollectifGustave DoréStrasbourg, Musée d’Art moderne, 1983, n° 101.CollectifMarianne et Germania 1789-1889.Un siècle de passions franco-allemandesBerlin, Martin-Gropius-Bau, 15 septembre 1996-5 janvier 1997, Paris, Petit Palais, 8 novembre 1997-15 février 1998, n° 297.Annie RENONCIAT La Vie et l’œuvre de Gustave Doré Paris, A.C.R., 1983.Pierre SESMAT 1870-1871 année terrible Paris, RMN, 1989.Philippe ROTH La Guerre de 1870 Paris, Fayard, 1990.

Dominique LOBSTEIN, « L'Année terrible », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 05/12/2022. URL : histoire-image.org/etudes/annee-terrible

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L’emprunt de la libération de 1918

Combler les déséquilibres financiers du premier conflit mondial

Durant le premier conflit mondial, la France a financé son effort de guerre par l’…

L’emprunt de la libération de 1918
L’emprunt de la libération de 1918
Tombeau du maréchal Turenne (1611-1675)

Le tombeau de Turenne

Le tombeau d’un maréchal de France

Le 17 avril 1676, le neveu de Turenne, cardinal de Bouillon, passa commande d’un mausolée en mémoire de son…

L’utopisme républicain de 1848

La révolution parisienne de février 1848 renverse Louis-Philippe. La IIe République est proclamée, le suffrage universel instauré.…

L’utopisme républicain de 1848
L’utopisme républicain de 1848
L’utopisme républicain de 1848
L’utopisme républicain de 1848

La Révolution et l'Église en 1791

L’effondrement de la situation de l’Église

Au début de la Révolution le catholicisme apparaît comme la religion nationale ; partout des…

L’Apothéose de Napoléon III

Le développement du rationalisme scientifique au XVIIIe siècle a entraîné le déclin de l’allégorie dans l’art. Victime de l’air du temps qui…

La ménagerie impériale

La caricature – de l’italien caricare, « charger, exagérer » – est l’expression plastique la plus significative de la satire dans le graphisme, la…

L'image de l'Allemand en 1870

Après une série de défaites militaires face à la Prusse, et le désastre de Sedan le 1er septembre 1870, Napoléon III est fait prisonnier et doit se…

Le Baptême du Prince impérial

Lorsque, le 16 mars 1856, naît aux Tuileries Eugène Louis Jean Joseph Napoléon, le fils tant attendu de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie,…

Un manifeste du romantisme

En juin 1816, La Méduse amirale, frégate de quarante-quatre canons, quitte l’île d’Aix sous les ordres du comte de Chaumareix, un émigré qui ne…

Allégorie de la création du musée historique de Versailles

Allégorie de la création du musée historique de Versailles

Le château de Versailles est resté sans véritable emploi durant la Révolution et l’Empire. On y avait installé un « musée spécial de l’Ecole…