Scène de plage, Biarritz.

Scène de plage, Biarritz.

Scène de plage, Biarritz.

Scène de plage, Biarritz.

Scène de plage, Biarritz.

Scène de plage, Biarritz.

Auteur : LEMOINE Henri

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1890

Date représentée :

H. : 8

L. : 10,8

Epreuve aristotype à la gélatine

© Photo RMN - Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

http://www.photo.rmn.fr

00-009630 / PHO1987-20-20

Biarritz, l’autre côte

Date de publication : Janvier 2012

Auteur : Alexandre SUMPF

Une station thermale et balnéaire

Pendant près de cinquante ans (des années 1870 aux années 1920) le photographe Henri Lemoine (1848-1924) a réalisé de nombreux clichés des lieux de travail (Halles de Paris) et de loisir (guinguettes, champs de courses) contemporains les plus illustres. Réalisées au début du XXe siècle, les deux Scène(s) de plage ici étudiées ont pour thème Biarritz, qui est alors devenu une destination touristique reconnue et assez fréquentée.

C’est en effet depuis le second Empire que le site est passé du statut de petit village de pêcheurs à celui de station thermale et balnéaire renommée dans toute l’Europe. Goûtée par Napoléon III et surtout par l’impératrice Eugénie qui s’y fit construire un palais dans les années 1860, elle devient l’un des rendez-vous de l’aristocratie (russe, anglais et française) et de plusieurs grandes fortunes du continent. Avec le développement général du tourisme en France au XIXe siècle, l’arrivée du train (d’abord à Bayonne, puis à Biarritz même à la fin des années 1880) ainsi que la vogue naissante des plaisirs de la page, des bains de mer et soins thermaux contribuent la ville voit sa population permanente et surtout saisonnière augmenter considérablement au tournant du XXe siècle.

Ainsi, les deux images proposent un regard à la fois naturaliste et documentaire sur le tourisme à Biarritz, nous instruisant ainsi tant sur les pratiques que sur les représentations qui lui sont associées.

Scènes de plage


Si les deux Scène de plage n’ont pas forcément été prises au même moment (différence de luminosité), elles représentent toutes deux une vue de la Grande Plage à l’heure du bain.

Sur la première, Lemoine privilégie un angle de vue assez large, qui laisse apparaître une grande partie de la baie. En dessinant une sorte de bras de mer (second plan au centre et à gauche), le massif rocheux des falaises (second plan à droite) marque la fin de la grande étendue sableuse qui constitue la plage. La perspective décrit un arc de cercle et fait voir différents groupes (majoritairement constitués de des femmes et des enfants) venues profiter du site en ce jour ensoleillé. Assis sur des chaises, la majorité des femmes se protègent du soleil à l’aide d’ombrelles noires et épaisses. Visibles au premier plan, les costumes de ville (et non de bain) assez étudiés des différents personnages renvoient à la mode de l’époque.

Sur la seconde, le photographe a choisi de se concentrer sur une scène plus restreinte, qui nous montre un des groupes évoqués précédemment de plus près. Il nous montre aussi une scène de baignade à proprement parler, puisque l’on voit en effet au second plan quelques têtes dépasser des flots.

Les plaisirs de Biarritz


La première photographie révèle les atouts exceptionnels du site de la Grande Plage. On comprend que la longue bande de sable ouverte sur l’océan soit devenue l’une des attractions touristiques de la région, attirant des populations de plus en plus nombreuses au cours des années (la vue d’ensemble montre qu’elle est en effet assez fréquentée). Si les vagues sont assez importantes, rendant la baignade au large dangereuse (les baigneurs du second cliché restent près du bord), les atouts de la plage semblent bien réels.

La distinction costumes féminins indiquent un certain niveau d’aisance des plaisanciers, rappelant que Biarritz est une destination traditionnellement mondaine réservée aux plus riches. Cependant, le second cliché relativise cette impression : au début du XXe siècle, la Grande Plage est aussi occupée par des gens plus modestes, preuve que le tourisme et la destination se démocratisent peu à peu.

Les images d’Henri Lemoine n’ayant pas de vocation publicitaire ou commerciale, la présentation de ces Scènes de plage se veut objective et documentaire. Elle véhicule cependant une représentation apaisée et tentante de ces plaisirs simples et familiaux mais néanmoins marqués d’une certaine élégance.

Pour en savoir plus sur la technique de l’épreuve aristotype à la gélatine, allez sur le site Arago, le portail de la photographie

CAZES Georges, Le tourisme en France, Paris, Que sais-je ?, PUF, 1995.CORBIN Alain, L’avènement des loisirs (1850-1960), Paris, Flammarion, coll. « Champs », 2001.GOUJON Jacques, Cent ans de tourisme en France, Paris, éditions du Cherche-Midi, 1990.LABORDE Pierre, Biarritz, huit siècles d'histoire, 200 ans de vie balnéaire, Biarritz, Imprimerie Ferrus - 1984

Alexandre SUMPF, « Biarritz, l’autre côte », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 12/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/biarritz-autre-cote

Anonyme (non vérifié)

Un bon moment d'histoire sur notre magnifique ville. Malgré son âge la photo de Biarritz est très lisible et révélatrice.

mar 08/04/2014 - 14:31 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le thé à l’anglaise

Une école de peinture ?

En 1764, lorsqu’il peint Le Thé à l’anglaise servi dans le salon des Quatre-Glaces au palais du Temple à Paris en 1764,…

Le thé à l’anglaise
Le thé à l’anglaise

L’exposition russe de 1895 : l’alliance se donne en spectacle

L’alliance franco-russe et ses festivités

Après sa victoire sur la France à Sedan en 1870, l’Allemagne se rapproche sur le plan diplomatique et…

L’exposition russe de 1895 : l’alliance se donne en spectacle
L’exposition russe de 1895 : l’alliance se donne en spectacle

Les spectacles et la mode de la culture russe en France

La Russie, Orient de l’Europe

Opposées lors de l’épopée napoléonienne ou, plus tard, durant la guerre de Crimée (1854-1856), la France et la…

Les spectacles et la mode de la culture russe en France
Les spectacles et la mode de la culture russe en France

La mode des courses de chevaux

C’est sous le Second Empire que les premiers grands champs de courses sont créés.

Dans ses Mémoires, le baron et préfet de la Seine…

Cyclisme, triplette à deux roues - Louis Valet

Le vélo sous toutes ses formes

Le vélo à la « Belle Époque »

Dans un premier temps réservée à la bourgeoisie, la pratique du « vélocipède » s’est largement répandue à partir…

Le vélo sous toutes ses formes
Le vélo sous toutes ses formes
Le vélo sous toutes ses formes
Le vélo sous toutes ses formes

La sociabilité urbaine au début du XIXe siècle

La civilisation urbaine au début du XIXe siècle

Si le monde citadin, durant le premier tiers du XIXe siècle, reste encore…

La sociabilité urbaine au début du XIX<sup>e</sup> siècle
La sociabilité urbaine au début du XIX<sup>e</sup> siècle
Le cinématographe Lumière

Le cinématographe Lumière

Les origines du cinéma

La fascination constante des hommes pour les représentations animées a conduit de nombreux savants de l’époque moderne à…

Le cinématographe Lumière
Le cinématographe Lumière

Les codes publicitaires de l'alcool et du tabac dans les années 1930

Des origines de leur promotion, vers 1850, jusqu’aux lendemains de la Grande Guerre, presque toutes les affiches et encarts publicitaires en faveur…
Les codes publicitaires de l'alcool et du tabac dans les années 1930
Les codes publicitaires de l'alcool et du tabac dans les années 1930

La baraque de la Goulue et le bal Bullier

L’essor des spectacles dans le Paris de la Belle Époque

Sous l’impulsion du baron Haussmann, Paris se transforme en profondeur au cours de la…

La baraque de la Goulue et le bal Bullier
La baraque de la Goulue et le bal Bullier
La baraque de la Goulue et le bal Bullier

Les plaisirs de la plage au XIXe siècle

Les rivages de la Manche, « territoires du vide » jusque dans les années 1820-1830, attirent à partir de cette période une clientèle de plus en plus…
Les plaisirs de la plage au XIX<sup>e</sup> siècle
Les plaisirs de la plage au XIX<sup>e</sup> siècle
Les plaisirs de la plage au XIX<sup>e</sup> siècle