La France divisée en ses Généralités...

La France divisée en ses Généralités...

Date de création : 1789

Date représentée : 1789

H. : 23

L. : 18

ou Intendances et Pays d'Etats, avec les Chefs-lieux des Elections, Bailliages, Territoires, Prévotés, Subdélégations, etc... pour être insérée dans la lettre du Roi pour la Convocation des Etats Généraux, du 24 janvier 1789.Gravure avec rehauts de couleur

© Centre historique des Archives nationales - Atelier de photographie

http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr

NN/37/3

La carte de France de 1789

Date de publication : Octobre 2003

Auteur : Cécile SOUCHON

La carte de France de 1789

La carte de France de 1789

Une organisation administrative désuète

Evénement oublié depuis 1614, la réunion des états généraux (organisée pour trouver de l’argent) est annoncée pour le 5 mai 1789 à Versailles. Le roi a fait joindre cette carte à la convocation adressée aux délégués des trois ordres le 24 janvier 1789. Sans utilité géographique, elle porte, sous des couleurs qui en facilitent la lecture, les subdivisions administratives du royaume, rassemblant dans le ressort des généralités familier aux sujets d’alors, les découpages désuets (bailliages, prévôtés) hérités du passé.

La carte de France de 1789

Cette carte gravée rapidement, de petites dimensions (23 cm x 18 dans un cadre orné de 29 cm x 24), est placée sous l’égide de la couronne et des fleurs de lis royales. Elle est construite dans un cadre gradué en degrés, sur le canevas des parallèles et des méridiens organisés relativement à celui de l’Observatoire de Paris, suivant les indications de l’Académie des sciences : on est au siècle des Lumières. Elle porte nombre de renseignements, mais pas toujours ceux que l’on attend d’une carte aujourd’hui : sur l’image elle-même, espace réduit, les seuls noms des généralités écrits en tous sens, les principales villes (dont Paris mais pas Versailles), aucune rivière, aucune route, des chaînes de montagnes, Pyrénées et Alpes, en taupinières ; hors carte, à droite, une publicité pour la grande carte administrative de France vendue 3 livres chez le même éditeur, l’échelle dans un cartouche (env. 1/6 000 000), la liste des villes administratives trop nombreuses des zones frontières du nord et de l’est, et à gauche, un portrait anonyme du ministre Jacques Necker en médaillon, souligné de quatre vers.

L’éditeur, Louis-Charles Desnos, tient deux boutiques (au Globe et à l’Image Saint-Séverin) rue Saint-Jacques, artère de Paris spécialisée dans le commerce des cartes et instruments scientifiques. Sa production connue (atlas historiques et ecclésiastiques, guides) montre son intérêt pour la géographie historique de la France.

Necker, l’homme providentiel

Les vers de Pierre Louis Moline (1740-1820) à l’éloge du financier Necker (1732-1804), Premier ministre qui a volé la vedette à Louis XVI, constituent une clé pour comprendre ce document. Leurs allusions à Colbert (grand administrateur, objet d’un Eloge de Necker couronné par l’Académie française en 1773 !),à Euclide (grand mathématicien grec réputé « éminemment utile pour la résolution des problèmes les plus compliqués »), à Minerve (déesse pleine de force, d’astuce et de sagesse) et Sully (grand ministre d’un roi admiré) constituent le programme même assigné aux états généraux par l’opinion publique inquiète : le royaume a besoin d’une bonne administration, d’une solution à ses problèmes, de force et de discernement ; Necker a droit à la reconnaissance de tous les députés du pays, lui qui a poussé à la réunion des états généraux ainsi qu’au doublement du nombre des délégués du tiers état. L’expérience avortée des assemblées provinciales créées en 1787 à son initiative, trop courte pour avoir dépassé l’inventaire des problèmes du royaume, est encore dans toutes les mémoires : Necker a de la suite dans les idées, et ses idées, filles de l’Intelligence, sont dans la suite de celles des plus grands administrateurs du pays.

Collectif Espace français, vision et aménagement XVI-XIXème siècle , catalogue de l'exposition aux Archives nationalesParis, Archives nationales, 1987. 

Cécile SOUCHON, « La carte de France de 1789 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 16/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/carte-france-1789

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La formation des départements

Les bases du nouveau découpage administratif

A différentes reprises au XVIIIe siècle, il avait été question de remédier à la…

La formation des départements
La formation des départements
La formation des départements

Le Conseil d'Etat, sommet de l'appareil administratif

Sans rompre ouvertement avec l’œuvre de la Révolution, Bonaparte, devenu Premier consul, voulut rétablir l’ordre en restaurant l’Etat, ce en quoi…

Consulat de la République cisalpine réunie en comices à Lyon

Au terme de la deuxième campagne d’Italie marquée par la victoire de Marengo le 14 juin 1800, les troupes française occupent en grande partie l’…

L’atlas de Trudaine

Restaurer le réseau routier

La réalisation de l’atlas dit de Trudaine s’inscrit dans le cadre de la réforme routière entreprise par la monarchie…

L’atlas de Trudaine
L’atlas de Trudaine
L’atlas de Trudaine

La division de la province de Bretagne en cinq départements

Un accord unanime

La carte d’origine, gravée dans son cadre gradué, était dédiée en 1771 au duc de Duras (1715-1789), noble et militaire de haute…

Philibert Orry - Atelier d'Hyacinthe Rigaud

Hyacinthe Rigaud et le portrait des serviteurs de l’État

L’homme fort du gouvernement

Si Hyacinthe Rigaud (1659-1743) réalise le portrait de nombreux acteurs des autorités locales, les grands commis de…

La carte de France de 1789

Une organisation administrative désuète

Evénement oublié depuis 1614, la réunion des états généraux (organisée pour trouver de l’argent) est…

La France après les conquêtes révolutionnaires

Les limites de la France en 1798

La date de cette carte, contenue dans un cartouche entouré de feuilles de chêne (symbolisant la force) et d’…