Le déjeuner de chasse. Titre d'après notice du Louvre : « Un Déjeuner de chasse

Le déjeuner de chasse. Titre d'après notice du Louvre : « Un Déjeuner de chasse". détail de la partie centrale

La chasse du lion.

La chasse du lion.

Le Déjeuner d'huîtres.

Le Déjeuner d'huîtres.

Le déjeuner de chasse. Titre d'après notice du Louvre : « Un Déjeuner de chasse

Le déjeuner de chasse. Titre d'après notice du Louvre : « Un Déjeuner de chasse". détail de la partie centrale

Lieu de conservation : musée du Louvre (Paris)
site web

Date de création : 1737

Date représentée :

H. : 241

L. : 170

Huile sur toile

© Photo RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

http://www.photo.rmn.fr

05-535071 / RF1990-18

La chasse sous Louis XV

Date de publication : Janvier 2013

Auteur : Pierre-Yves BEAUREPAIRE

La passion de Louis XV pour la chasse

En 1737, lorsque Jean-François de Troy peint Un déjeuner de chasse, dont le pendant, La Mort d’un cerf, a disparu, Louis XV a vingt-sept ans. Son ancien précepteur, le cardinal de Fleury, occupe de fait les fonctions de Premier ministre, sans en avoir le titre, jusqu’à sa mort à quatre-vingt-dix ans en 1743. Le souverain qui a bénéficié d’une excellente éducation est loin de se désintéresser des affaires de l’État, mais il se passionne pour la chasse. C’est ainsi qu’il commande entre 1735 et 1739 neuf tableaux de chasses exotiques pour la petite galerie de ses petits appartements de Versailles. De Troy a peint dans ce cadre La Chasse du lion, toile significativement destinée à la salle à manger des petits appartements du roi au château de Fontainebleau qu’il apprécie tout particulièrement et où il entreprend d’importants travaux.

Réjouissances champêtres

Jean-François de Troy peint la simplicité du décor champêtre et le caractère spontané de ce déjeuner. Une domestique descend une chaise pour permettre à un convive resté debout de s’asseoir, tandis qu’une servante accoudée observe la scène. La qualité des invités ne fait pas de doute. Leurs vêtements sont à la dernière mode, un carrosse est rangé à l’arrière-plan, et la présence d’un domestique de couleur témoigne d’un style de vie aristocratique.

Le déjeuner n’est pas guindé mais exprime au contraire l’insouciance et la joie de vivre. Cette scène contraste avec Le Déjeuner d’huîtres du même peintre, commande royale destinée à orner la salle à manger d’hiver des petits appartements de Louis XV à Versailles. En effet, seuls des hommes participent à ce repas d’après chasse pris dans un décor fastueux, où huîtres et bouteilles de champagne évoquent la volupté et les plaisirs des sens.

Plaisirs des sens

Au milieu des années 1730, Jean-François de Troy mais aussi Nicolas Lancret et Carle Van Loo peignent avec talent des repas en plein air. Leurs tableaux sont pour la plupart destinés aux appartements privés que Louis XV occupe dans ses châteaux de la Muette, de Fontainebleau ou de Versailles. La chasse est au cœur de la sociabilité princière. C’est un sport d’hommes, mais les femmes rejoignent les chasseurs pour les pique-niques.

Pour Louis XV, la chasse est aussi l’occasion d’ouvrir une parenthèse dans le rituel très contraignant de la cour. Dans un décor rural simple, Jean-François de Troy peint la joie de vivre et l’insouciance. Les mets sont fins et abondants. Ils incitent à la volupté. Avec la recherche du bon mot et du trait d’esprit, les jeux de séduction sont une composition essentielle de la vie mondaine aristocratique et occupent ici significativement le centre du tableau.

· Andrée CORVOL, Histoire de la chasse : l’homme et la bête, Paris, Perrin, 2010.

· Philippe SALVADORI, La Chasse sous l’Ancien Régime, Paris, Fayard, 1996. 

Pierre-Yves BEAUREPAIRE, « La chasse sous Louis XV », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 09/02/2023. URL : histoire-image.org/etudes/chasse-louis-xv

Anonyme (non vérifié)

Bonjour
A quel(s) moment(s) de la journée avait lieu la chasse? Le matin? L'après-midi? Les deux?
Merci pour votre réponse
Pierre Vuillemin

sam 14/07/2018 - 16:24 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

watteau PÈLERINAGE À L’ÎLE DE CYTHÈRE, DIT L’EMBARQUEMENT POUR CYTHÈRE

Pèlerinage à l’île de Cythère, dit l’Embarquement pour Cythère

Les années Régence

Watteau incarne « le printemps du siècle » (Michelet) et la période d’ouverture des années Régence, qui tranche avec l’…

Rigaud et les portraits royaux

La consécration officielle

Installé à Paris en 1681, le peintre Hyacinthe Rigaud (1659-1743) se forge rapidement une clientèle de prestige. En…

Rigaud et les portraits royaux
Rigaud et les portraits royaux
Rigaud et les portraits royaux

Départ de Louis XV après le lit de justice

L’inauguration du règne

Ce tableau, réalisé par le peintre Pierre-Denis Martin, commémore l’un des événements fondateurs du règne de Louis XV.…

Philippe d’Orléans, régent de France

Un tableau mystérieux

Ce tableau est une énigme : Carle Van Loo (1705-1765), son auteur présumé, second fils du peintre Louis Van Loo (1653-1712),…

Versailles après Louis XIV

Le retour de la Cour

Le tableau de Pierre-Denis Martin (1663-1742) s’inscrit dans une période de renouveau dans l’histoire du château de…

Versailles après Louis XIV
Versailles après Louis XIV
Versailles après Louis XIV

Kourou, le rêve américain de Choiseul

Kourou, ou la revanche contre les Anglais

En 1763, les Français perdent la guerre de Sept Ans (1756-1763), une première guerre mondiale puisque…

Kourou, le rêve américain de Choiseul
Kourou, le rêve américain de Choiseul

Madame de Pompadour

Comment représenter la favorite ?

Les favorites sont rarement populaires. Le peuple les accuse volontiers de troubler la famille royale, de…

Madame de Pompadour
Madame de Pompadour
Louis XV enfant visite le tsar Pierre Ier à l'hôtel de Lesdiguières

Louis XV enfant visite le tsar Pierre Ier à l’hôtel de Lesdiguières

Le grand tour d’un tsar

Plus d’un siècle après la visite du tsar Pierre le Grand, l’artiste Louise Hersent focalise son œuvre sur une anecdote…

Les demeures royales

Versailles à la charnière de deux règnes

Cette série de tableaux de Pierre-Denis Martin (1663-1742) s’insère à une période charnière de l’histoire…

Les demeures royales
Les demeures royales
Les demeures royales

Nattier et le portrait en toute intimité de Marie Leszczynska

Marie-Charlotte-Sophie-Félicité Leszczynska est la fille du roi détrôné de Pologne, Stanislas Leszczynski. Née en 1703, elle est mariée en 1725 à…