La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860.

La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860.

Date de création : 1860

Date représentée : 24 juin 1860

H. : 0

L. : 0

© Photo RMN - Grand Palais

http://www.photo.rmn.fr

77EN9607

La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860

Date de publication : Mars 2016

Auteur : Martine GIBOUREAU

La fête impériale

Sous le Second Empire, Napoléon III s’entoure d’une cour animée par Eugénie de Montijo, devenue son épouse en janvier 1853. Jugée cosmopolite, cette cour est composée de la famille impériale (les Bonaparte, les Murat…), de la Maison de l’empereur, de la maison militaire, de la Maison de l’impératrice, de la Maison du prince impérial (né en 1856) et de celles du prince Napoléon, de la princesse Marie-Clotilde et de la princesse Mathilde. La Cour semble donner « l’exemple de la frivolité par sa manière puérile de s’amuser », son insouciance, sa prodigalité, la liberté de ses mœurs comme l’indique ce qu’écrit Eugénie à Prosper Mérimée en 1863 : « Je ne veux pas voir de vieilles figures ici. Il faut une maison gaie, de la jeunesse. Il faut savoir danser quand on veut être bien reçu ici. » Cette « fête impériale » dénoncée par les opposants au régime est contemporaine de la naissance du portrait photographique, qui assurera au studio Disdéri et à quelques célèbres photographes comme Nadar une grande renommée.

Une photo de villégiature

La décontraction est l’aspect dominant de cette photo de « vacances ». Nous sommes près de l’étang aux carpes (à droite sur la photo). On distingue en arrière-plan un des deux escaliers de la façade du Primatice datant de la seconde moitié du XVIe siècle. La Cour a pris place sur l’embarcadère près des marches, visibles à gauche, à l’exception de l’empereur et du prince impérial, assis dans une barque. L’impératrice est la plus à droite au premier rang des dames assises, la main droite relevée à hauteur du cou. Ses amies proches l’entourent : à ses pieds à demi appuyée sur son bras gauche, madame de Pourtalès, réputée pour son éblouissante beauté, issue d’une grande famille de banquiers protestants alsaciens et femme d’un banquier huguenot suisse. A la droite d’Eugénie, la princesse de Metternich, surnommée la « jolie laide », femme de l’ambassadeur d’Autriche. On note aussi la présence du comte Walewski, fils de Napoléon Ier et de Marie Walewska, sénateur en 1855 et ministre des Affaires étrangères jusqu’en 1860. Presque toutes les personnes représentées sont identifiées.

La photographie, invention démocratique

Durant le Second Empire, la photographie s’assure une place grandissante dans la vie quotidienne : en 1860, Paris compte 207 photographes parmi lesquels Disdéri dont le studio emploie 90 personnes et réalise chaque jour plus de 2 000 épreuves. Cet essor de la photographie doit être relié à celui des classes moyennes désireuses de prendre modèle sur les classes supérieures. Plus abordable qu’un portrait peint, la photographie suscite l’engouement de nombreuses personnes éprises de respectabilité et soucieuses d’asseoir leur statut social.
En même temps le régime impérial profite de cette nouvelle technique pour se rendre plus populaire auprès des Français. Contrairement à un tableau officiel empreint de solennité, une photographie comme celle-ci donne l’image d’une cour moins cérémonieuse, à laquelle il est davantage possible de s’identifier. Pour Napoléon III, il y a là un moyen de paraître plus proche au plus grand nombre et de susciter de l’attachement à sa personne, démarche qui s’inscrit pleinement dans le césarisme plébiscitaire qu’est le bonapartisme.

Louis GIRARD Napoléon III Paris, Fayard, 1986 réed.Coll.« Pluriel », Hachette, 1993.Jean TULARD (dir.) Dictionnaire du Second Empire Paris, fayard, 1995.

Martine GIBOUREAU, « La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860 », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 13/08/2022. URL : histoire-image.org/etudes/cour-imperiale-fontainebleau-24-juin-1860

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Le boulangisme

Le général Boulanger et la crise de la république naissante

La chute de Napoléon III à Sedan, le 2 septembre 1870, entraîne la France dans une…

Le boulangisme
Le boulangisme
Le boulangisme
Le boulangisme

La Cour Impériale à Fontainebleau, le 24 juin 1860

La fête impériale

Sous le Second Empire, Napoléon III s’entoure d’une cour animée par Eugénie de Montijo, devenue son épouse en janvier 1853. Jugée…

Les inondations en France sous le Second Empire

Durant le XIXe siècle, la France a connu de multiples catastrophes naturelles, notamment les crues des grands fleuves. La Seine et la Loire ont…

Les inondations en France sous le Second Empire
Les inondations en France sous le Second Empire

Le bonapartisme social et humanitaire

La révolution industrielle a entraîné tout au long du XIXe siècle une diminution du nombre des petits artisans, de plus en plus remplacés par des…
Le bonapartisme social et humanitaire
Le bonapartisme social et humanitaire

Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe

« Toujours lui ! Lui partout ! », s’exclamait Victor Hugo dans Les Orientales (1829), à quoi Auguste Barbier répondait dans « L’idole » (Les…

Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe
Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe
Napoléon, idole du peuple sous Louis-Philippe
Grandes inondations de 1856

Grandes inondations de 1856

Au cours du XIXe siècle, l'inondation est le cataclysme naturel le plus souvent représenté dans l'imagerie d'actualité. Moins dévastatrice que les…

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851

Deuxième République, Second Empire

Le 2 décembre 1851, le président de la IIe République, démocratiquement élu en décembre 1848, s’empare du…

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851
Le coup d'Etat du 2 décembre 1851
Le coup d'Etat du 2 décembre 1851

La propagande boulangiste

Le plébiscite populaire du général Boulanger

La menace qu’a fait peser le général Boulanger sur la république a été brève. Tout commence quand,…

La propagande boulangiste
La propagande boulangiste

Louis Napoléon, Président de la République et futur empereur

Le 9 juin 1850, la Ville de Saint-Quentin recevait le prince Louis Napoléon Bonaparte, unique président de la IIe République.
Le 10 décembre…

Ratapoil

C’est dans le climat politique tendu qui précéda le coup d’Etat du 2 décembre 1851, à la suite duquel Louis-Napoléon Bonaparte devint président de…

Ratapoil
Ratapoil
Ratapoil
Ratapoil