Jeu du chemin de fer français

Jeu du chemin de fer français

Date représentée :

H. : 0

L. : 0

© Photo RMN - Grand Palais - D. Arnaudet

http://www.photo.rmn.fr

96-018150 / CMV3532

Le jeu du chemin de fer français

Date de publication : Septembre 2006

Auteur : Alain GALOIN

Si Pellerin d’Épinal reste l’éditeur d’imagerie populaire le plus connu, d’autres publient des planches comparables : Pinot et Sagaire à Épinal, mais aussi Henri Silbermann et Gustave Fischbach à Strasbourg, Gangel et Adrien Dembour à Metz, Castiaux et Blocquel à Lille, Wentzel à Wissembourg, Lacour à Nancy, Félix Juven à Paris…

Ces images avaient à l’origine une vocation religieuse, mais peu à peu, les thèmes se diversifièrent : les faits marquants de l’histoire de France, les légendes et les contes, les romans à la mode, les histoires enfantines, les chansons populaires, firent bientôt les beaux jours de l’imagerie dite d’Épinal. Ces images étaient punaisées sur les « lits clos », sur le linteau de la cheminée ou sur les murs de la plus humble des chaumières.
Destinées aux enfants, les planches de pantins et de soldats, déjà bien diffusées, furent complétées par les théâtres de papier vers 1840, puis par des planches de constructions à découper à partir de 1860. Les jeux individuels – images-devinettes – ou collectifs n’étaient pas oubliés : connu depuis le XVe siècle, le jeu de l’oie a alors le vent en poupe et revêt toutes les formes possibles à des fins de divertissement, de pédagogie comme de propagande.

Le Jeu du chemin de fer, édité vers 1855 par Gangel à Metz, est conçu d’après une idée d’Ernest Henry sur le principe du jeu de l’oie dont il a la structure tout à fait classique avec ses soixante-trois cases imagées. La règle du jeu figure au centre de la spirale. De deux à six joueurs peuvent s’affronter avec deux dés. Le premier qui arrive à la gare terminus (63) a gagné, mais il doit pour cela éviter les accidents, les retours en arrière prévus par la règle et les ralentissements imposés par les six stations placées sur le parcours.

À une époque où la nouveauté du chemin de fer est source de méfiance et de réticences de la part d’un public que le modernisme effraie, le Jeu du chemin de fer propose un voyage initiatique aux joueurs, enfants ou adultes. Tous les éléments qui composent un train sont représentés : locomotive, tender, wagons de première, deuxième et troisième classe, wagons à bagages, wagon de farine, wagon de bergerie, wagon postal… Les infrastructures essentielles ne sont pas oubliées : voies, aiguillages, signalisation, passages à niveau, ponts, tunnels… À la dimension technique s’ajoute un aspect géographique : le train fait escale dans quelques grandes villes de France – Marseille, Nancy, Strasbourg, Bordeaux, Paris. Les joueurs effectuent ainsi un parcours pédagogique et apprennent en s’amusant : le ludique n’exclut pas le didactique.

Le jeu de l’oie peut être considéré comme un jeu d’émulation, une compétition sur un parcours fermé où il faut arriver le premier. Arnaud rapporte que Napoléon Ier « s’y donnait avec une ardeur toute méridionale, comptant les cases avec son majeur comme un écolier, se dépitant quand les dés lui étaient contraires, n’entrant au « cabaret » qu’avec humeur, trichant de peur de tomber dans le « puits » ou d’aller en « prison » ». Conçu au fil des siècles sur de multiples thématiques, il constitue une source inégalable d’enseignements sur l’histoire des mœurs, des techniques, des sciences et de l’industrie. Il connaît une grande vogue au XIXe siècle. Gangel en a édité un certain nombre sur des thèmes différents : le Jeu du chemin de fer par exemple, ou le Jeu des contes de fées où le joueur, passant d’un conte à l’autre – ceux de Perrault, de Madame d’Aulnoy… –, entreprend un parcours initiatique avec épreuves, enchantements, monstres et autres artifices magiques.

Henri GEORGE, La Belle Histoire des images d’Épinal, Paris, Éditions du Cherche-Midi, 1996.David S.HAMILTON, Le Monde fascinant des trains, Paris, Gründ, 1977.Ellis C.HAMILTON, Le Train.L’épopée des chemins de fer, Paris, Éditions Princesse, 1978.René PERROUT, Trésors des images d’Épinal, Barembach, Éditions J.-P.Gyss, 1985.

Alain GALOIN, « Le jeu du chemin de fer français », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 30/11/2022. URL : histoire-image.org/etudes/jeu-chemin-fer-francais

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

L'évolution du paysage industriel

Les dates qui encadrent ces quatre œuvres correspondent très exactement à la période d’intense industrialisation de la plaine Saint-Denis, situé…

L'évolution du paysage industriel
L'évolution du paysage industriel
L'évolution du paysage industriel
L'évolution du paysage industriel
Le suffrage universel - Marie-Cécile Goldsmid

Le suffrage universel, estampe dédiée à Ledru-Rollin

La république selon la citoyenne Goldsmid

Avec la révolution de février 1848, la France connaît une ébullition éditoriale. Journaux et images…

Le chemin de fer, symbole d’une nouvelle révolution industrielle

Symbole de la révolution industrielle naissante, le chemin de fer se développe en France à partir des années 1820. Longtemps considéré comme une…

Gare de Banlieue - Georges d'Espagnat

La gare dans le paysage urbain

Avec le développement du réseau ferré apparaissent des ouvrages et des équipements nouveaux, mais aussi des lieux qui n’existaient pas auparavant…

La gare dans le paysage urbain
La gare dans le paysage urbain

Les premiers chemins de fer

Au début du XIXe siècle, la France est encore un pays essentiellement rural où les dépêches sont acheminées à cheval et où les voyages…

Les premiers chemins de fer
Les premiers chemins de fer
Les premiers chemins de fer

La puissance industrielle britannique

Cardiff, situé à l’embouchure de la Severn et symbole de l’industrialisation britannique, est à la fin du XIXe siècle un port très…

Les syndicats de cheminots : la grève de 1910

Un syndicalisme révolutionnaire

Depuis la création de la Confédération générale du travail en 1895, le syndicalisme révolutionnaire se renforce en…

Les syndicats de cheminots : la grève de 1910
Les syndicats de cheminots : la grève de 1910
Les syndicats de cheminots : la grève de 1910

Les Grandes Eaux illuminées au bassin de Neptune en l'honneur du Roi d'Espagne

Au cours du Second Empire, la France souhaite développer sa présence commerciale en Europe en exploitant notamment le chemin de fer afin de tisser…

Les Tramways électriques dans les villes françaises

Pendant longtemps, la ville a été de dimensions restreintes et l’essentiel des déplacements s’y faisait à pied. La ville était adaptée aux piétons…

Les Tramways électriques dans les villes françaises
Les Tramways électriques dans les villes françaises
Les Tramways électriques dans les villes françaises

Le chemin de fer dans le paysage français

En France, le Second Empire ouvre à bien des égards l’ère du rail. La révolution que le pays connaît dans les années 1850 et 1860 est due à l’…

Le chemin de fer dans le paysage français
Le chemin de fer dans le paysage français
Le chemin de fer dans le paysage français