Aller au contenu principal
Emil Gallo défie les chars soviétiques à Bratislava

Emil Gallo défie les chars soviétiques à Bratislava

Auteur : BIELIK Ladislav

Lieu de conservation : Agence AKG Images
site web

Date de création : 21 août 1968

Date représentée : 21 août 1968

Domaine : Photographies

© ADAGP © AKG-images / Ladislav Bielik

Lien vers l'image

AKG1041581

  • Emil Gallo défie les chars soviétiques à Bratislava

Le Printemps de Bratislava

Date de publication : Avril 2024

Auteur : Alexandre SUMPF

Le Pacte de Varsovie contre la Tchécoslovaquie

Le 21 août 1968 à Bratislava, quand l’Armée rouge envahit la capitale slovaque, Ladislav Bielik a épousé quelques jours plus tôt Alica Mana, elle aussi journaliste du quotidien local Smena. Photographe professionnel sorti aussitôt sur le terrain, Bielik capture 187 scènes du quotidien de l’occupation soviétique de sa ville. Quatre d’entre elles se voient publiées dès le 22 août dans une édition spéciale de quatre pages de Smena. Parmi elles se trouve l’icône du « Printemps de Prague », le plombier Emil Gallo défiant poitrine nue les chars soviétiques.

L’intervention a été décidée par le dirigeant soviétique Leonid Brejnev (1), qui ne tolère pas la politique libérale menée par le nouveau premier ministre Alexandre Dubcek (2) depuis le début janvier. Il a entraîné des pans entiers de la population à dénoncer le régime autoritaire alors que la déstalinisation a été moins poussée qu’en Hongrie ou en Pologne. Les troupes de cinq États du Pacte de Varsovie, l’alliance militaire créée en 1955 autour de Moscou, entrent en Tchécoslovaquie pour étouffer ce vent de liberté, sans aucune réaction de la part du président américain Lyndon Johnson (3). Dubcek enjoint la population à n’opposer aucune résistance, ce qui n’empêche pas la mort de quelques dizaines de personnes lors des manifestations pacifiques monstres des premiers jours.

Le Printemps de Bratislava

La scène captée par Bielik se déroule sur la place Safarikovo de Bratislava, sur le chemin du pont sur le Danube, en face des bâtiments de la faculté des lettres (à droite) et de la faculté de droit (à gauche) de l’Université Comenius. Beaucoup de monde se presse en ce lieu central et tente de comprendre ce qui se passe. La tension est palpable, mais on n’assiste pas encore aux scènes de guerre des jours suivants dans la capitale tchèque.

On distingue mal les adversaires des locaux, placés hors-champ par la mise au point. Presque indiscernable à gauche entre deux véhicules, un homme lève le poing fermé, signe de fraternité communiste autant que symbole de l’esprit de résistance. Le centre de la focale se situe précisément dans le mince espace entre l’extrémité du canon du char d’assaut et le visage du citoyen hurlant sa colère. Il impressionne par sa maigreur, son élan vertical qui culmine dans son cri, sa bouche immense et ses yeux tristes, son geste qui le relie aux Espagnols du Dos de Mayo  peints par Goya ou à l’ouvrier du film soviétique Arsenal (Dovjenko, 1929).

Faux et usage de faux

L’édition spéciale de Smena aurait été rapportée à Munich par un étudiant allemand, qui l’aurait confié à l’agence de presse DPA. Repris par les journaux de R.F.A. puis faisant le tour du monde (occidental), le cliché était rarement crédité, ou alors il mentionnait le nom de l’étudiant. Bielik n’a jamais protesté, ne voulant pas que les autorités – qui savent qu’il en est l’auteur - le répriment. Peine perdue, il finit lui aussi victime de la « normalisation » qui licencie près de 500 000 personnes : Bielik perd son emploi en 1975 et décède en 1984.

De même, Gallo, veuf âgé de 44 ans, ne veut plus entendre parler de cette histoire et finit par se suicider en 1971.

Il faut attendre 1989 pour que les enfants Bielik ayant retrouvé les négatifs voient reconnus par la justice les droits d’auteur de leur père… encore trop rarement rémunérés par les éditeurs et la presse. Cette icône du « Printemps de Prague » n’a rien à voir avec cette cité, mais de nombreuses publications situent à tort la scène à Prague. Il s’agit souvent d’ignorance et plus souvent encore d’incapacité à reconnaître un paysage célèbre de Bratislava. Le fait que dès le 22 août 1968 le cliché ait été recadré plus serré peut jouer un rôle ici. En effet, ce n’est que quand les enfants Bielik ont communiqué le négatif que l’on a pu restituer la scène dans son intégralité.

L’intention des journalistes slovaques est aisée à saisir : en réduisant le cadre à la confrontation inégale entre un homme presque nu, tout en émotion, et un blindé par essence mécanique et froid, l’instant devient dramatique, l’atmosphère irrespirable. Un cadre encore plus serré a d’ailleurs été utilisé en Occident à de nombreuses reprises pour accentuer cet effet. Or, le cliché original permet de voir que Gallo et au moins quatre autres personnes fixent non le char, mais un point situé au-delà – certainement des soldats du Pacte de Varsovie. La photographie a aussi été plus ou moins intentionnellement tordue dans un sens anticommuniste extrême, quand certains journaux ont jugé que l’inconnu portait un uniforme rayé. Devenu par cette approximation un détenu de camp de concentration, il incarnait donc absolument le cri de liberté du peuple contre l’oppression totalitaire.

François Fejtő, Le Printemps tchécoslovaque. 1968, Bruxelles, Complexe, 1999.

Daniel Girardin, Christian Pirker, Yaniv Benhamou (dir.), Controverses. Une histoire juridique et éthique de la photographie. Arles, Actes Sud, 2008.

Zdenek Mlynar, Guy Fritsch-Estrangin et Jean-Marie Gaillard-Paquet, Le Froid vient de Moscou : Prague 1968, du socialisme réel au socialisme à visage humain, Paris, Gallimard, Collection Témoins, 1981.

1 - Leonid Brejnev (1906-1982) : homme d'état soviétique, il succède à Nikita Khrouchtchev en 1964 à la tête du parti communiste soviétique et dirige l'U.R.S.S.. Il annule les réformes mises en place par Khrouchtchev et revient à l'orthodoxie du parti. Il envoie les chars du Pacte de Varsovie en 1968 à Prague mais poursuit la politique de détente avec l'Ouest. Brejnev décide en décembre 1979 d'intervenir en Afghanistan.

2 - Alexandre Dubcek (1921-1991) : homme politique tchécoslovaque, Dubcek vit en U.R.S.S. de 1925 à 1938. Il revient en Tchécoslovaquie en 1939, adhère au parti communiste et entre en résistance en 1939. Après-guerre, il fait une carrière politique au sein du parti dont il devient le secrétaire en 1963. Il met en place le socialisme à visage humain, ce qui déplait à l'Union soviétique qui fait intervenir les chars du Pacte de Varsovie en 1968. Dubcek est écarté du pouvoir en 1969 et exilé à Bratislava. Il réapparait avec la révolution de velours en 1989.

3- Lyndon Baines Johnson (1908-1973) : élu du parti démocrate des États-Unis en 1937, il devient le vice-président des U.S.A. en 1961 quand les élections portent à la présidence John Fitzgerald Kennedy. En 1963, après l'assassinat de Kennedy, il devient le 36e président des États-Unis, il est réélu en 1964. Sa présidence est marquée par la lutte des Droits civiques et par le début de la guerre du Vietnam.

Guerre froide : Période historique mondiale qui s'étend de 1945 à 1990. À l'issue de la seconde guerre mondiale, le monde est divisé entre le bloc de l'Ouest dominé par les États-Unis et le bloc de l'Est dominé par l'Union soviétique : on parle alors d'un mode bipolaire. Il s'agit d'une guerre idéologique (états communistes ou états libéraux) et stratégique, les affrontements se font sur des terrains non-occidentaux (comme la guerre du Vietnam, Cuba, Afghanistan). La guerre froide se termine avec la chute du mur de Berlin et la désintégration du bloc de l'Est.

Alexandre SUMPF, « Le Printemps de Bratislava », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 24/06/2024. URL : https://histoire-image.org/etudes/printemps-bratislava

À découvrir : Ils se sont unis pour filmer le Printemps de Prague, une vidéo d'Arte

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Démonstration de force à Checkpoint Charlie

Démonstration de force à Checkpoint Charlie

Le mur se referme

Ce 27 octobre 1961, la guerre froide manque d’un cheveu de virer à l’incendie planétaire. Depuis plusieurs semaines, la capitale…

Regards sur la bataille de Sedan ( 1er septembre 1870)

Regards sur la bataille de Sedan ( 1er septembre 1870)

L’heure de vérité entre France et Prusse

La guerre de 1870 voit s’affronter deux armées inégalement structurées. Au cours des années 1860, la…

Regards sur la bataille de Sedan ( 1er septembre 1870)
Regards sur la bataille de Sedan ( 1er septembre 1870)
L’Alunissage le 20 juillet 1969

L’Alunissage le 20 juillet 1969

Un rêve devenu réalité

Le 20 juillet 1969, en direct en Mondovision, un homme pose le pied sur la Lune. Puis, 19 minutes après sa…

Le Pont aérien lors blocus de Berlin

Le Pont aérien lors blocus de Berlin

Berlin, la guerre sans fin

En 1948, Berlin n’en finit plus de se relever de ses ruines. La capitale du Troisième Reich à l’architecture…

Le Pont aérien lors blocus de Berlin
Le Pont aérien lors blocus de Berlin
La Construction du mur de Berlin

La Construction du mur de Berlin

Depuis la défaite du régime nazi, le 8 mai 1945, Berlin vit comme Vienne au rythme des autorités quadripartites d’occupation. Située dans la…

La Construction du mur de Berlin
La Construction du mur de Berlin
Wernher von Braun et la conquête spatiale

Wernher von Braun et la conquête spatiale

Dr Space

Lorsque le photographe officiel l’immortalise dans son bureau du centre de vol spatial Marshall de la NASA (National…

Le poujadisme

Le poujadisme

Le « moment » Poujade

Parce qu’elle liste de manière assez exhaustive les différents « thèmes » qui lui sont propres, l’Affiche de Pierre Poujade…

Le Printemps de Bratislava

Le Printemps de Bratislava

Le Pacte de Varsovie contre la Tchécoslovaquie

Le 21 août 1968 à Bratislava, quand l’Armée rouge envahit la capitale slovaque, Ladislav Bielik a…

Les Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)

Les Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)

L’Union fait la force

La guerre est presque gagnée, la France est libérée en grande partie, l’ennemi nazi est à terre, son empire parti en…

La Crise des missiles de Cuba

La Crise des missiles de Cuba

Les points chauds de la guerre froide

La Guerre froide a commencé, avant même les doctrines Truman (1) et Jdanov (2) de 1947 : était-ce en 1943,…