Le Tisserand.

Le Tisserand.

Date de création : 1888

Date représentée : 1888

H. : 72

L. : 58

Huile sur toile

© Musée d'Art et d'Archéologie - Studio Mandin

Le travail à domicile

Date de publication : Avril 2005

Auteur : Myriam TSIKOUNAS

Accepté au Salon du printemps 1888, Le Tisserand valut à son auteur, le peintre et théoricien[1] Paul Sérusier, une mention lors de l’attribution des prix. Cette distinction l’encouragea à repartir pour la Bretagne, découverte l’année précédente, où il rencontra Paul Gauguin[2] qui exerça sur son œuvre ultérieure une influence déterminante.

Scène de genre, cette toile présente un paysan breton qui fabrique à domicile, sur un métier manuel rudimentaire, des étoffes ordinaires, de coton ou de laine. Les arbres, que l’on devine par delà les étroits carreaux de la fenêtre, prouvent que l’homme possède un lopin de terre et se livre aussi à des activités agricoles. Pourtant, chaque élément du tableau rappelle que le tissage envahit tout. Le pain rond posé sur la chaise paillée, le vêtement jeté sur le dossier du siège et l’espadrille qui traîne sur le sol indiquent que cet « ouvrier mixte » travaille dans l’espace où il vit, mange et dort.
Le personnage est sans doute un modèle que Sérusier a fait poser dans un intérieur soigneusement reconstitué en atelier. On retrouve en effet un décor analogue – mêmes accessoires, mêmes poutres apparentes, mêmes coloris sombres et même lumière diffuse – dans L’Intérieur breton, réalisé la même année.

Dans cette scène de genre, Sérusier montre un paysan très caractéristique de la France des années 1880. Comme beaucoup d’autres, cet homme a choisi d’installer une machine dans sa ferme afin de consacrer une partie de son temps à la production industrielle sans rompre pour autant avec son mode de vie traditionnel. Mais ses conditions de travail sont finalement plus rudes qu’à la manufacture. Il travaille dans une pièce sombre, que la petite lampe à huile posée sur la planche supérieure ne doit guère éclairer le soir. Sa position devant le métier, assis mais le poids du corps déporté sur la gauche pour actionner la pédale, n’est pas bonne. Cette mauvaise posture est responsable, chez les tisserands, de multiples malformations, notamment de déviations de la colonne vertébrale, inlassablement dénoncées par les médecins hygiénistes tout au long du XIXe siècle. Mais le dénuement de cette pièce mal éclairée laisse également deviner que ce paysan bigouden mal équipé, donc condamné à confectionner des étoffes grossières, souffre déjà de la concurrence qui résulte de la fabrication mécanique des tissus de mode et de nouveautés. De fait, trois ans plus tard, après la grande grève de 1891, le tissage va rapidement se mécaniser et se concentrer en ville.

Caroline BOYLE-TURNERPaul Sérusier. La technique, l’œuvre peintParis, Édita, coll. « Biographie », 1988.Caroline BOYLE-TURNERPaul Sérusier et la BretagnePont-Aven, Le Chasse-Marée-Armen, coll. « L’art en Bretagne », 1995.Caroline BOYLE-TURNERPaul Sérusier Ann Arbor : UMI Research Press, 1983.Gérard NOIRIELLes Ouvriers dans la société française. XIXe-XXe siècle Paris, Le Seuil, coll. « Points », 1988.

1. Passionné par les recherches picturales et philosophiques, il a condensé ses théories esthétiques et ses recherches sur le nombre d'or dans son ABC de la peinture (1921).

2. À Pont-Aven, lieu de rencontre estival de nombreux peintres français et étrangers.

Myriam TSIKOUNAS, « Le travail à domicile », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 30/11/2022. URL : histoire-image.org/etudes/travail-domicile

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

La division de la province de Bretagne en cinq départements

Un accord unanime

La carte d’origine, gravée dans son cadre gradué, était dédiée en 1771 au duc de Duras (1715-1789), noble et militaire de haute…

Souvenir des inondations de Paris 1910

L’inondation de 1910

De fortes pluies tombent sur le Bassin parisien du 28 octobre au 9 décembre, puis du 15 au 31 décembre 1909. Les nouvelles…

Le travail à domicile

Accepté au Salon du printemps 1888, Le Tisserand valut à son auteur, le peintre et théoricien[1] Paul Sérusier, une mention lors de l’attribution…

Combats de Quiberon

Le 27 juin 1795 en baie de Quiberon, la flotte britannique débarque sur la plage de Carnac plus de quatre mille émigrés et quelques centaines de…

Dockers, Bretagne - Constantin Puyo

Le mouvement pictorialiste et la beauté du travail

Le pictorialisme : quand la photographie se fait art

Avec les progrès techniques réalisés depuis les années 1870, le matériel photographique…

L'incendie de Rennes

Les stigmates d’une ville meurtrie

Le 23 décembre 1720, en début de soirée, un incendie prend pour cadre la ville de Rennes, chef-lieu d’…

Hélène Jégado, la Brinvilliers bretonne

Un procès en marge du coup d’État de Louis Napoléon Bonaparte

Statistiquement parlant, les empoisonneuses sont particulièrement nombreuses sous la…

Le mariage à la campagne au XIXe siècle

Le mariage et la culture rurale française

La législation matrimoniale connaît une réforme en profondeur sous la Révolution : soustrayant le…

Le mariage à la campagne au XIX<sup>e</sup> siècle
Le mariage à la campagne au XIX<sup>e</sup> siècle
Le mariage à la campagne au XIX<sup>e</sup> siècle
Le mariage à la campagne au XIX<sup>e</sup> siècle
revolte-papier-timbre-f

La révolte du papier timbré

La dernière grande révolte populaire

La révolte du papier timbré, ou des bonnets rouges, qui éclate en Bretagne en juillet 1675 est la dernière…

Commémorations de la guerre 1914-1918

Le panthéon rennais

Le panthéon rennais reflète l’ampleur du traumatisme de la Première Guerre mondiale et le mouvement de prise de conscience…